« Quelles luttes dans nos montagnes ? » Présentation/débat autour de la revue Nunatak le samedi 2 février

738 visites

Le collectif NINA Lyon contre les Center Parcs vous invite à une présentation débat autour de la revue Nunatak, sur les cultures et luttes de montagnes. RDV le samedi 2 février de 15h à 19h00 au « Jusqu’ici » (169 Grande rue de la Guillotière, Lyon 7)

Les Etats multiplient les projets permettant aux marchandises/capitaux/touristes de traverser les montagnes. Des lignes THT aux lignes TGV en passant par les tunnels autoroutiers, ces infrastructures sont imposées à grand renfort de milliards et les chantiers sont protégés par les forces de l’ordre.

En montagne, les touristes affluent du monde entier : stations de ski high tech, tourisme vert, sports extrêmes ou activités familiales permettent de bétonner à tout va la montagne, de détourner l’eau pour fabriquer de la neige artificielle...
Pour les consommateurs pas de contraintes : ils sont accueillis à bras ouverts par les industriels de l’or blanc et autres comités du tourisme.
Des luttes s’organisent pour contrer cette marchandisation de la nature et des modes de vie. Simultanément, les montagnes/ frontières sont de plus en plus militarisées et contrôlées. Il s’agit de pourchasser, refouler, expulser les migrants, les exilés, les étrangers qui n’entrent pas dans les statistiques de fréquentation touristique. 

Des solidarités apparaissent pour aider les migrants à passer les frontières, des personnes s’organisent pour accueillir des populations qui fuient la guerre et la misère. Les personnes solidaires sont, elles, confrontés à l’urgence humanitaire et à la répression de l’État. De Vintimille à Briançon, et maintenant au Pays Basque, ces situations entrent en résonance, se lient et se nourrissent mutuellement.
Cette rencontre avec des membres du collectif de la revue Nunatak qui viendront nous présenter leur travail et leurs actions réflexions sera l’occasion d’explorer ces différentes types de luttes et de solidarité, de débattre des modes d’action et d’organisation, de mettre en évidence les limites rencontrées et d’imaginer ensemble les moyens de les dépasser.

Nunatak est une revue d’histoires, cultures et luttes des montagnes. Dans la langue des Inuits, nunatak désigne une montagne s’élevant au-dessus des étendues gelées, où se réfugie la vie pour perdurer durant l’ère glaciaire. « Nous habitons la montagne. Pour certains c’est un choix, pour d’autres un exil, un refuge, une prison. Nous l’habitons par désir ou par la force des choses, et nous posons la question de comment habiter cet espace... ».

RDV le samedi 2 février de 15h à 19h00 au "Jusqu’ici" (169 Grande rue de la Guillotière, Lyon 7)

Plus d’infos sur :
https://revuenunatak.noblogs.org/

Organisé par le collectif NINA Lyon
Contact : nina-lyon@riseup.net

samedi 2 février 2019

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>Détruire le capital : un combat vital

L’heure n’est pas à une écologie de comptoir où on culpabiliserait ceux qui ne font pas le tri, l’heure est à une écologie radicale, on ne peut pas continuer dans un monde capitaliste il faut s’attaquer aux racines du problème et arrêter de se contenter des guirlandes aux arbres. Continuer avec la...

>Sur la notion de « catastrophe industrielle »

« La société moderne est devenue une société du risque, dans le sens où elle s’emploie toujours plus à débattre des risques qu’elle a elle-même engendrés, à les prévenir et à y faire face. » Ulrich Beck, La société du risque, 1986

› Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"