Ramadan, une nouvelle mesure d’expulsion pour les quotas de cette année

759 visites

Cette expulsion raconte l’étendue des dégâts pour ceux qui n’en ont pas conscience. Compte-rendu non-exhaustif d’un procès qui se répéte tous les jours.

Quand on connaît les chiffres d’expulsions requis par leur président, on se doute que des histoires comme celle là il s’en passe tous les jours. Allons nous accepter ce genre de choses pour cette nouvelle année forte de résolutions comme toute les autres ?

Cette expulsion, jugée au Tribunal Administratif de Lyon fait partie de ces « faits-divers » qu’on se raconte afin de se rendre compte de l’étendue des dégâts (pour ceux qui n’en ont pas encore conscience).

Un père de famille macédonien était retenu en centre de rétention. Ramadan était arrivé en 1987 en France, avec toute les galères que cette accès implique, avec sa femme et sa fille aînée ; divorcé, il était revenu en France depuis un an. Le jeudi 24 janvier, il était jugé à 10h30 ; pour l’audience, ses deux filles et son fils âgé.es respectivement de 24 , 13 et 19 ans, son beau-fils et ses amis étaient présent.es dans la salle du tribunal administratif de Lyon.

Le juge est blasé et procédurier : « ils nous disent d’abord qu’ils viennent d’Iran puis d’Albanie (...) au final on sait même plus d’où ils viennent ... » et le représentant du préfet, cynique et dégagé.

L’ avocat de la défense est souvent empathique et emporté par les remarques des deux autres. De ses dires, il était appréciable de voir un juge prendre le temps de s’occuper de ce genre d’affaire, soit à peu près une heure et demi...

Ramadan était arrivé en 1987 en France. il avait déjà été refusé de séjour en Suède dont nous sommes le modèle en matière de droit de l’homme...

Donc voilà le lendemain ; alors qu’on attendait le verdict pour le courant de l’après midi, hier, on obtient enfin le résultat de l’analyse de gens pour qui la bureaucratie fait office de tout : Ramadan sera expulsé demain à 15h pour être reconduit à la frontière.

Les quotas pour cette nouvelle année ne nous interessent que très peu.
Ces mesures, dans la continuité de l’arrivée dans les hautes strates du pouvoir de cet homme que l’on ne supporte plus de citer, ne sont et ne seront jamais acceptables.
Quelles que soient nos convictions par rapport à l’entité de la famille nucléaire, il est logique de vouloir voir grandir ses enfants.

Rien ne doit et ne peut nous faire oublier que "toute personne à le droit de circuler librement !"

P.-S.

Pour ceux qui n’arrivent toujours pas à voir l’étendue des dégâts :
Le 6 janvier s’est monté le collectif CESF : Collectif d’Expulsion Sans Frontières. Il s’agit d’un collectif monté par des groupes d’extrême-droite pendant un colloque d’identitaires, en réaction à RESF. Ce CESF a pour but d’aider la police en dénoncant les sans-papiers et ceux qui pourraient les aider. Dégeulasse !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info