Plus de 3 000 anarchistes aux Rencontres Internationales de St Imier

3883 visites
5 compléments

Du 8 au 12 aout 2012 se tenait à St Imier (Suisse) les Rencontres Internationales de l’Anarchisme. Pendant 5 jours, autour d’une dizaine de lieu de rencontre et de débat, des concerts, des dizaines de conférences et de tables rondes, c’est plus de 3 000 libertaires venus d’Europe et du reste du monde qui sont venus là où, il y a 140 ans, naissait la première internationale anti-autoritaire.
Retour en photo sur ces journées riches en rencontres et en échanges.

JPEG - 204.9 ko

Pour plus d’informations, le site internet des rencontres est toujours disponible à l’adresse anarchisme2012.ch.

JPEG - 318.5 ko
Vendredi soir, une salle pleine pour parler géographie et anarchisme
JPEG - 172.4 ko
Les conférence ont fait le plein dès le matin comme samedi, avec des camarades Brésiliens
JPEG - 220.5 ko
Table ronde non-mixte pour discuter anarcha-féminisme
JPEG - 326.5 ko
Les cantines autogérés, à prix libre, ont assurés plus de 2000 couverts par repas
JPEG - 301 ko
A coté des livres quelques camarades vendent des T-shirt pour financer les luttes
JPEG - 372.5 ko
Table de presse, groupes libertaires et éditeurs se partagent la patinoire de St Imier
JPEG - 180.8 ko
Sous la tente cinema, projection toute la journée
JPEG - 217 ko
les autocollants fleurissent à St Imier
JPEG - 332.1 ko
Entre les conférences les chants révolutionnaires raisonnent
JPEG - 463.4 ko
Un lieu de rassemblement parmis d’autres, ici pour quelques chansons
JPEG - 320 ko
Les soirées restent festives au pied de l’espace noir, local libertaire historique

P.-S.

De nombreux lyonnais étant présent, vos retours, récits et ressentis sur ces journées sont les bienvenus en Complément d’infos.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 5 septembre 2012 à 09:54, par g de nantes

    salut,
    réclamer le floutage d’un truc comme St Imier est ridicule vu le nombre de photos, vidéos en tout genre pris pendant 5 jours ; si tu tiens à une discrétion absolue, t’y vas pas, point, car forcément tous les services de polices sont présents, à moins de les prendre pour des crétins, ce qui revient à les sous estimer un peu.
    Ca m’a fait plaisir de reconnaître des têtes connues de potesses et de potes !

    Sinon, le commentaire de la dernière photo est à pisser de rire , ou à pleurer de mauvaise foi, à moins que ce ne soit un subtile troisième degré car la photo est "historique",si,si.... "Les soirées restent festives à l’Espace Noir...", si l’on regarde bien la photo , on s’aperçoit que c’est l’action intolérante et autoritaire des végans qui est en train de se dérouler autour du malheureux barbecue d’Espace Noir : ils/elles font une chaîne autour d’une dizaine de saucisses, qu’ils/elles viennent d’arroser d’un grand seau de flotte/pisse (?) en hurlant comme des possédées pour culpabiliser les personnes présentes.
    Tout en hurlant "non violence, non violence !" au cas où certaines personnes ne collent des baffes à ces petits dictateurs oints d’angélisme ; dans un coin des gradins, trois allemands de la cantine végan de la patinoire (la cantine autogérée à prix libre et végan en photo plus haut), trés costaux, étaient là comme par hasard, sans moufter d’un poil..! C’est cool, d’imposer son point de vue chez des anars en force !
    Bonjour, le projet libertaire ! Ca donne envie de faire la révolution.
    Je savais que certains végans voulaient apprendre à leur chat/chien à ne plus manger de la viande, mais chasser les viandistes d’une future société libertaire, c’est sûr, l’Anarchie va bientôt triompher !!! A l’asile, peut-être...
    Un mec blanc, âgé,omnivore, hétéro, chômeur et politiquement incorrect.

  • Le 16 août 2012 à 21:52, par klk1

    Izi a plutôt très bien décris la situation à St Imier... Surtout pour le sujet des photos... D’ailleurs si un changement /floutage pouvait etre réaliser pour le respect de tous ceux qui ont fait le déplacement en Suisse et qui apparaissent sur ces photos.

    Ces rencontres Internationales ont permis beaucoup de rencontres et d’échanges très positif. Découvrir comment chacun-e vie son anarchisme, et le partage !! (et oui on reste toujours un peu individualiste).
    Ces rencontres ont surtout été un lieu d’information et de théorie. Où certains sujets non pas été abordés tels que les nouvelles technologies, l’argent, les transpédéguines et où d’autres ont tourné en rond, révolution douce ou archaique ? Et aussi d’en apprendre beaucoup sur ce qui se passe en Amérique du Sud (peu sur les autres continents).
    Beaucoup d’antifa blanc-he (je trouve cela très dommage, malgré les tentatives d’intégrer le plus de personnes concerné-e-s).

    Donc à retenir que cet évènement a permis de rapprocher les individu-es et les luttes, et que chacun-e retourne agir sur du concret et pratique l’anarchie dans des luttes qui peuvent nous paraître nouvelles ou pré-existantes.

    St Imier est un nid anarchiste où ces 3000 nouvelles têtes ont vraiment vécu en communauté, ce qui permet de prouver que la vie SANS sécurité (ou en auto sécurité) fonctionne bien mieux que la vie Ultrasécuritaire. (et oui seulement 3-4 voiture de flic pendant 5 jours et aucune sirène n’a retenti pas même les pompiers ou ambulances)...
    Plein de positif et vive l’Anarchie !

  • Le 16 août 2012 à 14:43, par A

    Salut à tous !
    Ca y est, nous sommes de retour de St Imier. Nous avons passé 5 jours
    très intenses, alternant conférences, débats, concerts etc...
    Nous revenons gonflés à bloc après des rencontres très intéressantes
    avec des espagnols, des italiens, des palestiniens, des grecs, des
    latinos américains etc... des personnes vivant la révolution au
    quotidien, certains en créant des lieux alternatifs (squat, centres
    sociaux autogérés...), d’autres en créant des écoles libertaires,
    d’autres en créant des jardins collectifs, certains s’impliquant dans
    des luttes armées etc...
    Les sujets des conférences étaient divers et variés, traitant aussi bien
    des anarchistes dans les luttes actuelles que du végétarisme et du
    féminisme etc...

    Au total entre 3000 et 5000 personnes étaient présentes. Mon bilan de
    ces rencontres est très positif même si on n’a pas pu au niveau de
    l’organisation échapper à des tarifs d’entrée pour les concerts (servant
    notamment à payer les différentes salles du village ou se tenaient les
    rencontres). Même si le loup capitaliste était dans la bergerie,
    l’extérieur était organisé de manière autogestionnaire et libertaire
    avec notamment des repas vegan à prix libre en différents points du
    village. Chaque repas était servi pour entre 500 à mille personnes,
    chacun faisant sa vaisselle et pouvant aussi faire la cuisine. Les murs
    du village étaient tapissés de slogans anars (voir photos), quel plaisir
    de se sentir chez soi. Le passé libertaire du village avec la fédération
    jurassienne est représenté par une plaque apposé sur un mur dans le
    centre du village ou l’on a une explication de cet évènement avec une
    photo de Bakounine, James Guillaume...

    Il y a eu des rencontres pour mettre en place un réseau de centres
    sociaux autogérés en france et ailleurs,
    et nous avons rencontré des espagnols d’une collectivité agricole
    autogérée de 40 hectares (qui est en train de se mettre en place et qui
    ont besoin de bras)
    en Andalousie (à 75 km au nord du fameux village de marinaleda), et
    avons le projet de bouger voir tout ça l’année prochaine pour peut être
    monter quelque chose chez nous...

    Voila, beaucoup de choses à dire mais une chose est sure, la révolution
    libertaire est en marche en de nombreux endroits.
    Salutations anarchistes à tous !
    nico et edo

  • Le 15 août 2012 à 10:29, par Niztar

    Salut à toutes & tous !
    Existe-t-il un lien où l’on peut trouver toutes les manifestations anarchistes en France/Europe ?

  • Le 13 août 2012 à 21:13, par Izi

    Aaaaargh ! C’est quoi ces photos nous floutées de militants ? Faut vraiment rien avoir dans la tête pour balancer comme ça les clichés, c’est déjà chiant quand ce sont les médias qui le font, mais si même les libertaires se mettent à jouer les anarcho-touristes...
    On a passé la semaine à dire aux gens de ne pas prendre de photos sans demander, et à la réu finale, il y a eu une interv dans ce sens pour faire gaffe, donc je trouve ça dégueulasse de participer à un petit niveau au fichage généralisé !

    Sinon concernant les rencontres... Comme l’article laisse imaginer que c’était le monde des bisounours, quelques critiques :
    - Trop de légalisme
    - Trop de discours chiants, soc-dems, pacificateurs
    - Trop de patriarcat
    - Trop de "lifestyle anarchists" intolérant-e-s (il suffisait de lire le mur des plaintes : tu as un keffieh ? Tu manges des oeufs ? Tu te mets torse nue ? Tu bois ? Tu n’es pas le/la bienvenue !)
    - Trop de journalistes
    - Pas assez d’action
    - Un niveau de débat très inégal, parfois super, trop souvent très bas
    - Des déclarations... déclaratives
    - Une absence de critique assez généralisée
    - Pas assez d’espace d’auto-organisation
    - Trop de gens n’ayant aucun respect pour les débats et parlant de leurs lubbies
    - Des débats à 80% "homme-blanc-hétéro-middle class" ("ah non, il y avait le féminisme ! Des femmes qui parlent de féminisme, c’est cool ! C’est comme les étrangers qui parlent de situations exotiques !" Mais dès qu’il s’agissait d’économie, d’organisation ou d’Histoire, on en revenait aux mêmes)...

    Voilà je ne sais pas si c’est bien exprimé mais c’est mon ressenti. A part ça, bouffe excellente, bonne ambiance, cadre sympa et rencontres (individuelles) chouettes ;)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info