Retour sur l’expulsion du squat de la Cabane

1471 visites

Mardi 29 mai, le squat qui accueillait des mineurs a été expulsé. Malgré les demandes des soutiens, aucune solution pérenne n’a été trouvée. Pire, les mineurs ont été hébergés temporairement au foyer de la Sarra... suite à l’expulsion le matin même des familles installées dans ce même foyer.

L’expulsion de la Cabane a eu lieu hier matin. Les 50 mineurs isolés ont été mis à la rue par des dizaines de policiers, dans une incertitude totale.

Pour des jeunes qui ont subis des parcours des plus violents avant d’arriver en France, la pression que leur fait subir l’état et en l’occurrence la préfecture doit être dénoncée sans ménagement. Les soutiens se sont rassemblés à Bron où le président de la métropole a dit que le lieu allait être rendu.

Revenus à La Cabane, le groupe (mineurs et leurs soutiens) a été nassé et filmé pendant plusieurs heures par les CRS. Incompréhension face à la promesse non tenue de David Kimelfeld, car au même moment des techniciens soudent et cloisonnent le squat.

Finalement on apprend que le squat n’appartient pas à la métropole et que la préfecture ainsi que la mairie de Lyon (actuel propriétaire des lieux) refusent de laisser rentrer les mineurs. Finalement, grâce à la mobilisation des mineurs et de leur soutien, dont le collectif Soutien mineurs isolés de Lyon et environ, une solution d’hébergement a été trouvée pour le moment. Cependant cette solution n’a été possible qu’en expulsant des familles des bâtiments où seront accueillis les jeunes (le foyer de la Sarra).

Alors que des centaines de personnes s’étaient investies pour accueillir et accompagner des mineurs à la rue, la préfecture fait le choix de la répression, plutôt que de l’humanité et de l’accompagnement. La situation des réfugié.es à Lyon est inacceptable, et la mobilisation citoyenne indispensable dans ces conditions. A l’heure où l’extrême droite s’impose comme axe idéologique dans notre ville, où les pouvoirs publics, par leurs actes, semblent soutenir les idéologies nationalistes, il est imminent de faire entendre nos voix.

Expulsion du squat de La Cabane : 50 mineur.es à la rue, besoin de soutien

Alors qu’une procédure de JEX était en cours pour trouver une solution pérenne pour les 50 mineur.e.s isolé.es résidant au squat de La Cabane, la préfecture et la mairie de lyon, comme d’habitude, n’attendent pas la fin de cette procédure pour expulser. De ce fait, elle est dans l’illégalité en ne les (...)

30 mai 2018

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Collectif hebergement en danger : réunion publique le lundi 24 février

Le collectif Hébergement en danger appelle à la constitution d’un mouvement d’ensemble pour réclamer un toit pour toutes et tous. Depuis début décembre le collectif a été rejoint par d’autres collectifs, militant-e-s, bénévoles .... La prochaine réunion aura lieu le lundi 24 février à 19h salle A à la...

>Soirée de soutien au Local Mazagran le vendredi 21 février

Venez soutenir le local Mazagran vendredi 21 février lors de sa soirée de soutien à l’atelier des canulars (91 rue Montesquieu). Échangez avec les habitant.es et le collectif de soutien et passez un bon moment dans une ambiance festive à partir de 19h30 ...

› Tous les articles "Logement - Squat"