Site collaboratif d’infos alternatives

Quand le cabinet du 1er adjoint au Maire de Lyon justifie les violences fascistes

6 compléments

Vendredi 27 septembre se tenait une soirée « Des voix contre le fascisme ordinaire » à la Maison des Passages. Celle-ci était organisée par la Maison des Passages, l’EPI et la MJC du Vieux Lyon (Des voix contre le fascisme ordinaire).

Mais voilà, une soirée contre le fascisme quelle que soit sa nature, dans le 5e arrondissement ne peut pas se dérouler sans problèmes...

Alors que les organisateurs/trices de cette soirée avaient eu la confirmation d’une prise en compte par les pouvoirs publics du risque possible (cabinet de Jean-Louis Touraine, Premier adjoint au maire de Lyon) ; seuls 2 policiers municipaux furent présents avant le début de la soirée et déjà partis avant les incidents.

Deux personnes aux abords de la porte aperçurent trois jeunes fafs venus pour vérifier le dispositif.

Quelques minutes plus tard, ce sont environ 15 individus qui arrivèrent en bas des marches (accès à la salle une vingtaine de marches plus hautes) en disant "ils sont là-haut, on va les choper" : grâce à la vigilance des personnes présentes, les portes fut fermées à temps. S’en suivit coups de poings et de pieds contre la porte, insultes...

La police bienveillante arriva un peu après le départ des fascistes identifiés par les personnes présentes comme faisant parti des identitaires lyonnais.
D’ailleurs, un rendez-vous avait été donné (comme à chaque action violente) à la Traboule aux moments des faits, histoire de pouvoir une fois de plus se dédouaner.

Mais le meilleur reste à venir avec les propos tenus sur place par les autorités au téléphone ou sur place : «  c’était une provocation de faire cette soirée là » légitimant le 5ème comme appartenant aux mouvances d’extrême-droite et où d’autres idées ne peuvent s’exprimer ; et ceux du cabinet de Maire Lyon jugeant l’attaque des identitaires comme étant « l’expression de la démocratie » !

Donc pour l’exécutif lyonnais et la Préfecture, la violence fasciste (que ce serait-il passer si les portes n’avaient pas été fermées à temps ?) est tolérée, voire justifiée !

Ne comptons pas (plus ?) sur les pouvoirs publics ; nous savons tous et toutes qu’il n’y a que les morts qui les font réagir.

Continuons d’organiser des soirées, des débats, des projections partout où cela est possible.

Occupons-nous nous-mêmes de la sécurité de nos lieux et des personnes accueillies.


Un autre témoignage reçu sur Rebellyon.info :

Lors de la soirée de vendredi dernier « des voix contre le fascisme ordinaire » une vingtaine de personnes ont essayé de pénétrer de force dans la salle de spectacle de la Maison des Passages pour interrompre la soirée poétique organisée par la Maison des Passages la MJC du Vieux Lyon et l’EPI .

Toutes lectures de Robert Desnos, Primo Levi, Robert Antelme , Garcia Lorca, Le Clezio, Pasolini …. est insupportable à celles et ceux qui portent la haine et la violence.

Une fois encore dans le centre historique de Lyon, comme dans l’ensemble de l’agglomération lyonnaise le visage hideux, inadmissible, intolérable du rejet de l’autre a montré sa vraie nature.

Robert Desnos écrivait en 1944 dans la résistance avant de mourir en déportation : « Avez-vous cultivé pour des moissons communes ? Avez-vous enrichi la ville où j’habitais ? » Nous voulons pouvoir répondre positivement à ces questions, c’est l’intention de la Maison des Passages y compris contre toutes « les vieilles ombres qui sont de retour et nous fixent sans trembler. »

www.maisondespassages.org

l’annonce de la soirée : Des voix contre le fascisme ordinaire

A propos des identitaires lyonnais, (re)lire le très bon article de REFLEXes : Élections municipales 2014 à Lyon. Petite annonce : Rebeyne ! recherche militants (crédibles) et stratégie politique (crédible) pour liste commune avec le Front National.

P.-S.

logo : photo maison des passages

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 2 octobre 2013 à 22:42, par heho

    Les faf ont réussi à être l’object d’attraction d’une soirée qui n’en valait guère la peine ! soirée citoyenniste, ou monsieur le maire de lyon s’est excusé de ne pas être présent car invité ( celui là même qui mène une politique violente et répressive contre les rooms, qui soutient la politique de valls, qui laisse agir les groupes fascistes dans lyon depuis des années) ce qui donne le ton de la soirée. Au programme, de l’antifascisme moral et libéral, au nom des principes républicains, de la démocratie, une lecture de textes dans ce sens, et donc l’absence totale de débat et d’analyse sur le fascisme comme produit du capitalisme, appuyé lorsqu’il le fallait par la classe dominante ( la même qui chantait les mérites de la république) , comme danger pour les classes populaires et leur émancipation. bref une soirée que je pensais à oublier, et qui est mis en lumière par la connerie des fafs ( vouloir jouer la carte électorale et faire ce genre de gaffes dans un quartier avec caméras etc et contre des gens ayant pour la plupart du réseau social c’est pas très malin)

  • Le 2 octobre 2013 à 13:35, par PatJul

    Cette soirée n’était pas réservée aux "zooficiels", ce n’était pas une soirée pré-électoral, mais une soirée avec ceux qui veulent dire non au racisme rampant qui occupe de plus en plus largement nos rues.

    La force et la violence des coups portée contre la porte la maison des passages a indiqué clairement qu’ici, dans le 5éme particulièrement, pour eux, nous sommes chez eux. Et c’est contre ça qu’a été organisée cette soirée, avec la volonté que la parole dite soit un acte politique individuelle porté pour et par les habitants du 5éme, du 7ème, du 4ème... qui ne veulent pas laisser la place aux groupuscules extrémistes.
    Et nous étions un peu plus de 50 personnes dans la salle et ils étaient 25 devant la porte. S’il y avait eu plus d’élus dans la salle auraient ils frappés plus poliment ? S’il n’y avait pas eu cette " force policière ", mon mètre 50 de pacifisme aurait il fait long feu face à 2 fafs débordant de haine ?

  • Le 1er octobre 2013 à 21:28, par DJOU

    Plusieurs interrogations sur le message de la maison des passages :
    - que Mr Touraine ardent défenseur de la lutte antifasciste (comme son Maire, on l’a bien vu lors de l’histoire de sa pseudo-agression place de la comédie en juin dernier), ne soit pas venu à la soirée n’est pas déjà une réponse en soi ? il y a un risque, je ne viens pas !
    - sur la vigilance des organisateurs... Sauf hallucination complète, ce ne sont pas deux personnes de l’organisation qui ont géré le problème de la porte mais bien deux personnes extérieures à celle-ci. Quant à la mobilisation des forces policières...
    C’est quand même l’un d’eux qui a sorti l’histoire de la provocation et ils étaient où avant ça ??si vraiment ils protègent le lieu ???Pourquoi le grand sauveur socialiste n’ a-t-il pas prévu le coup ?
    - quant à l’historie des sources...la délation, rien que ça !! vous le demanderiez aussi à unE journaliste ??

    Pour finir, une fois de plus, une minimisation des risques, un évitement des responsabilités réelles et une pression de la mairie sur la Maison des passages me semble la meilleure explication au précédent commentaire !
    Protégeons la Mairie et son action très clairement antifa !!!

    un autre argument en faveur de notre maire sur l’action antifasciste :
    http://www.lyoncapitale.fr/Journal/France-monde/Actualite/France/Pas-de-ministre-aux-obseques-de-Helie-de-Saint-Marc

  • Le 1er octobre 2013 à 15:50

    à propos des élections municipales, il semblerait qu’il s’agisse d’une stratégie nationale :

    http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2013/10/01/philippe-vardon-rejoint-le-rassemblement-bleu-marine/

  • Le 1er octobre 2013 à 15:35, par Bruno Guichard

    Madame, Monsieur

    Étant au titre de la Maison des Passages un des organisateurs de la soirée du 27 septembre dernier je tiens à vous faire savoir :
    1) que monsieur Touraine à notre connaissance ne justifie aucunement les violences fascistes. Il a été invité à cette soirée, il s’est excusé de ne pouvoir être présent.
    2) que les gens d’extrême droite qui ont voulu empêcher cette soirée n’ont pu le faire grâce à la vigilance des organisateurs mais également par l’arrivée des forces de la police nationale dont c’est le travail d’assurer l’ordre de la république.
    3) que le nombre exact d’individus ayant voulu interrompre cette soirée poétique est de 23 dont certains casqués.
    4) que j’aimerais connaître vos sources concernant cette phrase hallucinante :" c’était une provocation de faire cette soirée là". En effet, nous avons invité de nombreux élus de la Ville de Lyon et le Maire de Lyon s’est fait représenter officiellement. Je demeure stupéfait de ce commentaire à moins de le "sourcer".
    Je vous demande de faire connaître ces commentaires de la Maison des Passages.

  • Le 30 septembre 2013 à 23:12, par ZoraLouise

    Agression de l’extrême droite contre la Maison des Passages
    le vendredi 27 septembre à 19h45

    Le vendredi 27 septembre la Maison des Passages, la MJC du Vieux Lyon et l’Espace Projet Inter associatif (EPI) de Vaulx-en-Velin, ont organisé une soirée de lecture poétique : « Des voix contre le fascisme ordinaire ». Des lectrices et lecteurs citoyens avaient mis en scène une vingtaine de textes pour dire le fascisme dans son œuvre de destruction. Cette création collective est une réponse de beauté aux idées de rejet de l’Autre qui se développent dans notre société.

    A 19h 45, une vingtaine de personnes, dont quelques-unes casquées, ont essayé de pénétrer de force dans la salle de spectacle de la Maison des Passages cognant violemment contre les portes, proférant des menaces de mort, et ce afin d’interrompre la soirée. La salle mise en sécurité a fait l’objet d’une tentative de pénétration par ces militants de l‘extrême droite. A la demande de la Maison des Passages les forces de police sont intervenues et ont permis ainsi que la soirée puisse se dérouler.

    L’extrême droite a attaqué un lieu de Culture sur la ville de Lyon. De nouveau dans le centre historique de Lyon, comme dans l’ensemble de l’agglomération lyonnaise le visage hideux, inadmissible, intolérable du rejet de l’Autre a montré sa vraie nature. Des injures raciales et autres ont été dites : « sale Youpin », « La France aux Français, ici on est chez nous, rentre chez toi »…

    La Maison des Passages et les personnes injuriées entendent donner une suite judiciaire à ces actes intolérables.
    La Maison des Passages, la MJC du Vieux Lyon et l’EPI reproduiront cette soirée et appellent chacun à y participer.

    C’est l’intention de la Maison des Passages, de la MJC du Vieux Lyon et de l’EPI résolument engagés contre toutes « Les vieilles ombres qui sont de retour et nous fixent sans trembler », comme le rappelait en 2010 Patrick Chamoiseau dans son texte « Pour le droit à l’errance » .

    La Maison des Passages

    La MJC du Vieux Lyon

    L’Espace projet interassociatif

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

Sur la répression de la manif du 29 novembre

Opération : Inonde ta boite Faf !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.Info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info