Accueil > Infos > Migrations - sans-papierEs > Attaques contre la communauté Rom de Vaulx-en-Velin depuis plusieurs (...)

Attaques contre la communauté Rom de Vaulx-en-Velin depuis plusieurs nuits

Publié le 17 mars 2012

Plusieurs jours déjà et tou­jours pas d’amé­lio­ra­tion pour la com­mu­nauté rom de Vaux-en-Velin.

Après l’incen­die de leur ancien squat rue Catupolan, ils avaient été placés dans un gym­nase rue Salengro.

Jusqu’à ce que la mairie ne les sorte sans ordre d’expul­sion. En effet, après un simple contrôle d’iden­tité, les poli­ciers leur ont dit qu’il fal­lait partir. Les roms ont écouté, ont récu­péré leurs affai­res et sont repar­tis à la recher­che d’un nouvel endroit à occu­per.

Arrivés près de la Rize, au 54 rue Grand Clément, ils se sont ins­tal­lés dans un ancien garage aban­donné. Le bâti­ment doit être démoli et appar­tient au Grand Lyon. Un pre­mier soir agité, car incer­tain. Des dizai­nes de poli­ciers étaient pré­sents.

« Doivent-ils partir ? » C’est ce que Marie H. ne ces­sait de deman­der aux poli­ciers. Elle suit la com­mu­nauté depuis plu­sieurs mois.

Après 48h de stress, les famil­les s’ins­tal­lent fina­le­ment pour de bon et com­men­cent à cons­truire des caba­nes dans le hangar désaf­fecté. La maison qui se trouve sur le même ter­rain est ouverte par les hommes afin d’y ins­tal­ler une femme, qui a accou­ché il y a seu­le­ment quel­ques semai­nes, avec son bébé.

Et alors que la situa­tion sem­blait se calmer pour la petite com­mu­nauté de 69 per­son­nes, les pro­blè­mes revien­nent sous la forme de ce que l’on déplore depuis bien­tôt cinq ans dans la poli­ti­que de Nicolas Sarkozy : la stig­ma­ti­sa­tion de cette com­mu­nauté, pour­tant euro­péenne.

Dans la nuit du diman­che au lundi 12 mars, ils ont d’abord reçu des jets de pier­res, subi des insul­tes de « jeunes n’habi­tant pas sur place », « d’ori­gine magh­ré­bine » d’après les roms. Le cau­che­mar conti­nue quand le groupe d’agres­seurs entre dans le camp pour aller briser toutes les vitres de la voi­ture d’un des roms garée juste là.

Puis il y a eu des mena­ces : « on revien­dra vous brûler demain ».

D’après des témoins inter­ro­gés sur place, ils étaient dix, habillés en noir, à lancer des par­paings à tra­vers les fenê­tres de la maison.

Lamia, rom de la com­mu­nauté nous raconte. « Une pierre a brisé la vitre et j’ai caché mon bébé et mes enfants sous une cou­ver­ture. J’en ai reçu une au milieu du dos en les pro­té­geant ». Les roms sont en fait accu­sés de vols de bijoux et d’argent. Léti, 15 ans, nous dit avec énergie « Nous on vole pas ! Il y a des rou­mains qui volent, mais pas nous ! »

Le len­de­main, aux envi­rons de 23h, pier­res et cock­tails molo­tov s’échouent dans le jardin arrière. Les caillas­seurs, bien déci­dés à mettre feu au camp, se rabat­tront fina­le­ment sur une voi­ture pré­sente dans la rue. Elle n’a pas été choi­sie au hasard, elle appar­tient à Slavko, un habi­tant du camp qui finira par essayer d’aller récu­pé­rer ses affai­res dans les cen­dres du véhi­cule après l’inter­ven­tion des pom­piers.

Les insul­tes et les mena­ces fusent, envers les roms ! Des rive­rains vien­nent hurler que c’est « un quar­tier pavillon­naire et calme ». « Ils ne nous ramè­nent que des pro­blè­mes » glisse un voisin.

D’après la com­mu­nauté rom deux jeunes gens ont été inter­pel­lés par les poli­ciers puis relâ­chés.

Déjà trois nuits que les famil­les sont chaque soir sur le qui-vive, envoyant femmes et enfants se cacher à l’inté­rieur au moin­dre bruit sus­pect, notant les pla­ques d’imma­tri­cu­la­tion des voi­tu­res qu’ils sont sûrs de reconnaî­tre en espé­rant aider la police.

Chaque soir, c’est le même manège, les mêmes voi­tu­res qui tour­nent, klaxon­nent, ralen­tis­sent. Et toutes les deux heures, la voi­ture de police qui passe avenue Grand Clément pour véri­fier que tout va bien.

Hier matin, une quin­zaine de gar­diens de la paix, dont cer­tains de la police des fron­tiè­res, sont venus comp­ta­bi­li­ser et contrô­ler les iden­ti­tés des roms dans le cadre d’une recher­che d’OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français).

Un héli­co­ptère a sur­volé trois fois le camp en pre­nant des cli­chés du bidon­ville. Les roms déplo­rent l’inter­ven­tion de la police qui a brisé plu­sieurs cade­nas qu’ils avaient ins­tal­lés sur leurs affai­res.


Article Sophie Griffon
Photos EtienneBouy RomainCostaseca
Collectif Virgule

Proposer un complément d'infos

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Infos locales


13 avril

  • Vie des quartiers - urbanisme - initiatives

    Goûter solidaire contre la fin de la trêve hivernale

    Depuis le 31 mars, fin de la trêve hiver­nale, plu­sieurs famil­les dont les enfants sont sco­la­ri­sés à l’école Gilbert Dru se retrou­vent à la rue ou dans des situa­tions d’héber­ge­ment très pré­cai­res. C’est pour­quoi des parents et des ensei­gnants de plu­sieurs écoles et col­lè­ges de l’agglo­mé­ra­tion lyon­naise s’orga­ni­sent et vous invite le jeudi 17 avril.


12 avril

  • Résistances et solidarités internationales

    Rencontre autour de la naissance d'une école autogérée

    Rencontre débat avec des cama­ra­des venu-e-s de Barcelone pré­sen­ter leur projet d’école auto­gé­rée, coo­pé­ra­tive et com­mu­nau­taire, le mer­credi 16 avril.

  • Salariat - précariat

    Blocage du site ERDF de Vénissieux

    Depuis jeudi 10 avril, une tren­taine de sala­riés du groupe ERDF de Vaise et Vénissieux, blo­quent l’entrée du site de Vénissieux deman­dant entre autre le retrait des cour­riers d’aver­tis­se­ment et de blâmes adres­sés à cer­tains d’entre eux. Il se sont relayés toute la nuit du 10 au 11 avril dans l’attente d’une négo­cia­tion juste.

  • Résistances et solidarités internationales

    « Les négociations Israélo-Palestiniennes » : Premier bilan et perspectives

    Conférence d’Élias Sanbar, ambas­sa­deur de la Palestine auprès de l’UNESCO, mer­credi 16 avril à 18h, salle Victor Hugo, Lyon 3e.

  • Discriminations

    Lecture de soutien à Act Up-Paris

    Pour sou­te­nir l’asso­cia­tion, rendre visi­bles ses actions et ses combat en matière de lutte contre le sida, deux évènements sont orga­ni­sés à Lyon dans la jour­née du samedi 12 avril


7 avril

  • Ecologie - nucléaire - Alternatives

    « No Gazaran » : Film & débat au ciné Caluire

    Projection le ven­dredi 18 avril à 20h30, avec le Collectif Caluire Environnement, du film docu­men­taire « No gaza­ran » suivi d’un débat. Avec la pré­sence de la réa­li­sa­trice Carole Menduni.


6 avril

  • Droits sociaux - santé - services publics

    Rassemblement contre la casse de l'assurance chômage

    Rassemblement contre la casse de l’assu­rance chô­mage à l’occa­sion de la venue de Pierre Gattaz (pré­si­dent du Medef) à Lyon 1, le mardi 8 avril à partir de 17h45. Et assem­blée géné­rale le mer­credi 9 avril à 15h à l’Opéra de Lyon.

  • Informatique

    Infokiosque et atelier informatique au squat Le Kajibi

    Ce mardi 8 avril à partir de 14h, le squat Kajibi pro­pose un info­kios­que et un ate­lier infor­ma­ti­que sur le thème « com­pren­dre et auto­gé­rer/par­ta­ger sa connexion Internet ».


3 avril


1er avril


30 mars


28 mars


27 mars


26 mars

  • Droits sociaux - santé - services publics

    Un nouveau collectif pour penser le médico-social à Lyon

    Alerte ! Le col­lec­tif qui veut penser le médico-social !
    Le col­lec­tif Alerte ! se pré­sente et vous invite à pren­dre connais­sance de ses pers­pec­ti­ves d’actions et de réflexions.


> Voir toutes les archives