« Marche des réfugiés » pour la dénucléarisation

803 visites

« Marche des réfugiés » 13 octobre à Lyon
Rassemblement pour la dénucléarisation du Bugey et de la France
Rdv quai Augagneur vers la Fosse aux Ours

Le site nucléaire du Bugey présente une menace pour toute la région. Composé d’une centrale vieillissante affectée de graves problèmes de sûreté et d’un projet de site d’entreposage de déchets aux dangereux impacts environnementaux, il est vulnérable à de nombreux risques, et un accident y aurait des conséquences catastrophiques. C’est pourquoi le collectif Stop Bugey organise le 13 octobre à Lyon un grand rassemblement de protestation, précédé d’une mise en scène d’une "marche des réfugiés".

UNE MENACE PERMANENTE AUX PORTES DE LYON

Le site de Bugey avec ces 4 vieux réacteurs nucléaires encore en service (33 et 34 ans) et son projet ICEDA de conditionnement et d’entreposage de déchets radioactifs présente des risques pour toute la région de la Plaine de l’Ain, du Nord Isère et de l’agglomération lyonnaise. Il y a de nombreux petits incidents et un accident grave est possible à tout moment. La population devrait alors quitter définitivement une zone de plusieurs dizaines de kilomètres. La vétusté du matériel, la priorité à l’économie plutôt qu’à la sûreté, le stress des travailleurs, la sous-traitance, les intérimaires peu qualifiés, . ne font qu’accroître les risques d’accident. Un fort séisme pourrait mettre à mal les installations qui ne peuvent être pleinement sécurisées. La vague d’eau du barrage de Vouglans, suite à une rupture du barrage ou à un glissement de terrain, peut inonder le site et déclencher, comme à Fukushima, un accident majeur. Avec la proximité de l’aéroport Lyon Saint Exupéry (15 km) de nombreux avions survolent le site nucléaire et on ne peut pas exclure la chute d’un de ces avions dont les conséquences seraient dramatiques.

Un accident de type Fukushima conduirait à une situation catastrophique et ingérable, au niveau sanitaire, humain et économique.

. Pollution de l’eau : la nappe qui alimente à 95 % le Grand Lyon serait contaminée et il n’y aurait. Plus d’eau potable dans de nombreuses villes de l’agglomération. La contamination irait jusqu’à la Méditerranée par le Rhône.

. Pollution de l’air : les poussières radioactives, disséminées par les vents sur la vallée du Rhône, le Jura, les Alpes et la Suisse, contamineraient toute la région. Plus de 5 millions de personnes dont les habitants des agglomérations de Lyon, Genève, Chambéry, Grenoble, Saint Etienne, . devraient être évacuées et, pour les plus proches, sans espoir de retour.

. Coup fatal à l’économie : les productions agricoles provenant de terres contaminées seraient invendables ; avec l’arrêt brutal des industries, des services et du tourisme de nombreux emplois seraient supprimés et les biens immobiliers perdraient toute valeur. Aucune assurance ne dédommage ces préjudices .

MARCHES DES REFUGIES

Pour symboliser la fuite définitive des habitants situés dans une zone de 30 km autour du site nucléaire de Bugey, la coordination STOP BUGEY, organise deux marches de réfugiés qui partiront le jeudi 11 octobre à 9 h 00 du site de Bugey pour rejoindre Lyon le samedi 13 octobre à 14 h, quai Augagneur. L’une passera par le département de l’Ain via Meximieux, Pérouges, Montluel, Miribel, Rillieux la Pape. L’autre passera par le département de l’Isère via Loyettes et son pont, Pont de Chéruy, Chavanoz, Villette d’Anthon, Meyzieu, Décines et Villeurbanne.

Tout au long de leur parcours, des affichettes « zone d’exclusion » seront placées afin de sensibiliser les habitants au risque qu’ils courent aujourd’hui, si un accident majeur survenait.

Dans les villes étape de Rillieux la Pape et Décines il sera organisé à 20 h 30 une réunion d’information sur les risques du site nucléaire de Bugey.

Toutes les personnes qui se sentent concernées par ces risques à Bugey et ailleurs, peuvent venir marcher les 3 jours ou quelques heures, en particulier le samedi matin pour l’entrée dans Lyon.

Des marches spontanées pourront aussi partir de différents quartiers de Lyon pour converger vers le quai Augagneur.

GRAND RASSEMBLEMENT A LYON QUAI AUGAGNEUR LE 13 OCTOBRE

Les marches des réfugiés arriveront à 14 h au quai Augagneur vers la Fosse aux Ours où débutera un grand rassemblement pour l’arrêt immédiat des réacteurs nucléaires de Bugey (les plus vieux après Fessenheim) et l’abandon du projet ICEDA.

Après la décontamination des marcheurs et autres personnes contaminées suite à l’accident, une chaîne humaine se déploiera dans les rues de Lyon, puis l’après-midi se terminera en musique, discussions et débats jusqu’à 20 h.

La coordination STOP BUGEY est également solidaire des structures qui luttent pour l’arrêt immédiat des réacteurs nucléaires de Fessenheim et de tous les autres sites nucléaires comme à Tricastin, Marcoule, Cadarache. Plus globalement, la coordination demande l’arrêt immédiat du nucléaire en France et ouvre pour une transition énergétique sans nucléaire ni gaz de schiste.

Ce rassemblement est organisé avec le soutien du Réseau Sortir du Nucléaire, qui promeut une journée nationale d’action le 13 octobre avec 2 autres rassemblements prévus à Bordeaux (centrale du Blayais) et à Laval (EPR de Flamanville et lignes THT).

Le même jour, partout dans le monde, seront organisés des manifestations de soutien à la "révolution des hortensias" au Japon : les japonais par centaines de milliers manifestent régulièrement contre la remise en route des réacteurs après le séisme et tsunami. Car à Fukushima, la catastrophe continue !

C’est pourquoi nous appelons à réagir en Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté et Suisse pendant qu’il est encore temps.... pour que jamais, un journaliste n’écrive un jour ...."Au Bugey, la catastrophe n’est pas finie !..."

Pour plus d’information sur le rassemblement et pour s’inscrire aux marches voir le site web www.stop-bugey.org.


Voir une carte plus grande

P.-S.

Contacts :

- pour Lyon : Patrick Monnet, Rhône-Aples sans nucléaire, tél. : 04 72 35 97 23

- pour le Bugey et les marches :

- marche côté Isère : Alain Cuny, Sortir du Nucléaire Bugey, tél. : 06 27 01 51 14

- marche côté Ain : Madeleine Chatard-Leculier, Sortir du Nucléaire Bugey, tél. : 04 78 06 09 49

- pour l’Isère : Philippe Lambersens, Sortir du Nucléaire 38, tél. : 04 76 56 82 93

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>Bure : Les travaux connexes au projet CIGEO

Loin des préoccupations environnementales et avant même l’autorisation de lancer le projet Cigéo qu’elle espère pour 2020, l’Andra s’apprête à réaliser simultanément plusieurs travaux de grande envergure. Constructions des routes et des accès au site, d’un transformateur électrique, circuit de l’eau… Tout...

>[Grenoble] Rencontre antinucléaire le samedi 15 juin

Samedi 15 juin, journée de rencontre antinucléaire à Grenoble. Cette rencontre s’inscrit à l’origine dans une dynamique de décentralisation de la lutte à Bure*. Parce que le nucléaire est présent partout, se retrouver localement dans la région Rhône-Alpes où il est extrêmement présent serait l’occasion de...

>[Dijon] Pourquoi les Lentillères ne sont pas une Zone À Urbaniser

Le nouveau Plan Local d’Urbanisme Intercommunal proposé à l’enquête publique continue de définir le Quartier des Lentillères comme une Zone À Urbaniser, au mépris des évidences environnementales et urbanistiques. Nous avons cru nécessaire de rappeler aux urbanistes en quoi le Quartier des Lentillères...

› Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"