Qui sème les flics et la misère, récolte l’émeute !

2488 visites

Depuis maintenant plus d’une semaine, les émeutes urbaines commencées à Clichy s’étendent à d’autres villes et se durcissent. Ce mouvement spontané insurrectionnel a été déclenché par la mort de 2 jeunes éléctrocutés dans un local EDF en fuyant la police alors même qu’ils n’avaient rien à se reprocher. Cet “accident” est révélateur de la peur qu’inspirent les forces de l’ordre. Et ce à cause des violences quotidiennes pratiquées par les flics, qu’elles soient légales ou qualifiées de “bavures”. Mais ce n’est que la goutte d’eau...

Les causes de cette révolte sont nombreuses pour les habitant-es des quartiers populaires : ségrégation sociale et raciale dans le monde du travail ou vis à vis du logement, lois sécuritaires se multipliant, harcèlement policier, provocations verbales des sarkozistes de droite et de gauche (“sauvageons”, “vermines”, “racailles”, “à nettoyer au karcher”,“dealers”...), mépris des médias...

Médias et politiciens font mine de découvrir ces situations discriminatoires en les minimisant. Alors que ce sont eux qui les créent et les entretiennent. Pire, ils considèrent les insurgé-es comme responsables de cette situation. Pourtant, c’est bien l’État qui organise l’appauvrissement des classes populaires en démantelant les différents services publics ayant pour mission de limiter un peu le développement des inégalités sociales. C’est l’État qui emprisonne les personnes en situation de précarité, c’est à dire les prostitué-es, les gens du voyage, les jeunes qui n’ont plus que les halls d’immeuble pour se réunir, les fraudeurs dans les transports en commun... C’est l’État qui expulse les sans-papiers, les squatters, ou ceux et celles qui n’ont plus les moyens de payer un loyer !

La misère dans ces quartiers est organisée par l’État, et les médias servent de courroie de transmission pour que l’on accepte les mesures liberticides et anti-sociales comme inéluctables et nécessaires. Mais les jeunes insurgé-es nous montrent un sursaut de dignité face à la violence physique et symbolique dont ils et elles sont victimes, et clament leur colère avec les moyens du bord. Les élu-es de droite, de gauche et d’extrème-gauche appellent à l’unisson les jeunes à rentrer chez eux, et à ne s’exprimer que par les urnes. Au moins, ces professionnels de l’embrouille sont sûrs qu’on ne les entendra pas...

Mais ces émeutes ne suffiront pas à inverser le rapport de force. Le risque de tomber dans un schéma émeutes/répressions se durcissant est bien réel. Les émeutiers seraient alors rapidement marginalisés - merci les médias ! - donc isolés et vulnérables.

Nous, anarchistes, sommes évidement solidaires de ces révoltes. Mais pour obtenir la justice sociale et conquérir la liberté, nous privilégions le développement de mouvements sociaux de masse, autogérés, solidaires, pratiquant l’action directe et a priori à caractère non-violent .
Solidaires même si nous savons que ces implosions de violence ne résoudront rien sur le fond et que ce n’est pas une solution de s’en prendre aux équipements urbains et aux biens individuels de ses voisins tout aussi précaires.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « UGAL » :

>Lutte contre la chasse aux étrangers : Liberté de circulation !!

L’Etat poursuit toujours plus hargneusement sa chasse aux étranger-e-s. Avec les expulsions des élèves sans papiers lancées depuis la fin de l’année scolaire, la politique d’un choix entre les bons et les mauvais immigré-e-s se poursuit. Fidèle à ses logiques éléctoralistes, la circulaire Sarkozy établit...

>Génétique : Capitalisme et Sécuritaire.

La génétique est souvent au centre des débats, particulièrement sur la question des OGM et de leur rôle dans l’économie capitaliste mondiale. C’est suite à une lutte contre ces OGM (ceux de la société Advanta, du même type que Monsanto) que Benjamin Deceuninck agriculteur, syndicaliste de la CNT et...

› Tous les articles "UGAL"

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"