Site collaboratif d’infos alternatives

Trop honnête, un réfugié risque de se faire expulser

Le tribunal administratif de Lyon étudie ce mardi [26/01] le dossier d’un réfugié albanais sans papier.
Ce dernier est assigné à résidence depuis la semaine dernière, alors qu’il venait de rapporter un portefeuille à la gendarmerie.

Ce père de famille avait trouvé le porte-monnaie, qui contenait 80 euros et une carte bleue, dans un bureau de tabac d’une commune de l’Ardèche. Mais lorsque qu’il rapporte l’objet perdu aux gendarmes, ces derniers l’interrogent sur son statut de ressortissant, puis lui confisquent son passeport. L’homme est alors assigné à résidence, tout comme sa femme et leurs trois enfants de 18 mois, 8 et 12 ans.

La justice doit désormais dire si ce réfugié doit rentrer ou non en Albanie.

Source : Lyon Mag

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

Le coût de nos privilèges

Mercredi 10 mai comparaissait devant le tribunal correctionnel de Toulouse un mineur isolé étranger accusé « d’escroquerie à l’aide sociale à l’enfance ». Rappel des faits Juin 2015, Hamidou a 15 ans et arrive seul en France après avoir fui le Mali. Suite à une évaluation socio-éducative et à...

> Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Apartheid social » :

Face à la police : violences des échanges en milieu tempéré

Récemment au mois de mars. Liu Shaoyao, tué chez lui, sous les yeux de sa famille, par des policiers de la BAC. Angelo Garand abattu dans une grange par les gendarmes du GIGN pendant que sa famille est interpellée. Deux mois après l’« affaire Théo », comme l’ont pudiquement qualifié les médias et le...

> Tous les articles "Apartheid social"