Merhaba Hevalno #2

133 visites

Depuis plus d’un mois, Merhaba Hevalno tente de résumer et diffuser les infos sur le Kurdistan.

Face aux attaques, « les jeunes du quartier forment des unités d’auto-défense pour empêcher la police d’entrer dans les quartiers. À un moment donné, les jeunes ont fait tomber un drone déployé par les forces de sécurité de l’État et l’ont détruit à coup de marteaux. » Une femme interviewée par Jinha, l’agence de presse féminine, dit : « Ils ne peuvent pas décider d’un couvre-feu parce qu’ici c’est notre rue. Tout le monde devrait savoir qu’on va gagner

Bonne lecture !

Vous pouvez consulter les autres numéros sur http://www.kedistan.net/category/editions/merhaba-hevalno/

Retrouvez également l’ensemble des articles publiés sur Rebellyon.info sur Merhaba Hevalno.

La suite à lire sur : http://www.kedistan.net/2015/10/08/brochure-merhaba-hevalno-2

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Kanakÿ : une lettre oubliée de Pierre Messmer

Alors Premier ministre, il écrit le 19 juillet 1972 à son secrétaire d’État aux DOM-TOM, car il veut, en 1972, et oui en 1972, coloniser la Nouvelle-Calédonie. Pour lui, les Kanaks, qui peuplent cet archipel depuis près de 5 000 ans, c’est moins que rien, ils n’existent pas. Ou plutôt ils ne sont là que...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"