Le patronat organise la concurrence et la haine entre les salariés

873 visites

Un vent médiatique et politique souffle sur le monde du travail. Un vent mauvais qui dirait que l’immigré pique le travail des français. Que l’immigré profite des cotisations et des impôts des « honnêtes travailleurs. Qu’il y a des travailleurs méritants et d’autres pas. Avant, pendant et après les manifestations du 4 septembre, Le syndicat CNT du bâtiment souhaite faire quelques mises au point à ce sujet.

1. Les immigrés piquent le travail des français ?

Oui, une grande partie des immigrés viennent en France pour chercher du travail. Et ils ne viennent pas de bon cœur. Combien d’entre nous lâcherait famille et amis pour aller gagner sa croûte à des milliers de kilomètres ? Si ce n’est pour une question de survie...
Bizarrement, le patronat, emploie des dizaines de milliers de travailleurs « sans papiers » mais délocalise ses usines. Il délocalise au moins coûtant (production de marchandises) et emploie en France des sans papiers dans les secteurs non délocalisables (services de nettoyage, bâtiment, restauration, etc. )

Non, la vérité c’est que le patronat, organise la concurrence entre les travailleurs de tous les pays, en cherchant le moins coûtant.

2. Les immigrés et les chômeurs sont des profiteurs ?

Il y aurait les bons travailleurs, ceux qui « en veulent » et les autres qui profitent du travail des autres pour se lever tard et toucher « les allocs’ ». Ceux et celles qui ont connu des périodes de chômage savent comme cela peut être dur : perte de confiance en soi, perte de revenus, dépression. Quels profiteurs ces chômeurs !
Les fraudes aux « alloc » sont estimées entre 500 et 800 millions d’euros dont 88% sont recouvrés, soit une fraude de 60 millions d’euros.
Les fraudes aux cotisations patronales sont estimées, elles, entre 8 et 14 milliards d’euros. Qui sont les fraudeurs ?

La vérité, c’est que le patronat, et cela en pleine crise pour les salariés, a empoché 36 milliards d’euros (que pour le CAC 40). Les profits, ce sont eux qui les font sur notre travail, pas les chômeurs et les immigrés !

3. Si on parlait d’insécurité ?

L’insécurité et la délinquance principales sont celles organisée par le patronat. Mais elles sont légales...

Les amalgames entre insécurité, bandes de jeunes, et immigrés se multiplient. Le gouvernement en fait sa priorité. Chiche ! Parlons donc de l’insécurité sur les chantiers (un accident mortel tous les deux jours). Parlons de l’insécurité dans le monde du travail (intérim, chômage, temps partiels imposés...) qui font le lendemain incertain et la peur quotidienne de se faire virer.
En éteignant deux secondes la télévision, franchement : dans nos vies, combien de fois vous êtes vous fait caillasser ou insulter par des « jeunes » ? Et combien de fois faut-il se lever pour aller faire un boulot qui nous plaît moyen, pour un salaire de misère et pour engraisser son patron ?

Français, immigrés : même patron, même combat !

CNT-Construction

Syndicat Unique du Bâtiment – SUB 69
44, rue Burdeau 69001 Lyon – Tel : 04 78 27 05 80
Permanences tous les 1er mardi de chaque mois de 18h à 19h
Mail : sub69@cnt-f.org www.cnt-f.org/sub69

En pièces jointes, le tract.

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"