Site collaboratif d’infos alternatives

La modération des compléments d’infos sur Rebellyon

7 compléments

Historique des forums sur Rebellyon

- Au départ, le forum (ou complément d’info) n’était point. Il était rajouté au coup par coup en fonction du thème des articles et de l’humeur des modérateureuses ;
- Puis dans la mouvance Web 2.0 et au vu du coût nul en RH de l’apport bénévole de contenu par les consumers, le retour sur investissement dans un peu de modère nous a permis d’exploser nos objectifs en terme de satisfaction utilisateurs...
- On a donc mis des forums sur tous les articles, par défaut, qui étaient modérés "a posteriori" (après publication de ces commentaires).
- mais suite à la susceptibilité d’un de nos magistrats lyonnais préférés, nous avons choisi de mettre en place une modération "a priori" (avant publication) des messages.
- Dépassé par le nombre de commentaires postés pendant les quelques jours qui ont suivi l’élection de Sarkozy, Rebellyon a tenté d’ouvrir des pages spécifiques de forums, mais dont le succès fût extrêmement relatif (voire totalement nul).
- Donc, comme on continue à modérer des commentaires d’articles sans cesse plus nombreux, on voudrait un peu éclaircir nos méthodes, la façon dont la modération des commentaires est réalisée (parce que c’est pas toujours clair, y compris pour nous, parce que comme on est extrêmement nombreux et nombreuses à nous occuper du site, et comme chacun, chacune est déjà plusieurs c’est bien connu, ça fait du monde et plein de subjectivités différentes au final).
- Novembre 2007 : on change la formulation de l’encadré qui permet d’ajouter un commentaire pour plus de clarté : "Répondre à cet article" devient "Proposer un complément d’infos".

Les grandes lignes de la modération

Ces compléments d’infos sont modérés a priori : chaque message est validé par l’équipe tournante des modères de Rebellyon avant d’être publié à la suite de l’article. Cette modération se fait en respectant quelques grandes lignes.

Pour qu’un complément d’info soit publié, il faut :
- des infos ou en cas de débat, des arguments,
- que le message apporte "quelque chose", fasse avancer le débat,
- et qu’il respecte les auteurs d’autres messages.

À bannir :
- la mise en danger du site : éviter d’insulter les magistrats de Lyon, par exemple, argumenter...
- la mise en danger de militantEs : ne pas rapporter de faits et gestes permettant d’associer une action à une ou des personnes,
- les "trolls" : des discussions sans fin, où tous les arguments ont déjà été exprimés dans la même page. Ex. de super troll : bloquage ou pas bloquage de la fac ? (si on parlait de piquet de grève ce serait déjà plus clair) ...
- le racisme, la diffamation (c’est quoi diffamant ? mensonger, pas prouvé...)... voir la charte de Rebellyon.

Les modères conservent une autonomie et peuvent valider des messages qui ne sont pas exactement dans la charte :
- Par exemple, un message de soutien à la victime d’une violence policière peut être validé : ce n’est pas un "complément d’information" mais un témoignage de soutien que certainEs peuvent avoir besoin d’exprimer, et qui peut être important pour la victime.
- Les messages de soutien ou d’encouragements à l’auteurE d’un article, ou aux protagonistes d’une action, peuvent aussi être acceptés.
- Les messages drôles !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 14 mars 2008 à 22:06

    Merci pour ta réponse et tes explications. Après tout sur des sujets assez sensibles comme celui-là, je comprend que vous ne souhaitiez pas laisser la porte ouverte à d’interminables débats qui peuvent en effet déraper. Le but de votre site étant d’informer ou de susciter la réflexion et non de débattre.

    Je note juste que le premier commentaire du forum sur lequel j’étais intervenu ne relevait pas d’une info puisque son auteur félicitait les militants du collectif à l’origine de l’action présentée, ce qui est un point de vue qui n’apporte pas grand chose sur les faits. La limite entre une info et un point de vue est souvent assez difficile à définir. Particulièrement peut-être lorsqu’on diffuse des infos basées sur… un point de vue militant.

    Le petit Robert donne entre autres définitions du mot information :

    « Fait ou jugement qu’on porte à la connaissance d’une personne, d’un public à l’aide de mots, de sons ou d’images ».

    Cette définition laisse donc à penser qu’une information peut parfaitement contenir un point de vue ou un « jugement ». En ce qui me concerne, je pense qu’une information ce sont des données - par exemple des mots - structurées - par exemple en phrases - et puis c’est tout. Toute information humaine même la plus neutre possible - qui donc se limiterait à présenter froidement des faits - émet un point de vue subjectif justement par ce que, comme tu le dis, nous sommes sujets, nous sommes (parfois) défaillants et humains - trop humains ?!

    Ok bon je cesse de te prendre la tête et pour ce qui concerne la possibilité de publier un article et bien pourquoi pas un de ces quatre.

    Ciao.

  • Le 14 mars 2008 à 20:27, par pilouz

    Dommage que tu ne laisse pas un mail pour qu’on puisse te répondre plus directement et avec une "certaine" argumentation...

    De manière générale sur les articles en rapport avec le conflit israélo-palestinien notre politique de modération est relativement "dure". Car c’est un sujet glissant et que beaucoup de "troll" s’en empare. Nous avons donc tendance à ne pas laisser passer de commentaire qui exprime simplement un point de vue perso sur la question (même si ton commentaire était en tous point dans la charte de rebellyon). En fait les forums ouvert en fin d’article le sont plus pour un complément d’info que pour exprimer son opinion perso sur le sujet traité. Si ton commentaire n’a pas été validé c’est qu’il devait apporter simplement ton point de vue sur le conflit ou l’action en tant que tel mais pas un complément d’info (stricto sensus) sur l’article en question.
    Après c’est des humains qui s’occupent de ce site et nous sommes défaillant ; donc des fois y a des trucs qui passe mais qui devrait pas et des fois c’est l’inverse...
    Enfin si quelques chose te "titille" sur ce conflit, le rapport aux religions, ou tout autre chose n’hésite surtout pas à écrire un article à part entière. Il est très facile de se logger...

    Dans l’attente de te lire...
    Salutations

    Pilouz pour l’équipe de modération

  • Le 14 mars 2008 à 19:58

    Hello,

    J’ai posté hier soir un commentaire sur le forum de l’article suivant :

    http://rebellyon.info/article5044.html

    Je constate aujourd’hui qu’il n’est pas publié. J’en déduis donc, sauf erreur, qu’il a été censuré par la modération de ce site. Pourtant, mon post ne semblait pas aller à l’encontre de votre politique de modération : il ne comportait pas d’insulte ni de propos raciste ou portant atteinte à la dignité de qui que ce soit. Mon point de vue était, il me semble, argumenté et respectait les auteurs des autres messages et celui de l’article. Il tentait d’ouvrir ou de faire avancer le débat en étant plus interrogatif qu’affirmatif, ce qui n’est pas à proprement parlé l’attitude d’un troll. Enfin, mon propos n’allait pas, bien au contraire, dans le sens de l’autoritarisme et ne semblait donc pas être incompatible avec la ligne anti-autoritaire de ce site. Je ne vois donc pas pourquoi, ce commentaire a été censuré.

    Dois-je tout simplement en conclure que tout point de vue exprimé en commentaire doit être exactement sur la même ligne politique que celle de l’article ? Les « compléments d’info » sont-ils prévus par vous pour n’aller que dans un seul sens en approuvant obligatoirement les propos de l’auteur de l’article ? Souhaitez-vous éviter tout débat dans les commentaires ? Dans ce cas, il serait utile de le stipuler plus clairement dans votre charte. Vous pourriez, par exemple, écrire : « le complément d’info ne doit contredire ou critiquer aucun des propos déjà exprimés ou aucune des actions présentées ». Ce serait une grande avancée pour la pratique libertaire sur le net…

    Bref ceci est assez regrettable car je consulte régulièrement Rebellyon pour y trouver des informations intéressantes et un point de vue militant sur l’actualité locale. Je n’étais jamais intervenu jusque-là dans les commentaires. J’imaginais un peu plus d’ouverture au débat de la part des modérateurs surtout venant d’un site se revendiquant alternatif. J’espère que la censure que vous exercez vous profite et permet d’asseoir un bienveillant consensus au sein de votre collectif.

    En tout état de cause, le fait que mon point de vue ait été censuré ne fait que grandir mes craintes sur ce que j’exprimais. De la même manière qu’une grande partie de la gauche anti-capitaliste a fermé les yeux sur certains totalitarismes du XXe siècle, elle recommence aujourd’hui les mêmes erreurs, à se mettre les mêmes œillères, à obéir aux mêmes réflexes pavloviens, à suivre les mêmes dogmes qu’autrefois. Il manque simplement à notre époque un Orwell ou un Camus pour dénoncer cette malhonnêteté intellectuelle.

  • Le 23 novembre 2007 à 01:27, par ferker

    même pas vrai : on est un groupe parfait et on s’empaille jamais !

  • Le 23 novembre 2007 à 00:47, par Ari

    Pour les forums on décide un peu au pied levé, chacunE devant son ordi : on lit les derniers messages postés, validés ou non. Le choix est effectivement complètement binaire, et on peut trouver que l’unE ou l’autre des modères n’a pas vu qu’il y avait redite, ou avait refusé un post qui avait complètement sa place dans la discussion, apportait quelque chose de nouveau… au départ on pouvait éventuellement s’interroger collectivement dessus après coup, en réu ou par mail. Maintenant, vu le nombre de posts, c’est plus possible…
    Ce texte ci-dessus qui précise un peu le cadre de la modération des forums a aussi pour but d’indiquer qu’on n’est pas non plus des surhumainEs, et qu’on fait ce qu’on peut avec un outil qui pour le coup n’est pas forcément approprié.
    Autant pour les articles on peut recontacter l’auteurE, pour lui demander de clarifier, préciser son propos, autant ce n’est pas possible pour les forums : on n’a pas le temps, d’une part, d’autre part, on n’a pas de moyen de recontacter l’auteurE, et en plus la personne ne peut pas modifier son post facilement… Pour en revenir sur les décisions collectives, l’outil pourrait être plus fonctionnel : on ne peut par exemple pas indiquer aux autres modères la raison pour laquelle on a refusé le post (ou validé)… Et on ne voit pas la discussion dans laquelle le message s’insère : quand il s’agit d’une réponse à un message, on ne voit pas le premier post…
    Pour finir, aucunE des modères n’a plus de pouvoir que d’autres, ou alors on m’a menti ;-)

  • Le 22 novembre 2007 à 22:46, par m

    La modération des forums peut être difficile car par notre dispositif technique (SPIP ;-), elle se résume à "Valider" ou à "Refuser". Du coup, un complément d’information peut être validé pour être ensuite après discussion être refusé ; ce qui explique les disparitions soudaines.

    Parce que c’est pas toujours clair, y compris pour nous, parce que comme on est extrêmement nombreux et nombreuses à nous occuper du site, et comme chacun / chacune est déjà plusieurs c’est bien connu, ça fait du monde et plein de subjectivités différentes au final

  • Le 22 novembre 2007 à 21:46

    Comment vous organisez-vous, parce que j’ai remarqué que certains apports qui semblaient validés par unE modo disparaissait par la suite, quelques heures après souvent. Décidez-vous collégialement ? Des modos ont-ils-elles plus de pouvoir que d’autres ? Cela se fait-il par équipes ou par des modos seulEs ? Ce qu’unE modo a validé peut-il être invalidé par unE autre ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info