Caisse de Solidarité - Témoins

Il s’agit, avec vous, dans la région lyonnaise et au delà, de résister aux tendances des Institutions de la sécurité et de la défense à vouloir tout régenter. Il s’agit, avec vous, d’apporter une information que l’on ne trouve presque jamais dans les médias. Il s’agit, avec vous, d’entrevoir enfin une autre forme de vie sociale.

La caisse de solidarité lutte contre la répression depuis une dizaine d’années : à l’époque à Lyon existe Témoins, une association qui vise à organiser la solidarité contre les violences policières. Les victimes de violences policières se voient systématiquement accusées d’outrage et rébellion ou de violences sur agent par la police, entraînant d’importants frais de justice. Témoins agit en organisant la solidarité tant d’un point de vue financier que politique.
Dans le même temps la doctrine du maintien de l’ordre évolue suite aux émeutes de 2005. L’utilisation d’équipes en civil pour pratiquer une politique d’arrestations chiffrées accompagne désormais systématiquement le travail de gestion de foule pratiquée par les unités habituelles du maintien de l’ordre. A partir de là les mouvements lycéens et étudiants suivants vont voir se multiplier les arrestations. Dans ce contexte, les outils que Témoins avait commencé à dessiner ont été appropriés pour organiser la solidarité au sein du mouvement social. En 2007, suite au mouvement contre la loi LRU, la caisse de solidarité devient permanente. A partir de ce moment là, la caisse de solidarité visera à lutter contre les violences policières et la répression du mouvement social et elle prend une forme proche de celle qu’elle a actuellement.


La Caisse de Solidarité est un outil au service de ceux et celles qui veulent s’organiser contre la répression.
Elle assure une activité de production de textes d’analyse, elle fournit des conseils pratiques et une assistance financière et politique et oriente vers des avocats. Elle réunit des personnes qui se sont senties concernées à un moment par la nécessité de s’organiser contre la répression, et est financée par des dons, issus de concerts organisés au profit de la caisse par différents collectifs lyonnais, ou envoyés par chèque. Il est possible de contacter la caisse pour des conseils par mail ou par téléphone mais il est aussi possible de rencontrer des participants à la caisse. Une permanences ouvertes est assurée une fois par mois le premier jeudi dans ce but. Elles accueillent les personnes confrontées à la répression et leurs proches ainsi que des personnes désireuses de s’organiser sur des cas particuliers. Depuis 2015 des participants de la caisse et leurs amis ont pris en charge l’organisation de bistrots le premier jeudi du mois en parallèle à la réunion de la caisse, donnant l’occasion d’échanger de manière plus informelle autour des questions liées à la répression et de faire rentrer un peu d’argent chaque mois.

Infos locales

Communiqué de la Caisse de Solidarité sur la manif du 28 avril 2016

Des infos sur la répression de la journée du 28 avril 2016
D’abord une bonne nouvelle ! Deux personnes ont pu être libérées directement par les manifestant.e.s hier.
Des 22 arrestations qui ont tout de même eu lieu (d’après le progrès), nous décomptons avec certitude 12 personnes arrêtées. (Dernière mise à jour 30 avril 13h30)

Brèves

Comparution immédiate des interpellé.es lors du blocage du périph’, ce vendredi 15 avril

Suite à la manifestation Valls à Vaulx : blocage du périph’, gazage monstre et violences policières pendant laquelle au minimum 2 personnes ont été grièvement blessées, les 3 personnes interpellé.es sur le périph’ passeront en comparution immédiate cette après-midi à partir de 14 h au TGI de Lyon.
Rappelons qu’il est recommandé de refuser ces comparutions immédiates au moment où Cazeneuve parle de « tolérance zéro » et veut faire condamner des gens pour l’exemple.
Pour les proches des interpellé.es qui (...)

Brèves

Comparution immédiate de deux jeunes interpellés à Vaulx-en-Velin pendant les manifs contre la Loi Travail

Ce vendredi 8 avril ont comparu 2 majeurs arrêtés hier à proximité du lycée Doisneau de Vaulx-en-Velin, dans le cadre des manifestations contre la loi El-Khomri.
Un majeur de 20 ans, auquel des jets de projectile et la rébellion à son arrestation étaient reprochés. Après avoir nié en garde à vue les jets de pierre, il a avoué devant le juge mais a soutenu qu’il ne s’était pas rebellé. Il a visiblement pris un coup sur le visage (il avait un bleu) et a raconté s’être fait frapper violemment par les (...)

Infos locales

Bistrot de la caisse de solidarité ce jeudi / Bistrot en mouvement

Jeudi soir à l’Atelier des canulars s’ouvrira comme tous les premiers jeudi de chaque mois le « Bistrot de la Caisse ». A Lyon, le mouvement en cours n’a peut être pas la gueule que l’on veut, ne se trouve pas vraiment dans la rue ni dans les AG. Petit signe à celles et ceux qui ne connaissaient pas le Bistrot, c’est un moment ouvert pour se capter ou re-capter autour d’une bière. Un mot quand même, en situation :
La caisse est née de l’envie de se tenir face à la police, face aux juges et aux (...)

Infos locales

Infos suite aux interpellations du 31/03

Dans le cadre du remue-ménage contre la loi Travail et le reste, a priori 25 personnes auraient été interpellées (d’après les dires d’un policier) et dispersées dans différents commissariats de l’agglo (jusqu’à Villeurbanne et Saint-Priest). Plusieurs mineurs ont été arrêtés.

Infos locales Contre-cultures / Fêtes

Créer sa propre Caisse de Solidarité

Depuis une petite dizaine d’années une « Caisse de Solidarité » existe sur l’agglomération lyonnaise. L’idée est assez sommaire : s’organiser et lutter contre la répression. Lundimatin a décidé de prendre le temps de faire le point sur cette initiative. Et, qui sait, de donner envie à d’autres d’en créer une là où ils se trouvent.

Infos locales

Les flics s’agitent encore autour de la manifestation antifasciste du 29 novembre 2014 [communiqué de la Caisse de solidarité]

Descente de police musclée en début de semaine, dans un appartement de l’Est lyonnais. La PJ, accompagnée des flics de la BSD (Brigade de Sûreté Départementale), cherchait à mettre la main sur quelqu’un, suspecté d’avoir participé aux affrontements lors de la « manifestation offensive contre le FN et le racisme d’État », le 29 novembre dernier.

Analyse et réflexion

Police secrète, secrets de la police

Une petite histoire édifiante à propos d’un tract de la Caisse de Solidarité : quand la possession d’un écrit politique vous propulse hors-la-loi.
Un jeune homme nous a récemment contacté pour nous faire part d’une histoire assez incroyable qui mérite d’être rendue publique. Une histoire assez exemplaire des basses méthodes employées par la police quand elle s’occupe de gens ou d’affaires classées « sensibles ».
Tout commence mardi en fin de journée (le 14 octobre) par un contrôle de la BAC...

Analyse et réflexion

Zones de Sécurité Prioritaires : mode d’emploi

Un sigle qui en impose : ZSP pour « Zones de Sécurité Prioritaires ». ZSP pour se donner les moyens de continuer une opération policière centenaire : s’accaparer la rue, en faire un espace public où tout circule, éliminer les éléments de la plèbe les plus fougueux. ZSP : ce pourrait être aussi le nom d’un basculement hors de l’ordre policier.

Infos locales

Quelques infos pour se mettre au clair sur la gardav’ !

En garde-à-vue, quelles sont mes droits ? Comment les faire respecter, quelles précautions prendre ? Voilà quelques infos utiles !
La réforme de la garde-à-vue est entrée en vigueur en 2011. L’occasion de refaire le point sur les conditions et droits en garde-à-vue et de se refiler quelques conseils pour déjouer leurs pièges.

Infos locales

Conseils en manif

Une actualisation des Conseils en Manif, par Témoins - Caisse de solidarité... Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre !
Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Voilà les conseils en manif, en fichier joint vous trouverez la version tract. Et bientôt, il y aura les conseils en garde-à-vue, un peu plus détaillés !

Infos locales

Grève de la faim au centre de rétention administrative

17 personnes ont entamé une grève de la faim, ce mercredi 4 décembre 2013, au Centre de Rétention Administrative de Saint-Exupéry, près de Lyon.
“Nous avons décidé de refuser la nourriture du centre, de ne boire plus que de l’eau et fumer des cigarettes
La grève de la faim au CRA de Saint-ex a pris fin le 5 décembre à 22H, après 2 jours

Infos locales

Témoins – Caisse de solidarité : à quoi ça sert ?

La Caisse de solidarité, c’est un outil collectif pour faire face ensemble à la répression des luttes sociales et aux violences policières quotidiennes. Il s’agit de gérer la pression policière, partager des vécus et renforcer notre défense face à la justice pour appuyer les luttes. Du coup, la caisse aide toutes les personnes qui font face à la violence des forces de l’ordre et assimilés (vigiles, contrôleurs etc.) sur Lyon et ses alentours.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info