Rassemblement pour la libération de Mohamed, étudiant de Lyon 2 enfermé au CRA de Nîmes le 8 novembre

1036 visites

Notre camarade Mohamed, étudiant à l’Université Lyon 2 et membre du collectif des étudiant-e-s étrangers, sans papiers et solidaires de Lyon, tout récemment diplômé du Master 2 Conception et Intégration Multimédia de l’Institut de la Communication a été arrêté vendredi matin en Gare de Perrache par la Police Aux Frontières, alors qu’il rechargeait sa carte de transport. Rassemblement vendredi 8 Novembre à 12h sur le campus des quais de l’Université Lyon 2 (Cour centrale) pour exiger sa libération.

Le Préfet du Rhône lui a immédiatement délivré une obligation de quitter le territoire assortie d’une interdiction de retour sur le territoire. Il se trouve désormais enfermé au Centre de Rétention de Nîmes, le centre de rétention de Saint-Exupéry étant déjà plein à craquer…
La prolongation de son placement en rétention vient d’être autorisée pour une durée d’un mois par le Juge des Libertés et de la Détention.

Pour justifier de son enfermement, le Préfet a produit devant le Juge des éléments selon lesquels notre camarade était connu pour des « activités liées au terrorisme », affirmation déduite d’une fiche émise par l’Allemagne (pays dans lequel il n’a jamais mis les pieds...) selon laquelle il serait un « possible membre d’un groupe terroriste islamique ». Possibilité elle-même manifestement déduite du fait qu’ayant vécu un temps en Roumanie, il logeait dans un immeuble, où l’un de ses voisins de palier avait été arrêté pour terrorisme.

Ainsi, le fait que Mohamed soit de la même nationalité qu’un de ses voisins arrêtés pour terrorisme, se transforme, dans ce contexte de soupçons et d’amalgames généralisés envers les étrangers - assimilés à de potentiels terroristes, et les musulmans - réels ou supposés - à des islamistes - "possiblement liés à des groupes terroristes"…

Cette propagande, relayée depuis longtemps par l’extrême droite - reprise en France par le gouvernement lui-même et son administration - est celle qui encourage les passages à l’acte terroristes de l’extrême droite, à Bayonne récemment, à El Paso, Oslo, Christchurch...

Notre camarade contestera les décisions devant le Tribunal Administratif de Nîmes ce vendredi à 14h.

Pour exiger sa libération :
Rassemblement vendredi 8 Novembre à 12h sur le campus des quais de l’Université Lyon 2 (Cour centrale)

À bas les politiques les amalgames et les politiques incendiaires, criminelles et meurtrières !
Régularisation des sans-papiers !

vendredi 8 novembre 2019

Rassemblement pour la libération de Mohamed, étudiant de Lyon 2 enfermé au CRA de Nîmes

12h00 - 14h00
Université Lyon 2 - campus des quais - Cour centrale

4 bis rue de l’université 69007 LYON

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Les gestes barrières face au Coronapolice

AntiCoronapolice souhaite alerter sur la répression policière et les restrictions des libertés en période de confinement : garder trace, diffuser, sensibiliser. L’état d’urgence sanitaire renforce la répression ciblée de certaines populations, alors même qu’elles sont les premières victimes de la...

>Les drones policier déferlent sur Lyon !

Après Nice, Paris, Ajaccio, Montpellier et tant d’autres, c’est au tour des flics lyonnais de jouer à la guerre en commandant des drone de surveillances ! Une fois les drones installés, il est peu probable qu’ils partent en même temps que le confinement et seront sûrement utilisés comme à Paris lors...

>Autorisation dérogatoire de sortie : ce qui change aujourd’hui !

Le ministe Douste Blazy vient de l’annoncer ce matin, l’autorisation dérogatoire change une nouvelle fois de forme... Désormais il faudra pouvoir prouver que cela fait minimum une semaine que l’on est pas sorti. Pour cela, une procédure stricte sera mise en place par la maréchaussée : vêtement...

› Tous les articles "Répression - prisons"