Les capitalistes de la Big Tech n’ont pas à censurer arbitrairement des discours qui les dérangent

1159 visites

Alors que Facebook et Twitter avaient pu nous habituer jusque là à un certain laisser-faire sur leurs réseaux, permettant à toutes sortes d’opinions — des plus respectables aux plus immondes — de s’exprimer, ces derniers temps les règles ont changé.

Les capitalistes de la Big Tech n’ont pas à censurer arbitrairement des discours qui les dérangent

Depuis 2016 et les accusations d’ingérence russe dans la présidentielle états-unienne, ces deux géants des réseaux sociaux se démènent pour prouver qu’on peut désormais leur faire confiance et que les fake news et l’ingérence étrangère, c’est terminé.

Autrement dit, ces réseaux commencent à censurer leurs utilisateurs et utilisatrices. Et vue la place démesurée qu’occupent ces géants dans le Web de 2020, on peut aller jusqu’à dire que ces réseaux commencent tout simplement à censurer les internautes.

PNG - 23.9 ko

L’Union Communiste Libertaire défend la liberté d’expression, mais avec une conception non individualiste de la liberté : quand une personne pose un acte ou des paroles qui portent atteinte aux droits fondamentaux d’autres personnes elle ne fait pas acte de liberté. Pas plus qu’il n’existe de liberté de tuer, il n’existe de liberté de proférer des propos portant atteinte à la dignité d’autres personnes… Ainsi, nous soutenons par exemple résolument toute initiative militante visant à faire taire des fascistes et nous dénonçons leurs tentatives de se défendre en invoquant la liberté d’expression.

Mais doit-on pour autant se réjouir que Facebook et Twitter choisissent seuls d’effacer les discours d’extrême-droite sur leur plateforme ? Que ces entreprises, après avoir servi la soupe aux pires théories du complot et sentant le vent tourner, se rachètent une bonne conscience ? Que d’autres entreprises de la Big Tech, comme Youtube et Zoom par exemple, s’empressent de leur emboiter le pas dans cette mise en place d’une vaste censure arbitraire contrôlée par quelques milliardaires qui ne rendent jamais de comptes ?...

La suite à lire sur : https://www.unioncommunistelibertaire.org/?Les-capitalistes-de-la-Big-Tech-n-ont-pas-a-ce

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Union Communiste Libertaire » :

>Projection et pot de rentrée à la Plume Noire

Le groupe lyonnais de l’Union Communiste Libertaire Lyon vous invite à sa soirée de rentrée samedi 17 ! Rendez-vous à la librairie La Plume Noire, 8 rue Diderot dans les pentes de la Croix-Rousse.

>Concert Soundz of the South le vendredi 17 juin

L’Union Communiste Libertaire accueille le passage sur Lyon du groupe Soundz of the South le vendredi 17 juin à 22h et cela se passera à l’annexe de l’Espace Communal de la Guilloltière à côté de la place Mazagran. Le prix libre sera reversé aux artistes ...

› Tous les articles "Union Communiste Libertaire"

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>Micros de nuit & Modeler les corps / Minuit Décousu - Podcast

Quelles sont les voix qui nous parlent dans les radios la nuit ? Quelles sont les normes qui façonnent les corps aujourd’hui ? Viens tendre l’oreille au dernier podcast de Minuit Décousu, l’émission où on en découd avec la nuit tous les mardis soir avant minuit sur Radio Canut !...

>Guillotière : la presse perroquet sert la soupe à Darmanin

Festival de « sources proches du dossier », et commentaires sur les commentaires du ministre : la parole policière est la seule à s’exprimer. Faute de travail journalistique sur les faits, les causes du débordement de l’interpellation restent dans...

› Tous les articles "Médias"