Tchao Eric

1190 visites

Lundi 14 décembre, une sale maladie a emporté un camarade. Petit hommage, et l’occasion d’entendre à nouveau son intervention pour Rezo.net lors des 10 ans de Rebellyon.

JPEG - 325.8 ko

Connu sur Internet sous les pseudos de Moderne ou de Golum Moderne, Eric Chabert était, parmi de multiples vies, l’un des piliers de Rezo.net depuis les débuts de ce site d’agrégation d’infos. Malade depuis plusieurs années, nous avons appris avec tristesse son décès lundi dernier.

Eric était présent aux 10 ans de Rebellyon, en juin. Il avait aussi tenu, ce jour-là, la table de presse d’Acrimed69 (photo), l’asso de critique des médias dont il était membre. Mais surtout, plus tôt dans l’après-midi, il était intervenu pour Rezo.net lors de la table-ronde sur les médias libres, retransmise en direct sur Radio Canut depuis la place Guichard. L’occasion de le réécouter :

Eric présente Rezo.net aux 10 ans de Rebellyon
Le collectif de Rezo.net était invité à l’occasion des 10 ans de Rebellyon à parler de leur initiative lors d’une table-ronde sur les médias libres. C’est Eric qui avait répondu à l’invitation. Voici un court montage de ses interventions, par Combi de la Mégacombi.

A travers Rezo.net, Eric soutenait les sites « indépendants » en sélectionnant les publications qui lui semblaient pertinentes, proposant ainsi un choix de qualité, divers, encourageant le débat. Les articles publiés sur Rebellyon comme ceux sur d’autres sites Mutu mais aussi différents blogs camarades comme le Juralib ont régulièrement profité de l’attention que leur prêtait Eric et de ce formidable écho, au-delà de notre mouvement, que propose Rezo.net.

Lors du précédent anniversaire de Rebellyon, en 2014, nous avions longuement échangé avec Eric et Marylène, sa compagne. Il y aurait eu beaucoup de discussions passionnantes encore à avoir.

Une pensée amicale à tous ses proches, collègues de lycée, musiciens ou simples amateurs de punk, défenseurs du web indépendant ou de la critique des médias qui étaient présents en nombre samedi au cimetière de la Guillotière, et en particulier à Marylène et Louise-Michel, leur fille.

Des membres du collectif d’animation de Rebellyon

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>Oh, Jules Vignes, qu’ont-ils fait du journal « Libération » ?

En effet, à St Genis-Laval le 1er juillet 1927, c’est Jules Vignes qui a édité le premier journal « Libération ». C’était une gazette libertaire, dont le titre a été repris plusieurs fois. Journal clandestin pendant la résistance, puis quotidien à partir du 21 août 1944. Le projet de 1973 d’un « Libération »...

› Tous les articles "Médias"

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888

L’internationale, poème d’Eugène Pottier, écrit en juin 1871 pendant la terrible répression de la Commune de Paris. Il ne fut publié qu’en 1887 et chanté pour la première fois le 23 juillet 1888 à Lille par la Lyre des Travailleurs. Devenu l’hymne des révolutionnaires, il sera complètement illégal durant...

>16 juillet 1942 : la police française livre des milliers de Juifs aux nazis

Le 16 juillet 1942, au petit matin, la police française s’est déployée pour arrêter 13 152 juifs : 8.160 d’entre eux ont été enfermés dans le Vélodrome d’hiver (10 boulevard de Grenelle), dont 4.115 enfants, tandis que les autres étaient concentrés dans le camp de Drancy, avant d’être envoyés vers les camps...

› Tous les articles "Mémoire"