Romain, mort en cellule à Saint Denis dans la nuit du 1er mai 2020

636 visites

La pandémie du COVID-19, le confinement et l’appareil répressif qui l’accompagne ont offert aux forces de police une impunité qu’elle n’a jamais eu ... et il faut avouer que nous sommes face à un carnage sans précédent. Le mois d’avril avait déjà été particulièrement meurtrier sous les coups de la police, le mois de mai commence sans demi-mesure avec la mort de Romain à Saint Denis, dans la nuit du 30 avril au 1er mai.

Nous avons été informé-es dés samedi 2 mai par plusieurs sources connaissant de près ou de loin Romain B., 31 ans, que celui-ci était mort entre les mains de la police, sans que les circonstances ne soient très claires. Pour autant, nous avions les éléments suivants : Romain avait choisi de rester confiné dans l’appartement d’une amie, en Seine Saint Denis. Les premières informations reçues parlaient d’un appel pour “tapage” de la concierge, ou peut-être de voisin-es, d’un passage à l’hôpital, puis d’un placement en garde-à-vue, au cours duquel Romain serait mort en cellule dans la nuit du 1er au 2. On nous a d’abord parlé d’une “garde-à-vue” et non d’une mesure de dégrisement.

En réalité, Romain n’est pas mort dans la nuit du 1er au 2 mai, mais dans la nuit du 30 avril au 1er mai.

Si nous n’avons pas eu un contact direct avec la famille, ce qui est tout à fait compréhensible du fait qu’ils sont évidemment profondément affecté par ce qui vient d’arriver et certainement sous le choc, nos réseaux nous amènent néanmoins à être régulièrement parmi les premier-es informe-es lorsque quelqu’un décède entre les mains de la police. Nous considérons également que les premières déclarations du Parquet ne font pas davantage foi que les hypothèses formulées par les proches ou soutiens des victimes. Néanmoins, nous ne voulions pas prendre d’initiative avant la communication de la mort par les proches de Romain.

Ce 3 mai, nous avons donc attendu que des proches de Romain confirment sa mort, ce qu’a fait son groupe de musique dans un commentaire public sur sa page Facebook, La Goache Family :

Chers amis,
Comme vous le savez surement, notre Boubaflex national nous a quitté.
Ce poste a pour but d’éclaircir la situation, et de couper court à toute rumeur , ou « telephone arabe ».
Romain aurait été conduit en garde à vue , (j’imagine pour nuisances ) , sur l’appel des voisins de l’appartement dans lequel il était hébergé , en Seine Saint-Denis.
Les serrures de celui-ci, avaient était changées par le prioritaire, avec ses affaires a l’intérieur.
Au commissariat, ne se sentant pas bien, il aurait été consulté par un médecin, qui aurait attesté qu’il était « apte » à être gardé a vue.
Apres 48h, nous apprenons que Romain est décédé dans sa cellule de dégrisement, sans plus de precisions sur les motifs du décès.
Le procureur a demandé une enquête de L’OPJ (Officié de Police Judiciaire, interne au commissariat), pour éclaircir les circonstances du décès de notre ami ,c’est la procedure habituelle, (on se doute du résultat).
La famille de Romain a entamé les procédures pour qu’une enquête judiciaire sérieuse soit menée, une autopsie faite, et une plainte contre X pour homicide involontaire à été posée.
Nous espérons pouvoir nous réunir bientôt pour rendre un hommage « A 2000 !!! » a notre champion !
Bisous, force, groove et courage à vous !!!!

Ce n’est qu’après l’officialisation de cette triste nouvelle que nous nous sommes permis de publier cet article à ce sujet.

Se sont posées alors immédiatement les questions suivantes :

1- Dans quelles circonstances s’est passée l’interpellation de Romain ? Peut-on attester qu’elle s’est déroulée sans altercation ou sans violences de la part des policiers ? Y a-t-il des témoins ?
2- Romain a-t-il été réellement transporté à l’hôpital dans un premier temps ? Le cas échéant, pour quelle raison ?
3- Romain a-t-il été réellement placé en garde-à-vue (ou en dégrisement) ? Le cas échéant, pour quel motif, le “tapage” étant un délit contraventionnel ne justifiant pas un placement en GAV ?
4- Romain est-il mort en cellule sans que personne ne s’en aperçoive ? Le cas échéant, peut-on établir s’il a tenté d’appeler à l’aide alors qu’il se sentait mal en cellule ?
5- Pour quelle raison son état de santé a-t-il été jugé “compatible avec une mesure de privation de liberté” ?

Notre article, comme tous les autres, n’affirme rien, mais émet seulement des hypothèses légitimes lorsqu’une personne meurt aux mains des policiers, en utilisant le conditionnel et en faisant bien intention de n’incriminer personne de prime abord, ni même les policiers.

....

La suite à lire sur : https://desarmons.net/2020/05/03/romain-mort-en-cellule-a-saint-denis-dans-la-nuit-du-1er-mai-20

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info