« Refonte générale des politiques publiques » : manipulation gouvernementale et désinformation

860 visites

Allons-nous nous laisser faire ? Allons-nous laisser ce gouvernement désormais minoritaire supprimer peu à peu tout ce qui a été acquis au sein des luttes ouvrières à la force du poignet ? Allons-nous laisser le gouvernement désagréger, complètement et en douce, les services publics ?

Contrairement à ce que Sarkozy a dit, la rigueur, la voilà !

Depuis un certain temps déjà, circulent dans les ministères et les syndicats de la fonction publique de nombreuses grandes rumeurs...

En effet, depuis quelques mois, une commission d’enquête travaille sur un projet de refonte et de modernisation des ministères et des services publics qui doit être examiné en avril pour mener à une réforme législative.

Depuis quelques semaines, on s’agite et les rumeurs circulent :
- la plupart des services publics devraient être réorganisés,
- les statuts des fonctionnaires revus afin de pouvoir être affectés à n’importe quelle administration, voire pourraient être redirigés vers un contrat de droit privé (type CDI auquel l’Etat pourrait mettre fin sous certaines conditions)
- diminution substantielle des crédits
- possibilité de déléguer encore et toujours plus les missions de service public à des entreprises privées (menant à un esprit de rentabilité plus que de service pour tous)
- toujours plus de transfert de compétences et de missions vers les collectivités locales sans budget compensatoire
- etc

Or, pour l’instant, il n’existe qu’une vague présentation des objectifs publiés par le gouvernement sur son site :
http://www.rgpp.modernisation.gouv.fr/
et quelques extraits publiés par les syndicats de chaque administration.

Mais après recherche plus poussées, PERSONNE n’est en mesure de fournir le texte complet, ne l’a eu entre les mains...

Seules quelques grèves ont déjà été constatées : pour le moment, notamment chez les intermittents du spectacle et les agents des musées.

Ces rumeurs circulant de bouche à oreilles seraient-elles un test du gouvernement afin de vérifier ce que les fonctionnaires sont prêts à accepter ?
Ou une tentative d’affaiblissement des syndicats : plus les grèves partent tôt avant la publication du texte plus les mouvements se seront essoufflés lorsqu’il faudra affronter la réforme ?
Ou encore une manière d’inquiéter les syndicats qui se focalisent sur ces mesures drastiques et ne se battront pas sur les points litigieux plus discrets ?
Rappelons-nous que pour le CPE seul l’article le plus médiatique fût retiré et que l’on a cordialement oubliés les mesures qui rétablissaient l’apprentissage et le travail de nuit dès 14 ans...

Voilà en tout cas, car cela touche tout le monde, il s’agit de bien suivre, encore une fois, cette atteinte aux acquis des luttes... aux acquis de la résistance... et d’un mouvement à entreprendre !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info