Site collaboratif d’infos alternatives

Bellecour : provocation policière contre le rassemblement

Mouvement sur les retraites 4 compléments

"Reprendre la place Bellecour", tel était le mot d’ordre de ce samedi après-midi. Informer et protester contre ce qu’il s’était passé le jeudi 21 octobre.

Le rassemblement est au départ bon enfant, des ficelles sont tirées autour de la statue entre des voitures et supportent photos, dessins et témoignages. Une sono reproduit en continue les bruits qu’ont pu entendre les manifestants place Bellecour (flash-ball, lacrymo, grenades, cris et hélicoptère), pour le moins anxiogènes ; le son rend assez bien l’ambiance de la place lors de ce jeudi après-midi. Quelques prises de paroles reviennent sur les évènements et leur suivi juridique.

Durant l’après-midi deux policiers en uniforme pénètrent dans le cercle formé par l’exposition. Rapidement encerclés, ils ne se démontent pas et font le tour de l’exposition en prenant des notes sur un petit calepin. Puis viennent voir les organisateurs et les menacent s’ils ne retirent pas certaines images de l’exposition, notamment un dessin montrant un CRS surplombant une pile de crânes humains. Les images et photos ne sont pas retirées, et les deux policiers prennent les identités des organisateurs malgré la pression qui s’accentue autour d’eux.

Ils quittent ensuite les lieux pour téléphoner à leurs supérieurs, et seront bientôt rejoints par quelques CRS. Après être revenus plusieurs fois vers le rassemblement, ils menacent de verbaliser les trois voitures garées sur la place et qui servent de support aux ficelles de l’exposition. Rapidement le ton monte et la police annonce qu’elle appelle la fourrière pour embarquer les voitures.

Quelques personnes se rassemblent devant ces dernières pour empêcher les flics d’y accéder, et accessoirement de relever les plaques. Après une bousculade, les policiers se replient sous les cris de "provocation, provocation". Ils seront rapidement rejoints par de nombreux collègues, majoritairement de la police municipale, plus quelques uns de la nationale, menaçant aux abords du rassemblement derrière les 7 voitures de police garées.

S’en suit plus d’une heure pendant laquelle les policiers tenteront périodiquement, par petit groupe, d’accéder aux voitures, dont les plaques et l’accès sont bloqués par les manifestants. La décision est prise collectivement de "tenir" la place. Les bousculades s’enchainent auprès des voitures et les noms d’oiseaux les accompagnent aux oreilles des condés.

Alors que la nuit tombe, qu’une projection de vidéo est prévue directement sur le socle de la statue, et malgré la décision collective, la FSU décide de retirer les voitures et d’accéder aux demandes de la police.
Rassurée par la servilité des syndicalistes, la police quitte peu après le rassemblement qui finit sur les projections, dans le calme et sous la pluie.

Tout ce remue-ménage de la part des flics pour empêcher le déroulement tranquille d’un rassemblement déclaré à la préfecture...

JPEG - 261.6 ko
JPEG - 280.2 ko
JPEG - 305.5 ko
JPEG - 249.1 ko
JPEG - 225.8 ko
JPEG - 239.5 ko
JPEG - 259.4 ko
JPEG - 198.7 ko
JPEG - 186.2 ko
JPEG - 161.9 ko
JPEG - 295.4 ko
JPEG - 186.3 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 22 novembre 2010 à 02:02, par "renseignement général"

    MARDI 23 NOVEMBRE DE MINUIT A MINUIT, prenez vous en main, contacter tout vos contacte,vos groupes,vos parti,vos syndicats,préparer des actions meme minime mais surtout répétée.

    - Il faut reprendre nos droits, droit de greve,droit de manifester,liberté d’expression.

    - Tout le monde la constater meme quand cela est pacifiste on veut nous faire taire.

    - Ce mardi pas de pitier,pas de quartier, contre cette état autoritaire.

    CE MARDI NE MANIFESTONS PAS COMME DES MOUTONS REAPPROPRIONS NOUS LA RUE.

    LAISSEZ PLACE A VOTRE IMAGINATION, A VOS SLOGANS, A VOS DESSINS ET A TOUTES VOS ACTIONS.

    24H POUR TOUT FAIRE "PETER".....

    salutations

  • Le 21 novembre 2010 à 08:22, par anoniclown

    quelques vidéos ici sur TV CLOWNISTAN

    http://www.youtube.com/user/homopolitikuss?feature=mhum#g/c/578DB3401DECE21C

    et d’autres sur différents sujets : No Border, Camp Action Climat, Lyon et ses émeutes, des témoignages, les clowns activistes, etc

    bonne journée à touTEs !

  • Le 21 novembre 2010 à 00:27, par damien le pacifiste

    toute les personnes quelle soit lycéennes,travailleur ou chomeur nous devons faire une manifestation mardi et faire une action coup de poingt contre cette répréssion policière innacceptable avec encore de la provoquation de la part des policiers aujourdhui (enfin hier vu qu’il est minuit passé a l’heure ou je post ce commentaire)a bellecour.
    moi je serais la mardi et des amis aussi et nous ne nous laisserons pas faire contre cette état policier de menteur.
    dominique grange chanter en mai 1968 a l’occasion de la révolution"a bas l’etat policier"mais ce n’etait pas un message de haine contre la police c’etait tout juste une vérité contre l’etat policier et nous nous ne voulons pas de violence mais la vérité de la part de cette état mensongeur.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

> Tous les articles "Répression - prisons"