Le Ciné-Club de Juin de L’Atelier des Canulars

580 visites

Tous les dimanches soir L’Atelier des Canulars vous propose son Ciné-Club ...

Dimanche 8 Juin à partir de 20 h :

Ciné-Club : " Ces Garçons qui venaient du Brésil "
de Franklin J.Schaffner, USA, 1979, 123 min.

Ezra Lieberman, célèbre chasseur de nazis, reçoit un étrange appel en provenance du Paraguay. Son correspondant l’informe qu’un complot se prépare. A sa tête, le sinistre docteur Mengele, terrifiant médecin nazi recherché par toutes les polices. Son objectif : assassiner 94 hommes à travers le monde.
Quel est le but de ce complot ? Quel point commun réunit les 94 victimes ? Lieberman se lance dans une enquête, dont la solution est au-delà de ses pires cauchemars...

Réalisé par Franklin J.Schaffner (La Planète des Singes, Papillon, etc.), " Ces Garcons qui venaient du Brésil " est tiré d’un roman d’Ira Levin (Les Femmes de Stepford, Sliver, Un Bébé pour
Rosemary).

Un film rare et saisissant, mélange de science fiction et de thriller politique.

*****************************************************

Dimanche 15 Juin à partir de 20h :

Ciné-Club : " Pixote, la loi du plus Faible " de
Hector Babenco, Brésil, 1981, 125 min.

Pixote s’inscrit dans une certaine tradition de cinéma d’Amérique latine qui cherche à faire découvrir au monde la dure réalité de ces pays…

Il s’ouvre sur un bref prélude documentaire dans lequel le réalisateur Hector Babenco situe le contexte socio-économique de l’action à venir. Ce démarrage non-fictionnel se pose comme la note d’intention d’un métrage résolument crédible. Les enfants qui jouent dans le film sont d’ailleurs des gamins issus des favelas. Leur vécu, allié à un jeu d’acteur travaillé, confère à leurs interprétations un coté plus vrai que nature. C’est encore dans ce même souci de réalisme que l’esthétique de Pixote est quasi-documentaire et la représentation de la violence crue, sans concessions.

Le film commence, dans un foyer bondé de Sao Paulo. La première partie du film est un véritable drame carcéral peuplé d’enfants. On navigue entre coups bas et entraide, misère totale et farouche volonté de vivre. Après leur évasion, ces gamins vont aussitôt renouer avec le crime. On continue alors avec cette approche frontale en suivant ces enfants qui passent des rapines au trafic de drogue, de la drogue à la prostitution... puis au meurtre. L’engrenage semble inéluctable...

Journal Le Monde, 28 août 1987.

« Pixote est mort ! ». Le gamin à la gueule de travers s’était mis à jouer Pixote dans la vie, il avait été arrêté plusieurs fois après plusieurs agressions à main armée. Fernando Ramos qui jouait sous son nom dans le film brésilien d’Hector Babenco, a eu la vie de son personnage et la fin tragique qui lui était réservée. Après une tentative d’agression à main armée, il a été tué par la police, le mardi 25 août, dans la banlieue de Sao-Paulo. Il avait 19 ans...

***************************************************

Dimanche 22 Juin à partir de 20h :

Ciné-Club :" El Infierno " de Luis Estrada, Mexique, 2010, 2h 28.

" El Infierno " est une charge furieuse, décomplexée et insolente envers ce qu’est devenu le Mexique aujourd’hui. Une charge d’autant plus redoutable qu’elle allie un humour noir à une technique irréprochable avec une évidente jubilation. C’est une histoire tragicomique de cartel et de misère qui allie un jusqu’au-boutisme à une qualité d’écriture et de réalisation, et bien sur comme dans toute bonne comédie noire, on ne fait pas que rire.

" El Infierno " est un cyclone sans concession qui dynamite tout ce que le pays compte comme institutions (armée, police, clergé et politiciens). Cette comédie noire a d’abord été interdite au Mexique, puis elle fût seulement interdite aux moins de 18 ans, elle a ensuite obtenu un énorme succès populaire.

" El Infierno " n’est sorti au cinéma qu’au Mexique et en France qu’à l’Atelier des Canulars !!!

*****************************************************

Vous pouvez aussi retrouver notre programme
mensuel sur notre nouveau blog :
http://latelierdescanulars.wordpress.com

L’Atelier des Canulars
91 rue Montesquieu
Lyon 7e
Métro : Saxe-Gambetta

L’Atelier des Canulars est une association dont
l’adhésion est à Prix Libre, ses soirées aussi ...
A bientôt !

dimanche 8 juin 2014
dimanche 15 juin 2014
dimanche 22 juin 2014

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Fêtes - Festivals - Vie du mouvement » :

>Jeudi 11 juillet : la police fête « encore » la CAN à sa manière...

Comme dimanche dernier, la fête qui suit la victoire des équipes nationales d’Algérie et de Tunisie dans la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) commence avec klaxons et feu d’artifice, pour finir avec des gyrophares, des gazs lacrymogènes, des coups de matraque et des tirs de LBD. Retour sur une fête...

› Tous les articles "Fêtes - Festivals - Vie du mouvement"