Vénissieux : grève et débrayage chez Carso, plus de 70 salarié·es mobilisé·es

686 visites

Le groupe CARSO est l’un des leader des laboratoire d’analyse d’eau crée en 1992 avec l’institut Pasteur. Mr Bruno Schnepp propriétaire du groupe a vu sa fortune passée de 65M€ en 2011, à 250M€ en 2018 ! Dans le même temps aucune revalorisation salariale n’a eu lieu en dehors d’une prime ridicule de 100€ ... En conséquence, les salarié·es se sont mis en grève ce vendredi 11 janvier, à midi ils.elles étaient près de 70 rassemblé.es devant l’entreprise de Vénissieux.

JPEG - 290.8 ko

NAO à Carso : stop au mépris !

Alors que négociations annuelles obligatoires se terminent ce vendredi 11 janvier chez Carso la direction a choisi de maintenir sa logique de modération salariale malgré le mécontentent grandissant parmi les salariés de l’entreprise.

En effet sa proposition de revalorisation salariale 2019 pour l’ensemble du personnel est de 0%. Une telle offre et une honte quand on sait que le groupe Carso va très bien et que dans le même temps, Mr Bruno Schnepp propriétaire du groupe a vu quant à lui sa fortune passée de 65M€ en 2011 à 250M€ en 2018 (source Challenges). Le groupe Carso a généré un chiffre d’affaire en 2016 de 185 millions d’€. Cette création de richesse ce sont pourtant nous, les salariés qui l’avons réalisée par notre travail mais nous n’en voyons toujours pas les fruits.

Pour le moment la direction propose seulement une prime de 100€ pour les plus bas salaires versée dans le premier trimestre 2019 surfant ainsi sur les modalités mise en place tout récemment par le gouvernement Macron c’est-à-dire une prime défiscalisée et sans cotisations sociales. Cette prime dont nous trouvons le montant Insultant pour le personnel ne peut être comparée à une véritable revalorisation salariale qui est acquise pour toute la carrière du salarié et qui compte pour sa future retraite alors que cette prime ne sera versée qu’une seule fois et seulement cette année.

Il faut aussi prendre en compte que Ies salariés de Carso sont déjà pénalisés en étant rattachés par l’entreprise à la convention collective Syntec bien moins avantageusement que celle de la chimie. Là aussi la direction choisit la maximisation des profits sur le dos des salariés.

Alors que le mécontentement populaire bat son plein dans notre pays avec la mobilisation des gilets jaunes sur l’espace public sur la question du pouvoir d’achat et des salariés dans les entreprises sur la question des salaire, la direction de Carso n’a d’autre réponse que le mépris à ce qui serait une réponse juste et mérité : une hausse générale des salaires à Carso.

La CGT appelle les salariés à faire entendre le vendredi 11 janvier en se rassemblant en grève devant le portail de l’entreprise pour peser sur discussions. Nous débattrons collectivement des suites à donner au mouvement.

A Vénissieux, le 10 janvier 2019

JPEG - 103.1 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

>Grève et Manifestation intersyndicale interprofessionnelle le mardi 19 mars

Pour faire barrage aux nombreuses réformes et décrets liberticides et antisociales du gouvernement Macron, et notamment à la réforme Blanquer qui vise à casser l’école publique, l’intersyndicale CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL, UNLSD appel à toutes et tous à être grève le 19 mars et à aller manifester...

>Manifestation pour un autre partage des richesses le mardi 19 mars

Des dizaines de milliers de personnes dans les rues depuis plusieurs mois malgré le renforcement de l’arsenal répressif et la violence sauvage des forces dites de l’ordre ; des appels à la grève qui se multiplient dans différents secteurs d’activité ; dénonciation massive du « grand débat » etc. Toutes...

> Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"