Récit de la manifestation étudiante du 12 février à Lyon

2190 visites
6 compléments

Plus de 1000 personnes ont manifesté ce jeudi dans le cadre du mouvement universitaire

Le rendez-vous était fixé à 14h place des Terreaux pour une manifestation non validée par les pouvoirs locaux. Plus de 1000 personnes (voire 1200 ?) étaient présente, majoritairement des étudiant(e)s mais également des membres du personnel universitaire et des lycéen(ne)s. Vers 14h40 le départ est donné pour une manifestation, votée sur place, fortement encadrée par nombre de CRS et gendarmes sans oublier la BAC.

JPEG - 148.3 ko
JPEG - 309.6 ko
JPEG - 296.1 ko

Rue Edouard Herriot

JPEG - 452.5 ko
JPEG - 144.9 ko

Le Cortège quitte la Presqu’île et se diriger vers la Préfecture

JPEG - 143.1 ko
JPEG - 338.5 ko

Aux alentours de la Préfecture, la présence policière est nettement renforcée.

JPEG - 120.9 ko
JPEG - 511.4 ko

Le cortège retrouvera les quais pour se diriger vers les facs

JPEG - 116.7 ko
JPEG - 140.3 ko
JPEG - 464.1 ko

Même en arrivant aux alentours de Lyon 2, le cortège reste très encadré par les forces de l’ordre.

JPEG - 255.2 ko

Arrivés à Lyon 2, les manifestants se rassemblent pour une Assemblée Générale improvisée.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 18 février 2009 à 22:07, par Al Monadel

    Franchement, je ne suis ni partisan de l’affrontement systématique avec la police ni partisan de toujours suivre les lois de l’état policier mais je constate encore une fois l’extrême mollesse ( on peut presque parler de gélatine) du « syndicat étudiant ». Je ne suis pas anti-syndicat mais force est de reconnaitre que l’UNEF-Majo ne nous sert à rien dès qu’il s’agit de faire autre chose que distribuer des tracts (tache essentielle au demeurant).

    Ma proposition, mettre des oeuillères aux militants pour qu’ils ne voient pas les choses qui sortent du cadre de la légalité. Depuis le CPE, ils doivent de toute façon être habitués au port de ce genre d’accessoires.

  • Le 18 février 2009 à 20:01, par Mehdi

    J’ai aussi trouvé cette manif assez sympathique. Le fait qu’il y ait eu aussi peu de personnes (un petit millier apparemment) pouvait paraître ridicule à première vue mais il s’est avéré que la plupart des gens étaient très motivés et qu’il y avait une réelle cohésion dans les slogans, surtout à partir du moment où les CRS et les Baceux ont commencé à nous serrer au cul. Il y avait bien plus de flics que lors de la manif du mardi 10 qui avait réuni 7000-8000 personnes. Même s’il est certain que c’est d’abord l’ampleur d’une manifestation qui impressionne l’opinion publique, beaucoup de passants se sont offusqués de la disproportion du dispositif policier. L’attitude de l’UNEF qui avait fixé le parcours déplorable est encore ici pitoyable dans son légalisme qui l’avait déjà poussé à déserter la fin de manif du 5 février devant la préfecture (au motif que « c’est pas prévu, si on reste là, ça va énerver les CRS) et à s’enfuir devant l’exaction que constituait la pose d’une pancarte »Chut ! On assassine le service publique !" maculée de peinture rouge sur les grilles du rectorat.

  • Le 16 février 2009 à 14:56, par ju

    Personnellement je serais pas aussi positive sur cette manif. Elle était plus que moyenne. On était pas nombreux, c’était mal organisé, ou pas assez bordélique (au choix !). Ensuite, me faire raccompagner par des keufs à l’entrée de la fac m’a laissé un gout amer. Sans parler de la « pseudo » AG (décidée par on ne sait qui !) qui s’en est suivie, où tout le monde s’est retrouvé dans la joie et la bonne humeur... et ou personne n’a calculé les flics en civil qui étaient avec nous ! Les voir applaudir comme des otaries aux conneries proférées par des gamins en manque de sensations fortes m’a pas fait marrer. Alors, on arrête de planer un peu et on se réveille. Ouvrez les yeux, les oreilles, je sais pas moi, mais faites quelques chose ! Commencez pas à trouver ca normal, voire cool, que des flics nous escortent en manif sauvage sans nous exploser la gueule, qu’ils nous suivent gentillement dans la fac, participent à nos AG sans être repérés ni virés et repartent tranquillement avec toutes les informations qu’il leur fallait. On va quand même pas faire le « job » à leur place ! « Des places à la fac pour pas finir à la BAC » c’est bien notre mot d’ordre non ?!

  • Le 15 février 2009 à 11:49

    J’aimerai rajouter une chose qui sera, je pense, de l’avis d’un certains nombre de personne engagés dans la lutte en cours : cette manifestation faisait plaisir.

    Ce mélange de manifestation déposé et de manifestation sauvage avait le grand avantage de réunir beaucoup de monde différent et de totalement déstabiliser les forces de l’ordre, le tout sans qu’il n’y est aucun combat, arrêté, blessé et tout autres désagrément qui peuvent subvenir en manifestation sauvage.
    La fin de la manifestation ou nous nous sommes tous réfugiés à la faculté des quais à permis de finir cette balade sauvage sans encombre, tout en faisant un pied de nez à la B.A.C. qui l’avait quand même mauvaise de nous voir se foutre ouvertement de leur gueule.

    Je pense donc qu’il y a plusieurs choses à retenir de cette manifestation. En premier lieu, sortir des routes officielles ça fait du bien au moral dans un mouvement assez mou et en second, comme en Grèce, utiliser les universités comme base arrière n’est pas une si mauvaise idée. Enfin tant que le président de Lyon 2 suit sa promesse électorale de ne pas nous envoyer la police sur le dos ^^
    Et enfin, recommencer, encore et encore ...

  • Le 15 février 2009 à 11:49

    Ah d’accord, je comprends mieux pourquoi les encartés de l’UNEF ont vite plié les drapeaux au même moment ! Ils ne voulaient pas être identifiés dans une manifestation « illégale » !

    Sinon pour ma part, tant de monde était un succès ! 1 000 personnes qui se retrouvent sans plus de propagande, c’est a renouveler !

  • Le 13 février 2009 à 17:15

    ce qui a été « étrange » lors de cette manif vient du faite qu’elle avait été « validée par les pouvoirs locaux ». Et si mes infos sont exacte, le parcours avait été déposé par l’UNEF majo. Ce sont ces derniers qui, au vu de la (a priori) faible mobilisation, ont décidé/proposé de faire un rassemblement et pas la manif prévue.
    Après le vote décrit dans l’article, le cortège a emprunté (au début) le trajet qui avait été prévu, jusqu’à la traverser du pont, où là, le cortège n’a pas pris directement les quais...
    du coup la manif à commencé par être précédé d’une escorte policière, puis c’est évadée pour finir par se faire complètement encadrer. Un mélange de manif déclarée et non déclarée... c’est là que réside son étrangeté...
    Enfin voila, c’était sympathique, d’autant plus qu’on trouvait quelques (trop peu à mon goût pour que ce soit vraiment classe)membres du personnel des universités dans le cortège !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info