Site collaboratif d’infos alternatives

Analyse et réflexion

Analyse et réflexion Salariat - précariat

Exploitation 2.0 : quand des patrons font passer leurs employés pour des travailleurs indépendants

À l’image d’Uber, de Deliveroo ou de Take Eat Easy, les entreprises qui n’emploient plus leurs personnels mais les font travailler comme auto-entrepreneurs se multiplient. Alors qu’elles entretiennent avec ces travailleurs des liens de subordination, elles les précarisent en se débarrassant de leurs devoirs d’employeur (cotisations, congés payés, chômage, couverture maladie, etc.). Après l’enquête sur la start-up lyonnaise Shoops et ses démarcheurs et démarcheuses sous statut d’auto-entrepreneur, des membres du collectif d’entraide à la rédaction ont voulu cerner un peu mieux les enjeux de ces situations nouvelles avec la sociologue Sarah Abdelnour, l’une des rares à avoir étudié ce sujet.

Analyse et réflexion Fêtes - Festivals - Vie du mouvement

Faut-il continuer Nuit Debout ?

On critique beaucoup Nuit Debout.
Nuit debout c’est trop mou. Nuit debout c’est trop radical. Nuit debout c’est que du bla bla.
Etc...
Mais Nuit Debout c’est juste ce que font les gens qui y viennent. Et ils y font pleins de trucs différents les gens….. Et c’est ça l’intérêt.
Nuit debout c’est pas un parti. Pas même un collectif ou même un mouvement. C’est un LIEU.
Un lieu ouvert à des gens, des groupes, des collectifs, des syndicats très différents qui ont en commun de vouloir un monde plus juste, (...)

Analyse et réflexion Répression - prisons

Appel pour Abdullah Öcalan

Abdullah Öcalan, leader du PKK, est emprisonné par la Turquie depuis 1999. Or sa famille, ses ami-e-s et ses avocat-e-s sont sans nouvelles de lui depuis plusieurs mois. Dans le contexte actuel de coup d’État et de durcissement sans précédent de la répression, ils et elles ont lancé un appel destiné au Comité européen pour la prévention de la torture, sous forme de lettre ouverte, et ont invité tout le monde à l’envoyer au Comité. Nous le relayons ici.

Analyse et réflexion Migrations - sans-papiers

Réforme du Ceseda : nouvelles régressions du droit d’asile et du séjour des étrangers

Le 7 mars 2016 a été votée une réforme du Ceseda (Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile). Le gouvernement la présente comme une amélioration des conditions d’intégration des étrangers et une pérennisation de leur statut.
Mais à y voir de plus près, deux objectifs traversent l’ensemble du texte : le renforcement de la lutte contre les personnes en situation irrégulière et l’immigration clandestine, et l’économie de fonctionnement de tout ce dispositif. L’analyse de ce texte ne sera pas exhaustive, mais nous présenterons quelques points qui nous semblent particulièrement importants.

Analyse et réflexion Rapports sociaux de genre

"Fragments d’un discours amoureux", l’amoureux est un fou comme les autres

Lorsque l’on s’intéresse à la question de l’amour il n’est pas rare qu’on croise la route du philosophe Roland Barthes. Si à la lecture de son essai sur la question, Fragments d’un discours amoureux (1977), certains estiment la vision de l’amour qu’il propose particulièrement pessimiste, le texte qui suit tente au contraire de montrer que perce sous l’amoureux de Barthes une figure libératrice. Il y a, chez lui, dans l’amour une invitation certaine au dépassement, des pistes pour qui cherche à construire avec les autres des rapports plus riches.

Analyse et réflexion Répression - prisons

Le collectif du 21 octobre 2010 : après 6 ans de lutte, enfin un procès ?

Cet article retrace le combat du collectif du 21 octobre créé en 2010 pendant le mouvement contre la réforme des retraites. Il s’est constitué suite à une garde à vue à ciel ouvert et totalement illégale, de plus de 700 personnes, expérimentée sur la place Bellecour par les forces de police Lyonnaises. Son but est de défendre les inculpées et de soutenir une plainte collective contre les autorités responsables.
6 ans après retour sur ce combat et ses perspectives.

Analyse et réflexion Répression - prisons

Notes blanches #1 : « La force de l’ordre », enquête au sein de la BAC parisienne

Ces « notes blanches » sont une série de fiches de lectures qui parcourent des publications plus ou moins récentes sur des thèmes concernant de près nos luttes : police, justice, surveillance, etc. Ces fiches tentent de donner une vision globale et cohérente de ces problématiques, dont chaque livre recoupe une ou plusieurs. Cet ensemble peut servir d’appui à une réflexion sur nos pratiques militantes, notamment dans le contexte de l’état d’urgence et la politique sécuritaire post-attentats. Pour ce premier épisode, on a lu le livre de Didier Fassin, « La force de l’ordre ».

Analyse et réflexion Migrations - sans-papiers

Mayotte : situation alarmante !

Un Lyonnais nous écrit de Mayotte. Le gouvernement français a annoncé ce jeudi 2 juin un plan de sécurité pour tenter de gérer la résistance. C’est une réponse très policière, de répression coloniale et ce n’est pas cela qui pourrait améliorer les conditions de la population de Mayotte, ni bien sûr toutes les personnes des Comores expulsées très durement. La France a créé une poudrière en isolant Mayotte des Comores !

Analyse et réflexion Répression - prisons

Pour que les contrôleurs des transports en commun respectent (enfin) la loi !

Les contrôleurs TCL ont moins de pouvoir qu’ils ne le prétendent. En uniforme ou en civil, ils n’ont le droit de retenir sur place un usager que si un officier de police judiciaire leur en donne l’ordre... ce qui n’est presque jamais le cas. Exposé de vos droits, et des moyens de vous défendre contre une rétention arbitraire.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info