Site collaboratif d’infos alternatives

Pour en finir avec la culture du viol

Nous définissons le viol comme une agression qui consiste à imposer à une personne un acte sexuel. On peut dès lors mesurer combien le viol est courant et socialement admis dans notre société. La question du consentement est centrale pour nous, elle doit être travaillée en interrogeant les pratiques courantes et en dépassant les idées reçues. De même, de nombreux stéréotypes sur la figure de l’agresseur, celle de l’agressée, les circonstances, etc., sont à battre en brèche. Prenons ensemble la mesure de ce phénomène pour mieux le combattre.

Pour en finir avec la culture du viol

Nous définissons le viol comme une agression qui consiste à imposer à une personne un acte sexuel. On peut dès lors mesurer combien le viol est courant et socialement admis dans notre société. La question du consentement est centrale pour nous, elle doit être travaillée en interrogeant les pratiques courantes et en dépassant les idées reçues. De même, de nombreux stéréotypes sur la figure de l’agresseur, celle de l’agressée, les circonstances, etc., sont à battre en brèche. Prenons ensemble la mesure de ce phénomène pour mieux le combattre.

Il y a maintenant deux ans, la CGA a adopté sa propre définition du viol :

« Le viol est un acte de violence par lequel une personne non consentante est contrainte à des relations sexuelles. Un viol, c’est une relation sexuelle non consentie, avec ou sans pénétration, avec ton/tes compagnons et/ou ta/tes compagnes, avec un-e inconnu-e, avec ou sans violence physique. Le viol, ce n’est pas seulement l’image stéréotypée d’un gros méchant qui nous poursuit avec une arme dans une rue sombre, mais c’est aussi un moment où on n’entend pas notre NON, un moment où nos limites sont dépassées. Ces limites peuvent être verbales et non-verbales, elles peuvent se traduire par des attitudes physiques et corporelles, elles peuvent aussi varier d’une personne à l’autre. Ne pas dépasser les limites, c’est s’assurer clairement du consentement de la personne, c’est s’assurer clairement de son OUI CONSTANT et respecter son absence de oui. »

Dans le droit français, le viol est une agression sexuelle impliquant, selon l’article 222-23 du Code pénal, « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise ». Une agression sexuelle est définie comme un acte de pouvoir de nature criminelle. Les Nations Unies définissent quant à elles le viol comme toute forme de relation sexuelle non consentie.

Comment définir la culture du viol ?

L’expression « culture du viol » concerne la façon dont on se représente le viol dans une société donnée à une époque donnée. Ceci fait notamment référence à un grand nombre de mythes autour du viol plus ou moins partagés : les hommes auraient des besoins sexuels vitaux et non maîtrisables, les femmes ne devraient pas s’habiller de telle ou telle manière, ou investir la rue et d’autant plus tard le soir, avec l’idée que le viol ne serait commis que par des inconnus tard le soir dans de sombres ruelles, avec l’idée que l’alcool serait une circonstance atténuante, avec l’idée que le consentement serait définitif une fois donné, ou qu’il serait automatique dans un couple, avec l’idée que si la victime ne crie pas ou ne se débat pas c’est qu’elle consent...

La suite à lire sur : https://www.c-g-a.org/content/pour-en-finir-avec-la-culture-du-viol

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

Les Tchétchènes, entre extermination, exil et anti-terrorisme

Depuis le début du mois d’avril et la publication par le journal d’opposition russe « Novaya Gazeta » d’un article évoquant plusieurs dizaines d’arrestations de personnes pour leur homosexualité réelle ou supposée, on entend (enfin) à nouveau parler de ce qu’il se passe en Tchétchénie. Alors parlons-en !...

Pourquoi féminiser notre langage est important

Superféministe saisit une grande perche tendue récemment dans la newsletter Grrrnd Zéro (merci !) pour parler féminisation du langage. Ce texte en expose brièvement les enjeux et donne quelques clefs pour mener à bien une nécessaire modification des pratiques langagières et, au delà, une évolution...

Projection du documentaire "Major"

La commission antipatriarcale de la Coordination des Groupes Anarchistes vous propose pour la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie une permanence thématique de la librairie et une projection en exclusivité du documentaire...

> Tous les articles "Rapports sociaux de genre"