Site collaboratif d’infos alternatives

Si vous estimez que votre organisation a besoin d’être « présente » sur Facebook

Les conseils de Richard Stallmann, fondateur du projet libre Gnu, aux collectifs qui publient sur le site de la multinationale pour obtenir du soutien. Des astuces valables pour les autres réseaux "sociaux" commerciaux. Traduction publiée sur Indymedia Nantes

Facebook a acquis un tel pouvoir de nos jours que cela met en danger la Liberté et la démocratie. Ses règles concernant ce qui peut être publié reviennent à une censure de la société dans son ensemble et conduisent à des différents politiques. Mais ces différents détournent notre attention de l’essentiel, qui est qu’aucune entreprise ne doit posséder un tel pouvoir.

Les expériences de Facebook ont montré que cette société a le pouvoir de manipuler les élections au moyen de changements subtiles dans ses règles. Qu’elle l’ait déjà fait ou non, il n’en reste pas moins que cet état des choses est dangereux.
De nombreuses organisations entretiennent une page Facebook pour chercher du soutien. L’existence de cette page ne nuit pas directement à l’organisation mais sans un minimum de précautions, elle augmentera le pouvoir de Facebook.

En général les organisations ont une page Facebook pour essayer d’obtenir le maximum de visibilité. Or les ingénieurs de Facebook ont conçu un système sournois dans lequel, pour obtenir une visibilité maximale, on doit renforcer le plus possible le pouvoir de cette société. Le moyen le plus radical pour éviter cela, c’est de refuser d’avoir une page Facebook. Cependant il y a peut-être un moyen de trouver un compromis dans lequel on attire le soutien du public sans trop augmenter le pouvoir de Facebook. Dans cet article nous proposons un compromis de ce type.

Principes généraux

Faites de votre site web l’endroit où il faut aller pour avoir tous les renseignements sur votre organisation. Quoi qu’on veuille savoir, c’est sur le site web qu’on doit le trouver.

Dites sur la page Facebook que le site web de l’organisation est la meilleure source d’information. Demandez explicitement aux gens de toujours mettre en lien le site web, jamais la page facebook.

Adoptez cette devise : "Facebook est mauvais pour les gens. Quand ils nous trouvent sur Facebook, nous leur montrons le chemin de la sortie et c’est ailleurs que nous leur parlons." (…)

La suite à lire sur : https://nantes.indymedia.org/articles/37002

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Médias » :

Ciné-club écocitoyen : Ecole en vie - 20 septembre

Une fois par mois, le relais local de la revue Silence propose un film documentaire ou de fiction suivi d’un débat, projeté au ciné-café de l’Aquarium (Lyon 4e). Ce mois-ci, nous projetons "Ecole en vie" de Mathilde Syre, documentaire sur les pédagogies actives en école...

> Tous les articles "Médias"

Derniers articles de la thématique « Aliénation - Publicité » :

Nettoyer la marée noire sur la matière grise

Journalter, le webzine des initiatives alternatives, décrit sur son site les principaux acteurs de la lutte anti-pub en France. Parmi ceux-ci, l’association Les Casseurs de pub, basée à Lyon, mais aussi Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP) et le collectif Les Déboulonneurs, implantés...

> Tous les articles "Aliénation - Publicité"