Lyon Capitale : grève et licenciement de trois journalistes

1069 visites

On croyait avoir tout vu à Lyon Capitale, entre la déontologie très douteuse de Fabien Fournier, les éditos sarkozystes du PDG Didier Maïsto, les liens d’extrême-droite du richissime propriétaire Christian Latouche, etc.
C’est maintenant la répression syndicale qui s’abat sur trois journalistes pour avoir simplement demandé l’application du droit du travail le plus basique. Les deux tiers des journalistes de Lyon Capitale étaient en grève vendredi 4 février : communiqué du Syndicat National des Journalistes.

Le SNJ (Syndicat National des Journalistes) condamne le licenciement de trois journalistes

Demander l’application de la loi peut conduire vers la porte. C’est l’amère expérience que vivent trois journalistes du mensuel lyonnais Lyon Capitale.

Se faisant l’écho des salariés du titre, ces confrères ont sollicité le SNJ pour demander l’organisation d’élections de délégués du personnel. Ce que, contrairement à la loi, l’employeur n’a jamais fait jusqu’ici alors que l’effectif de l’entreprise l’imposait.

Averti en amont, par courtoisie, de cette demande, le pdg de Lyon Capitale [1] a convoqué dès réception de la lettre une réunion des salariés. Outre le dénigrement en règle des institutions représentatives du personnel et des syndicats auquel il s’est livré, plusieurs propos tenus à cette occasion comportaient leur lot de menaces vis-à-vis de tous ceux qui ne souhaitaient qu’une chose : l’application du code du Travail.

Des menaces bien réelles puisque, dix jours plus tard, trois d’entre eux recevaient une lettre les convoquant à un entretien préalable au licenciement avec mise à pied à titre conservatoire. Une mesure censée caractériser la particulière gravité de la faute reprochée. Or, lors de l’entretien, « seules » des insuffisances professionnelles ont été mises en avant.

Le caractère surprenant de telles allégations vis-à-vis de professionnels qui n’ont jamais fait l’objet d’un avertissement - ni même d’un reproche personnel - concernant leur travail au cours de plusieurs années de collaboration, ne peut qu’être rapproché des menaces proférées.

Surtout, l’indigence du dossier ainsi monté ne manquera pas d’être mise en exergue si la Justice devait être amenée à se prononcer sur la motivation des licenciements qui ont été prononcés ce 3 février. Parmi eux, celui du salarié qui avait pris contact avec le pdg et dont la direction ne pouvait ignorer qu’il envisageait d’être candidat aux élections.

La volonté du pdg d’entraver le bon déroulement du scrutin est manifeste, malgré les mises en garde qui lui ont été faites suite à son initiative inqualifiable.

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, condamne fermement ces licenciements.

Il apporte son soutien aux trois confrères ainsi sanctionnés et se tient prêt à les accompagner dans toute procédure visant à leur rendre leur honneur professionnel et à faire respecter la loi.

Si le droit s’impose à tous, les entreprises de presse - de par leur rôle prescripteur et leur promptitude à dénoncer les dysfonctionnements - sont d’autant plus comptables de sa bonne application.

Le 4 février 2011.

Notes

[1Note de RBL : Didier Maïsto, PDG de LyonCapitale, est basé sur Paris où il travaille surtout pour Fiducial, groupe du propriétaire de Lyon Capitale, Christian Latouche (fortune estimé à 650 millions d’euros pour ce proche des milieux d’extrême-droite). L’un comme l’autre ne brillent pas par leur progressisme, loin de là...

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>[Loire] Des bénévoles en solidarité antifasciste avec Radio d’ici

Dans la nuit du dimanche 10 mai, les locaux de la Radio associative locale de St-Julien-Molin-Molette, Radio d’ici, ont été la cible d’une attaque néo-nazie, laissant derrière elle un studio détruit, et des inscriptions suprémacistes blanches sur les murs. FFF, une émission féministe présente sur les...

› Tous les articles "Médias"