Site collaboratif d’infos alternatives

Lettre d’un prisonnier du centre de détention de Roanne

Voici une lettre écrite par G. ASKAROGLU. Il raconte comment, suite a des pétitions transmises à l’automne dernier, qui mettaient en cause notamment les fouilles aux parloirs et l’exploitation dans les ateliers de travail, il a été mis à l’isolement pendant 3 mois, et il est maintenant en régime porte fermées depuis 5 mois. Cette lettre parle aussi plus généralement du fonctionnement de la prison, à Roanne, et du régime porte fermées. On rappelle que des prisonniers avaient écrit un texte de revendication en avril, et qu’il y a pas mal de tensions la bas.

C’est possible d’appeler le directeur de cette prison, M. BOYER, au 04 77 23 82 97. Pour exiger a minima que G.ASKAROGLU soit remis en régime porte ouverte, et pour que ce directeur constate que ce qui se passe a l’intérieur de ses murs a des échos dehors.

La suite à lire sur : http://grenoble.indymedia.org/2012-07-06-Lettre-d-un-prisonnier-du-centre

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

La grenade de désencerclement, nouvelle arme préférée des flics pour mutiler

À Lyon, jeudi, une dizaine de personnes ont à nouveau été blessées par des grenades de désencerclement. Le même jour à Paris, un journaliste indépendant a été « sérieusement blessé » par une grenade. Ce samedi, il était toujours dans le coma. Un article de Paris-luttes décortique ce que sont réellement ces...

A l’ I.E.P. de Lyon, la banderole de la discorde

Depuis que la banderole "loi travail non merci !" a été mise en place dans l’atrium, nous avons eu la mauvaise surprise de devoir la "défendre" face aux multiples tentatives visant à l’enlever. En effet, à plusieurs reprises et notamment durant les différentes conférences menées par l’Association de...

> Tous les articles "Répression - prisons"