Solidarité contre la répression à Lyon : manifestation & rassemblement

4145 visites
7 compléments

Le mouvement contre la réforme des retraites a connu à Lyon une importante répression policière et judiciaire. La répression est leur arme, la solidarité est la notre !
- Manifestation contre la répression samedi 15 janvier 14h Terreaux
- Rassemblement au TGI mardi 18 janvier 14h

Mise à jour 24/02 - 14h : Relaxe pour les trois compagnons libertaires et antifascistes, poursuivis pour avoir voulu soutenir les piquets de grève alors qu’une manifestation fasciste menaçait les grévistes.

Appel à mobilisation de soutien contre la répression et les procès politiques

Le mouvement contre la réforme des retraites a pris à Lyon, à la fin du mois d’octobre, une ampleur sans précédent, entre blocage économique des grévistes et manifestations lycéennes. Face à ce phénomène, aux liens se tissant entre les différents acteurs/actrices de cette lutte et aux destructions matérielles qu’occasionnèrent les manifestations en centre ville (les fameux « casseurs » des journaux télévisés), la préfecture et l’État ont répondu avec un déploiement policier inégalé : 800 CRS et gardes mobiles, BAC, blindés de la police avec lance à eau, hélicoptère, GIPN, etc..

La répression a été orchestrée politiquement dans le but de stopper net le mouvement. La meilleure preuve de cette évolution reste l’enfermement le jeudi 21 octobre, pendant plusieurs heures, de plus de 600 personnes sur la place Bellecour, transformée en prison à ciel ouvert, où pleuvaient lacrymos et lance à eau, sans possibilité de répit ou de sortie.

Le bilan de cette répression a de quoi faire peur : plus de 300 arrestations en moins de deux semaines et des dizaines de blessé‑e-s.
Depuis, les condamnations pleuvent : prison pour beaucoup, dommages et intérêts pour les policiers, amendes, etc...

D’autres procès politiques sont en cours ! Le mardi 18 janvier 2011 trois compagnons libertaires et antifascistes, poursuivis pour avoir voulu soutenir les piquets de grève alors qu’une manifestation fasciste menaçait les grévistes. Ils passeront en procès au Tribunal de Grand Instance de Lyon. Poursuivis sous le prétexte fallacieux d’« attroupement armé », c’est pour avoir fait preuve de solidarité avec les grévistes que la justice veut les condamner.

Contre cette répression notre arme est la solidarité face à la machine judiciaire. Soutenir les nombreux inculpé-e-s par notre présence lors des procès ou par notre soutien financier, et continuer à diffuser l’information sur ce qui s’est réellement passé à Lyon, loin des caricatures médiatiques de la presse bourgeoise. Mais aussi poursuivre la lutte, au-delà de la simple réforme des retraites, sous les nombreuses formes que celle-ci prendra pas la suite, prouver que nos luttes ne peuvent être abattues par la répression policière et judiciaire.

La solidarité et l’information sont des armes, nos armes !
Abandon des poursuites pour tou-te-s les inculpé-e-s !

- Manifestation contre la répression
Samedi 15 janvier
14h00
Départ place des Terreaux

- Rassemblement devant le TGI
mardi 18 janvier
14h00

(Point de rendez-vous à 13h30 pour celles et ceux qui souhaitent les soutenir à l’intérieur)

JPEG - 3.1 Mo

Lire aussi sur rebellyon.info : Quelques informations sur l’activité de la Caisse de Solidarité ces dernières semaines

Par ailleurs deux autres personnes passeront en procès le 11 février 2011 pour outrage, rébellion et incitation à l’émeute, voir La liberté d’expression a des limites, la police aucune...

P.-S.

Premiers signataires : CGA-Lyon, UD CNT 69, Les Voraces, OCL, MRAP, UPC, FSE, JCML69, ROCML69, UEC, MJCF, solidaires 69, Témoins, ATTAC Rhône.

samedi 15 janvier 2011
mardi 18 janvier 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 24 février 2011 à 20:58, par Nico
  • Le 19 janvier 2011 à 17:51, par july

    juge le 21 fevrier

  • Le 17 janvier 2011 à 20:46, par RonWood

    Quelques photos de la manif : http://www.flickr.com/photos/ronwood38/with/5363692542/

    RonWood

  • Le 16 janvier 2011 à 23:37, par namename

    Kan est que la personne et juger pour rebellion et outrage ...?

  • Le 16 janvier 2011 à 21:45, par july

    je fesai parti des gens arrete. 3 sur 4 n’ont rien eu. 1 est poursuivi pour rebellion outrage. Nous avons bien sur pa pu echapper aux coups insultes , humiliation de la part des policiers !!!

  • Le 16 janvier 2011 à 16:51, par anonymous

    Des nouvelles sur les motifs d’ arrestation ?

  • Le 13 janvier 2011 à 13:50, par alain tunirien

    la fin enfin du tyran et de sa clique au pouvoir depuis trop longtemps
    la liberation est au bout de la lutte vers un avenir digne d un peuple que l histoire a marque de son sceau d excellence
    droit devant les portes de la democratie souvrent entrez

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CGA - Coordination de Groupes Anarchistes » :

>Violences fascistes, Mairie complice !

Communiqué de la Coordination des Groupes Anarchistes suite au rassemblement du 26/03 devant l’Hôtel de Ville et la position sans équivoque de la Mairie Centrale sur le Bastion Social. L’attaque du local de la CNT dans la nuit du 30 au 31 mars montre bien l’urgence d’amplifier la mobilisation...

CGA - Coordination de Groupes Anarchistes" ">> Tous les articles "CGA - Coordination de Groupes Anarchistes"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante

Retour de l’ordre bourgeois dans le sang, la Semaine sanglante reste l’un des évènements les plus sombres du mouvement révolutionnaire français. Pas moins de 30.000 communard.es seront tué.es dans les combats et 46.835 seront fait prisonnier.es. En une semaine Adolphe Thiers et ces sabre-peuple...

> Tous les articles "Répression - prisons"
}