[Soudan] Les Janjawids au pouvoir

147 visites

Après plusieurs mois de contestation, le dictateur Omar Al-Bachir a été remplacé par un Conseil Militaire, présidé par Burhan et Hemetti. Les massacres qui ont commencé il y a une semaine dans la capitale sont perpétrés par les Janjawids, qui sont coupables de génocide au Darfour et dans d’autres régions depuis vingt ans.

Les Janjawids, ce sont littéralement les « diables à cheval ». Ce mot est apparu dans les années 2000 au début de la guerre au Darfour, lorsque les forces de l’Armée Populaire du Soudan (SLA) ont progressé dans plusieurs villes comme la ville d’Al-Fashir. Le gouvernement d’Omar Al-Bachir a appelé les tribus arabes à défendre et arrêter la progression des forces rebelles. Il a donc armé des groupes d’hommes de ces tribus pour contrôler la région et lutter contre les forces rebelles.

Les Janjawids viennent donc des tribus arabes, et une partie d’entre eux sont étrangers, majoritairement originaires du Tchad, du Niger et du Mali. Par exemple, une vidéo montrant un homme tchadien décrivant son implication avec les RSF au Yémen puis à Khartoum, et divers témoignages de civils qui ont survécu ont prouvé cette origine géographique d’une partie des RSF, alors que leur chef et le gouvernement soudanais nie cela depuis toujours.

Le peuple soudanais continue de les appeler « janjawids », bien que cette appellation ne soit pas reconnue par le gouvernement. Leur autre nom, c’est les « Forces de Soutien Rapide » (RSF, en arabe qowat al-dam al-sari).

Après sa création, le gouvernement ne voulait pas reconnaître qu’il était à l’initiative des Forces de Soutien Rapide. Après 2008, il reconnaît finalement l’utilisation de ces forces dans la « pacification » de la région du Darfour, pour « arrêter le chaos, protéger le peuple et protéger les institutions ». En 2014, dans un effort de régularisation de ces forces par le gouvernement, elles sont rattachées au puissant NISS (Service National de Sécurité et de Renseignement). Ils sont donc officiellement une milice paramilitaire mobile, associée au Service de Sécurité national, sous leur nom officiel « RSF ».

La suite à lire sur : https://blogs.mediapart.fr/sudfa/blog/100619/les-janjawids-au-pouvoir

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Le gouvernement promet plus de moyens pour les flics

Depuis le mois de février, plus de 13.000 policiers et gendarmes ont pu faire part de leur doléances aux députés membres de la commission. Les conclusions ont été rendues le 10 juillet et préconisent sans surprise de dégager des fonds pour soutenir les détestés de tout le...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Révolution au Soudan : « Les femmes ont une âme de combattantes »

Au mois de décembre 2018, le peuple soudanais s’est soulevé contre le régime d’Omar El-Béchir. Après la démission du tyran, c’est le Conseil Militaire qui s’est emparé du pouvoir. Les manifestations se poursuivent, la répression s’aggrave. Nous avons échangé avec deux femmes soudanaises vivant à Tours sur...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"