Site collaboratif d’infos alternatives

[Calais] Un groupe de migrants parvient à monter sur un ferry lors d’une manifestation

Des gens de Paris, de Lille ou Dunkerque, du Royaume-uni, de Belgique et d’ailleurs, des habitant-e-s du bidonville en nombre, de fidèles soutiens calaisiens, membres d’associations ou non. Probablement dans les deux à trois mille personnes, ce qui en fait une des plus belles manifestations à Calais sur le sujet, en nombre de personnes, mais aussi en détermination et en dynamisme. Une absence de taille, celle des associations traditionnelles de soutien aux exilé-e-s, même si certains de leurs membres étaient présents.

La suite à lire sur : https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2016/01/23/un-jour-de-solidarite

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

Rassemblement de soutien à un mineur sans papier mardi 15h

Boubacar, membre du Collectif Jeunes RESF, à été placé en garde à vue. Suite à un test osseux [1] qui lui donne 19 ans il n’est plus considéré comme un mineur à protéger mais comme un resquilleurs à évacué. Pour lui évité un placement en CRA et une expulsion ces camardes appellent à un rassemblement cette...

"Pas de familles remises à la rue ! La préfecture doit appliquer la loi !"

Le collectif Jamais Sans Toit refuse que des familles soient remises à la rue vendredi 31 mars, et veut que la préfecture applique la loi française qui stipule que des familles prises en charge dans le cadre de l’hébergement d’urgence doivent le rester ou se voir proposer une solution d’hébergement....

> Tous les articles "Migrations - sans-papiers"