Lycéens menacés d’expulsion, assez des soupçons ! Rassemblement mercredi 16 mai

1604 visites

Ils s’appellent Djelil, Alpha, Christian, Bérenger, Ben Yaya, Mahamadou, Douga, Inza. Ils ont entre 16 et 18 ans, sont élèves dans nos lycées, à Condorcet, Lamarque, Charlie Chaplin, Cuzin, Les Canuts… Ils ont risqué leur vie et marché à travers de nombreux pays avant d’arriver en France dans l’intention d’y trouver la paix, d’aller à l’école, et de réussir leur vie ici parmi nous.

Au lieu de les accueillir, les autorités françaises leur barrent la route par tous les moyens. A Lyon, La Métropole, le Parquet, la Police aux frontières (PAF), la Préfecture, leur pourrissent la vie en remettant en cause leurs actes de naissance, leurs papiers d’identité, et même dans certains cas leurs passeports pourtant légalement délivrés leurs ambassades en France, et ceci même quand les jeunes ont été reconnus mineurs par un juge des enfants et par les évaluations à leur arrivée…

Depuis plus d’un an, la Métropole, le Parquet et la préfecture se sont mis d’accord. Ils soumettent les papiers des jeunes étrangers au service de la fraude documentaire de la PAF qui les décrète faux en prétextant un tampon qui bave, une impression en offset alors qu’elle devrait selon eux être en laser ou inversement, une faute d’orthographe, le nom d’un oncle qui est le même que celui d’un père…

À partir de là, la machine s’emballe : plusieurs convocations à la police, test d’âge osseux humiliants et sans aucune fiabilité, accusation d’utilisation de faux papiers, de trouble à l’ordre public, Obligations de quitter le territoire (OQTF) sans délai avec interdiction de retour en France ordonnées par le Préfet, traduction devant le tribunal correctionnel pour certains, retrait de l’assistance éducative qui avait été mise en place par un juge des enfants, confiscation des passeports et de tous les papiers. Au bout du compte, le jeune se retrouve à la rue, sans aucun moyen financier pour manger et vivre, sans papiers, sans droits.
La Métropole fait des économies, l’État se vante de faire reculer l’immigration...

Nous à RESF, avec les enseignants des lycéens étranges harcelés pendant des mois, avec leurs copains et copines, avec les parents des copains et copines, avec de plus en plus d’associations et de personnes, nous soutenons les mineurs et jeunes majeurs étrangers traqués et demandons l’arrêt de la chasse indigne dont ils sont victimes.

Mercredi 16 Mai de 16h30 à 18h
Rassemblement devant la préfecture
rue Dunoir (Tram T1, arrêt préfecture)

Stop aux convocations PAF ! Stop aux test osseux !
Levée de toutes les OQTF pour questions d’état civil !

Collectif Jeune RESF 69, RESF 69

JPEG - 60.9 ko

Avec le soutien de : CGT Educ’action, FSU 69, SNES Lyon, Solidaires Rhône, Attac Rhône, Emancipation 69, Ensemble 69, FCPE 69, Fédération du Rhône de la LDH, Lutte Ouvrière 69, NPA, Alternative Libertaire, GRAM, ....

Lire aussi Alerte sur la réalité de l’accueil des mineur.e.s étranger.e.s à Lyon

mercredi 16 mai 2018

Rassemblement pour les lycéen.ne.s menacé.e.s d’expulsion

16h30 - 18h00
Préfecture

Rue Dunoir, Tram T1, Arrêt Préfecture

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>Appel à un cortège contre les frontières le mardi 18 décembre

Le 18 décembre est la journée mondiale des migrant-e-s et alors que les fascistes et réactionnaires ont trouvé un nouveau cheval de bataille avec le pacte de Marrakech ; il est primordial de participer à la manifestation pour crier haut et fort notre volonté d’en finir avec les...

>Les « 7 de Briançon » ont été condamnés

En avril, les « 7 de Briançon » avaient manifesté contre des militants d’extrême droite venus chasser les migrants à la frontière franco-italienne. Accusés d’avoir aidé des exilés à pénétrer en France, ils viennent d’être condamnés à des peines de...

> Tous les articles "Migrations - sans-papiers"