« Un mouvement qui garde la tête haute », paroles de manifestant·es le 28 juin à Lyon

888 visites
Loi travail

Sur la place Jean Macé, au départ de la dernière manifestation du mois de juin, on est allées prendre la température du mouvement auprès de quelques manifestant.es. Deux grandes questions ont été à chaque fois posées : « Comment percevez-vous le mouvement depuis son début ? Comment voyez-vous la suite ? » Quelques grandes lignes se dégagent…

De l’optimisme au pessimisme

« C’est un mouvement qui est surprenant (…) Lorsqu’il a démarré, il n’y a pas grand monde qui aurait parié que celui-ci s’inscrirait dans la durée avec la radicalité qu’il a eu et qu’il a toujours, maintenant depuis plusieurs mois. (...) Ça faisait longtemps qu’on était en attente d’un mouvement social qui relève la tête (…) Ça ne s’était pas vu depuis les mouvements des retraites de 2010 »,

nous explique un fonctionnaire syndiqué à la CNT.

Une autre syndicaliste, de la CGT-UGECAM (secteur médico-social), insiste elle aussi sur la force de la mobilisation :

« Le mouvement est continu, il y a des gens mobilisés à chaque manifestation. (…) Les médias essaient de dire qu’ils s’essoufflent mais c’est faux. »

Pour autant, pour certains, la durée n’est pas synonyme de force mais de faiblesse puisqu’il est le signe que

« Le gouvernement est sourd à toutes les personnes qui se mobilisent. »

Deux manifestants non syndiqués se sont montrés assez pessimistes :

« Je sais pas si ça sert à grand chose [de continuer à se mobiliser] mais bon, on est encore là aujourd’hui. De toutes façons, la loi va être votée au Sénat puis elle va retourner à l’Assemblée et de nouveau être votée ».

Deux difficultés : la répression et la convergence des luttes

On le sait, ce mouvement débuté en mars s’inscrit dans un contexte politique inédit : l’état d’urgence maintenu depuis novembre, à quoi s’ajoute la toute-sécurité due à l’accueil de l’Euro 2016. Ce cocktail permet au gouvernement de justifier une répression jamais vue et jamais autant subie dans les mouvements sociaux :

« C’est hyper compliqué de faire quoi que ce soit parce qu’il y a des flics de partout. Il y a des gens qui réfléchissent à faire des actions mais ça devient assez dangereux d’en faire. »

Une jeune femme syndiquée à la FSU affirme :

« C’est compliqué vue la répression qui s’exerce dès qu’il y a un sitting ou des mouvements qui tentent de prendre une autre forme. »

Cette dernière, enseignante, ne s’est pas mobilisée avant et souligne la non-convergence des luttes du mouvement contre la loi travail :

« On a nos propres problèmes et nos propres mobilisations, c’est difficile de tout articuler. »

La suite ?

La grande question qui se pose : quid de la trêve estivale ?

Le syndicaliste CNT affirme que

« [Les vacances] jouent contre le mouvement. Les lycéens et les étudiants ne sont déjà plus là. »

Mais il prédit une suite au mouvement et annonce une éventuelle nouvelle journée de grève le 8 septembre prochain.
Un manifestant va aussi dans ce sens :

« Après, il va y avoir les vacances et niveau calendrier ça craint. Le mouvement, je sais pas s’il va encore durer. Le gouvernement compte là-dessus - jouer le temps, la montre - et va finir par faire passer sa loi, quand il n’y aura plus personne dans la rue car les gens ne seront plus là, ils seront en vacances. »

Une professeure des écoles confirme :

« Les vacances… J’ai un peu peur de ça, plus de mouvement… En septembre, je sais pas, ça c’est jamais vu, ce serait chouette que les gens soient toujours motivés pour se battre contre ça . À voir… Les gens en ont ras le bol de pas se faire écouter et ça, ça permettrait peut-être de poursuivre le mouvement… ».

Une enseignante espère que la mobilisation autour de la réforme des collèges prévue en septembre donne un souffle au mouvement actuel et permette une conjonction des forces.

En attendant, le mouvement est toujours en marche - la CGT appelle d’ores et déjà à une nouvelle journée de mobilisation contre la loi travail le 5 juillet prochain !

P.-S.

Article réalisé dans le cadre du collectif d’entraide à la rédaction.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi travail » :

>Conseils en manif : 2018

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

>Loi Travail, un an après : analyse et perspectives

Après le mouvement contre la première loi Travail (2016), nous avons travaillé à quelques pistes d’analyse. Il nous semble que ces analyses, comme quelques propositions, peuvent retrouver une actualité dans le moment politique que nous vivons. Nous les proposons ici telles quelles, laissant ouvertes...

>Etudiant.e.s, trouvez-vous une occupation !

Fort de nous avoir imposé ses ordonnances, Macron croit pouvoir instaurer tranquillement la sélection en licence et en master, la baisse des APL, les fusions d’universités… Pourtant dans le morne quotidien des facultés, la résistance prend...

› Tous les articles "Loi travail"

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

>Un retour en photos du zbeul du 5 décembre

Retour en images de quelques actions de la journée du 5 décembre : blocages et manifs ! Pour relire le suivi de la journée c’est ici : Ça ne fait que commencer : mobilisation historique pour le 5 décembre à Lyon

› Tous les articles "Salariat - précariat"