Site collaboratif d’infos alternatives

La rue chasse Ben Ali ! Suivi des événements en Algérie et en Tunisie

8 compléments

Le but de cet article est de recenser les différents communiqués, témoignages, récits… parus un peu partout sur les sites alternatifs ou blogs, et de les synthétiser. C’est un article collectif, vous pouvez proposer vos liens, synthèses, dans le forum de l’article. Il y a un besoin urgent de participation.

Il est possible de trouver des infos, des vidéos ou des analyses sur internet entre autres sur Nawaat, le Jura Libertaire, Radio Kalima, et l’incontournable fil Twitter #Sidibouzid. Pour les articles parus sur les sites d’infos alternatifs, Tunisie ou Algérie. Suivi quotidien et sélection d’infos sur Mille Babords, et synthèses quotidiennes sur le blog de Brian Whitaker.

18 janvier

- Algérie :

  • "La liste s’allonge. Une femme, âgée d’une quarantaine d’années, a essayé de s’immoler par le feu mardi 18 janvier dans la localité de Sidi Ali Benyoub, dans la wilaya (département) de Sidi Belabs, située à 600 km à l’ouest d’Alger. Son geste porte à sept le nombre de tentatives de suicide similaires en Algérie. Le suicide par immolation prend ainsi une ampleur inquiétante et dramatique non seulement en Algérie, mais également dans d’autres pays du Maghreb et du monde arabe." (Dernières Nouvelles d’Algérie)
  • La répression judiciaire continue contre les émeutiers de début janvier : des peines de 18 et 24 mois ferme prononcés aujourd’hui : Des peines de prison pour huit émeutiers à Bordj Bou Arréridj.
  • Des Anonymous lancent l’opération #OpAlgeria : "Au gouvernement algérien, nous les anonymous annonçons que nous ne tolérerons aucune exaction de plus vis à vis du peuple algérien. Ce qui se passe est inacceptable. Le peuple algérien affamé par un pouvoir aveugle et corrompu se voit réprimé lorsqu’il exprime sa colère."
  • La grève des lycéens se poursuit. Des établissements scolaires ont été paralysés dans plusieurs wilayas. Les lycéens d’Alger ont été empêchés hier d’organiser une marche pour exprimer leurs revendications pour l’amélioration de leurs conditions de scolarité. L’Algérie en quasi-état de siège : Alger quadrillée par la police, le régime qui craint une révolte populaire, a considérablement renforcé, de manière visible, le dispositif de sécurité dans la capitale. Les rues d’Alger sont quadrillées depuis vendredi dernier par un important dispositif sécuritaire.
    Une cinquième personne a essayé de se suicider par le feu (El Watan).

- Tunisie :

  • Mobilisation des Tunisien-nes dans tout le pays contre la révolution de palais qui laisse le pays aux mains du parti de Ben Ali. Compilations de vidéos.
    JPEG - 103 ko
    A Bizerte contre le RCD. 19/01, repris de Nawaat
  • Le consulat de Tunisie a été occupé à Marseille (voir aussi les forums qui relativisent l’occupation).
  • Cinq ministres proches du syndicat UGTT démissionnent du tout nouveau gouvernement parce qu’il contient des membres du parti de Ben Ali, le RCD. De nombreuses manifestations ont lieu aujourd’hui contre la participation du RCD au gouvernement (Tunis), (Gabes) ou encore Sfax avec une manif de 15 000 personnes et la prise de la radio (d’après le collectif Takriz). Slim Amamou, blogueur membre du parti pirate et emprisonné pendant une semaine durant l’insurrection, reste secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports.
  • Vidéo d’une distribution de légumes gratuits pour les plus pauvres à Sfax sur Nawaat.
  • Tract de solidarité avec les insurgés tunisiens (version pdf téléchargeable sur Alsace Libertaire) :


    (…) Notre responsabilité ici est de reprendre le flambeau de la lutte que nous avons momentanément laisser tomber à la fin de l’automne. Nous avons perdu une bataille, nous nous sommes heurtés à l’intransigeance de l’État et à la logique du Capital. Raison de plus pour réagir vigoureusement contre l’aggravation de nos conditions de vie, de refuser de continuer à baisser la tête.
    Les prolétaires du Maghreb ont besoin de cette solidarité de classe ! Et non de timides protestations humanistes ! De lamentations pleurnichardes !

  • Un début d’analyse du mouvement en Tunisie sur "Des nouvelles du front" Autour des événements de Tunisie….. : "Il pourrait être intéressant d’amorcer ici un échange sur les émeutes en Tunisie. Voici, à mon avis quelques thèmes qui pourraient structurer pas forcément la compréhension mais au moins la mise en forme pensée de ces événements." Parmi ces thèmes, le caractère interclassiste des émeutes (ou non), la non-personnalisation du mouvement, l’opposition à l’Etat ou les formes de mobilisation.
  • Sarkozy n’est pas le seul à avoir soutenu Ben Ali, le futur candidat Strauss-Kahn déclarait en 2008 lors d’une visite "En Tunisie, les choses continueront de fonctionner correctement"", après avoir été décoré par Ben Ali.
  • Deux messages des Anonymous sur la Tunisie. Le premier, Touness Horria, s’adresse à Ben Ali et à ses soutiens. Le deuxième, Lettre Ouverte De Anonymous Aux Citoyens De La Tunisie est un appel à ne pas considérer la victoire comme acquise.
  • Sur la question du rôle d’Internet et des réseaux sociaux dans l’insurrection tunisienne, de nombreux articles sont encore parus, notamment En Tunisie, la révolution est en ligne (Le Monde), Ceci n’est ni une Wikileaks-révolution ni une Twitter-révolution #sidibouzid pour lequel "Le rôle joué par les technologies sociales (et les technologies tout court) est radicalement différent selon que l’on parle de ce qu’il s’est passé en Tunisie ou à l’extérieur, en soutien à celle-ci".
  • Une mise au point importante sur Acrimed sur le vocabulaire orienté utlisé par les différents médias commerciaux (pas seulement d’ailleurs) : parler d’"émeutes sanglantes" ou "affrontements meurtriers" quand il existe de nombreuses preuves et témoignages de tirs de snipers sur des manifestations c’est déformer profondément la réalité : Tunisie : mots et maux de l’information en continu.
  • Alsace Libertaire a commencé un travail de cartographie de l’insurrection tunisienne à encourager, c’est participatif.
  • Sur http://fourmesdediscours.over-blog.org/ , vous trouverez des témoignages écrits de Tunisie et d’Alger, en relation avec les évenements. A suivre aussi le papier Facebook contre Ben Ali dans CQFD en kiosque ( Pour les pauvres, c’est en ligne sur le site).
  • Reportage de l’émission Megacombi pendant la manif de soutien à l’insurrection tunisienne à Lyon samedi 15 (via Sons en Luttes) :

    http://sonsenluttes.net/IMG/mp3/BenAliAssassinSarkozyCompliceSONSenLUTTE.mp3

- Lybie : Troubles du logement en Libye : des centaines de familles prennent d’assaut des appartements vides. Chaos indescriptible dans toute la Libye sous l’œil indifférent de la police. Compilation de vidéos de ce week-end. Deux articles à ce sujet sur le blog de Brian Whitaker Trouble in Lybia (qui parle également des manifestations récurrentes au Maghreb) et Libya and the vanishing videos.

- Algérie : La grève des lycéens se poursuit. Des établissements scolaires ont été paralysés dans plusieurs wilayas. Les lycéens d’Alger ont été empêchés hier d’organiser une marche pour exprimer leurs revendications pour l’amélioration de leurs conditions de scolarité. L’Algérie en quasi-état de siège : Alger quadrillée par la police, le régime qui craint une révolte populaire, a considérablement renforcé, de manière visible, le dispositif de sécurité dans la capitale. Les rues d’Alger sont quadrillées depuis vendredi dernier par un important dispositif sécuritaire.
Une cinquième personne a essayé de se suicider par le feu (El Watan).

- Egypte : Une troisième personne en deux jours essaie de s’immoler, cette fois un chômeur (Ahram online). Plus tôt dans la journée, un homme de 70 ans avait lui aussi tenté de se suicider devant le Parlement. Sur ces immolations, compilation d’articles sur le juralibertaire.

16 janvier

- Tunisie :

  • « Nous ne nous sommes pas révoltés pour la formation d’un gouvernement d’union avec une opposition de carton-pâte », ont scandé environ 1.500 manifestants dans les rues de cette localité de 8.000 habitants. « Pourparlers limités, démocratie boiteuse », affirmaient encore les slogans. L’armée est intervenue pour interrompre la marche sans recourir à la violence, en vertu de l’état d’urgence décrété vendredi le jour de la chute de l’ex-président Zine El Abidine Ben Ali et qui interdit les rassemblements de plus de trois personnes.(source : DNA) Le parti communiste des ouvriers de Tunisie (PCOT) de Hamma Hammami est toujours interdit en Tunisie et ne participera pas au négociation pour le changement de régime.

15 janvier

- Algérie : 2 jeunes se sont immolés par le feu aujourd’hui suite à des problèmes d’argent. L’un d’eux est décédé.
- Tunisie :

  • la prison de Mounastir a brûlé faisant 42 morts dans l’incendie. Nombreuses évasions dans d’autres prisons (via AFP)..
  • nombreux pillages de supermarchés d’enseignes françaises (appartenant à des proches du pouvoir), mais aussi des villas de la famille de Ben Ali (sur le Jura Libertaire). Rumeurs de pillages par la police également.
  • deux compilations de messages, de vidéos et d’extraits de blogs de tout le maghreb après le départ de Ben Ali sur Global Voices 1 et 2 (et notamment, outre les appels au départ de Moubarak et de Bouteflika, un rappel que la révolution ne se fait pas sur internet mais dans la rue : "#Twitter n’a pas provoqué la #JasminRevolt. Les manifestations quotidiennes de courageux #Tunisiens l’ont fait. Twitter nous a donné - nous le monde - des sièges au premier rang. #Sidibouzid"). Opinion partagée par ce billet énervé : "Not Twitter, Not WikiLeaks : A Human Revolution.
  • Communiqué du secrétariat international de la CNT : Stoppons les pompiers pyromanes : (...) Ça suffit ! Entre la Côte d’Ivoire, le Niger, l’Algérie et la Tunisie, l’État français a plus que prouvé qu’il n’est bon à rien d’autre qu’à défendre ses propres intérêts politiques et économiques en jetant de l’huile sur le feu ou en soutenant des dictatures (...).
  • Trajet du parcours rocambolesque de l’avion qu’a pris Ben Ali pour sa fuite sur le blog de Brian Whitaker.
  • Finalement, c’est bien le président du Parlement tunisien, Foued Mebazaa, qui a été proclamé samedi président par intérim par le Conseil constitutionnel : on s’était trompé hier sur cette page, c’est Gannouchi qui avait été nommé mais il n’a pu tenir que 24 h, des manifestations ayant aussitôt commencé pour réclamer son départ (sur lemonde.fr).
  • Si vous débarquez et n’avez rien suivi de ce qu’il se passe, Libération (qui a bien su prendre en marche le train de la révolution) propose une synthèse chronologique de la Révolution de Jasmin).

14 janvier

- Tunisie :

  • 18 h 30 : Ben Ali a quitté le pays ! Déclaration officielle à la télé tunisienne. L’armée est chargée de prendre le contrôle du pays sous l’autorité de Foued Mbazaa, président du parlement "provisoirement en charge du pays". Au tour de son pote Sarkozy ?


    Sarkozy visite Ben Ali en Tunisie
    envoyé par moko21. - L’info video en direct.

  • 17 : l’état d’urgence est déclaré sur toute la Tunisie.
  • 16 h : Ben Ali annonce le limogeage du gouvernement, et de nouvelles élections législatives dans 6 mois. Toujours pas ce que les manifestant-e-s attendent.
  • La police tirerait à nouveau sur les manifestant-e-s à Tunis et dans d’autres villes.
  • Grève générale et manifestations aujourd’hui, énorme manifestation à Tunis. Manifestations également dans d’autres villes du pays, Sidi Bouzid, Kairouan, Regueb. Vidéo sur Le Parisien.
  • D’après SBZ_news, 13 personnes auraient été tuées hier soir, preuve des mensonges de Ben Ali sur son appel à cesser le feu sur les manifestants. Nombreuses vidéos des victimes sur Nawaat : 1, 2.
  • Sur la fin de la censure sur internet annoncée hier par Ben Ali, synthèse sur Indy Paris.
  • "L’instabilité de la situation, changeante d’heure en heure depuis que la banlieue de Tunis s’est soulevée et que l’armée s’est déployée, rend difficile à l’instant même une « synthèse » et une « analyse révolutionnaire à la mesure des événements » : il y manque une conclusion. On peut déjà constater en tout cas qu’il a suffi de deux jours pour que l’instauration de la loi martiale et du couvre-feu se transforme en une tentative désespérée de ravalement « démocratique » instantanément combattue dans la rue. Les choses vont vite et tout est possible. Certains disent que la journée de vendredi sera décisive." (Jura Libertaire).
  • Long et intéressant entretien d’analyse de la situation en Tunisie avec un tunisien sur Sons en Luttes.

- Algérie : plusieurs déclarations (syndicats autonomes, mouvement des Archs…) sur le sens et la portée des émeutes en Algérie sur HNS.

13 janvier

- Tunisie :

  • 23h15 : les tirs continuent, 3 morts d’après Twitter après la fin du discours de Ben Ali. Une victime d’un sniper ce soir sur Nawaat. Slim Amamou, blogueur emprisonné depuis une semaine, est libre, ainsi qu’Azyz Amamyma. Au même moment, la page Facebook de l’un des principaux relais sur internet de l’insurrection, SBZ_News, était fermée.
  • Ce soir Ben Ali a fait une nouvelle allocution télévisée pour tenter à tout prix de s’en sortir alors que le pays réclame son départ (pour info la retranscription). En gros, il promet toutes les libertés d’association, politiques, de la presse, avouant par là-même qu’il est un dictateur... et condamne les tirs par balles.
  • L’UGTT, le principal syndicat Tunisien, maintien son appel à la grève générale demain à Tunis ainsi qu’une manifestation à 11h.
  • Plus de 80 morts depuis le début de l’insurrection tunisienne d’après Radio Kalima.
  • Alors que l’insurrection a gagné l’ensemble du pays et touche dorénavant la capitale, Tunis, ou il y a eu au moins un mort, des très graves dérapages sont signalés. Une partie de la police de Ben Ali, transformée en milice, fait régner la terreur en s’attaquant aux citoyens. Meurtres, pillages et viols sont signalés dans plusieurs villes. Les miliciens en civils, pourchassent les citoyens, incendient les infrastructures, pillent les biens privés(...) Les miliciens de Ben Ali font régner la terreur en Tunisie.
  • La nouvelle maison du frère de Ben Ali dans la ville touristique d’Hammamet a été pillée et brûlée.
  • Sur HNS, communiqué de Reporters sans Frontières sur les circonstances de l’arrestation du militant Hamma Hammami
  • Berne (Suisse) : Tentative d’incendie contre l’ambassade de Tunisie : l’ambassade de Tunisie à Berne a fait l’objet dans la nuit de mardi [11] à mercredi [12 janvier] d’une tentative d’attaque criminelle. Plusieurs départs de feu ont été provoqués par des inconnus peu après minuit et demi. Le feu ne s’est toutefois pas allumé et les dommages sont minimes, indique la police cantonale.(Brèves du désordre).
  • Communiqué de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme : La FIDH appelle à la création d’une commission d’enquête internationale sur la répression sanglante des manifestations en Tunisie, alors que la situation s’aggrave et est susceptible de relever du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies réuni en session d’urgence.(...) (Sur HNS).
  • Retour sur la proposition d’aide policière d’Alliot-Marie à Ben Ali dans l’édito de Rue89 : L’indécence au pouvoir : MAM offre l’aide sécuritaire à la Tunisie.
  • Sur Backchich, des nouvelles du conseiller médiatique de Ben Ali, Jacques Séguéla, également proche de Sarkozy. Mais aussi des infos sur comment Ben Ali prépare sa fuite.
  • Témoignages de Tunisiens et Algériens dont 2 militants de radios libres et clandestines sur Sons en lutte.

12 janvier

- Tunisie : Ce soir, on se bat en Tunisie, commissariats attaqués, sièges du parti de Ben Ali incendiés, et nombreux assassinats de manifestants une nouvelle fois par les snipers de la police. Ceux-ci, à la différence de ces derniers jours localisés autour de Kasserine et Sidi Bouzid, ont été commis dans de nombreuses villes : 5 morts à Douz, 2 morts à Touzer, 1 mort à Sfax, 2 morts à Hammamet, 3 morts à Dar Chaabane (Nabeul), soit 13 victimes au total.
Sur le soutien sans faille du gouvernement Sarkozy à Ben Ali, lire L’aide aux dictateurs, une vieille habitude française.
Sur le rôle d’Internet dans cette mobilisation (qu’il faut relativiser, Twitter ou Facebook ne créent pas l’événement mais permettent de le rediffuser de manière virale sans attendre le feu vert des journalistes) beaucoup d’articles dont Tunisie : comment Internet propage la révolte. Pour rappel, The revolution will not be tweeted.
Le journaliste du Guardian Brian Whitaker fait un résumé quotidien intéressant de la journée sur son blog :

  • Le ministre de l’intérieur, Rafik Belhaj Kacem, a été démis de ses fonctions et remplacé par Ahmed Fria, anciennement ministre de la communication.
  • Le Premier ministre a annoncé la libération (mais ça n’a pas été confirmé) de tous ceux et celles emprisonnés pendant les événements exceptés ceux impliqués dans des pillages et des incendies.
  • Le Président a mis en place une commission d’enquête sur les abus commis pendant les événements récents, plus une deuxième commission pour enquêter sur la corruption (!) et des erreurs commises par des personnes officielles.
  • Les deux chambres du Parlement se rencontreront pour discuter (et certainement pour "approuver" les décisions du président).
  • Les marchés financiers de Tunis s’effondrent à nouveau.
  • Manifestation de masse à Sfax, suivie de lancers de gaz lacrymogènes.
  • Manifestations à Hammamet, destination touristique importante, un ou plusieurs morts. Le commissariat a été brûlé.
  • Le siège du parti au gouvernement a été brûlé à Nabeul.
  • La présence de l’armée est de plus en plus visible dans les rues de Tunis et d’autres villes.
  • Ben Ali aurait déjà dû créer 810 nouveaux emplois, s’il tenait sa promesse de 300 000 créations d’emploi en 2 ans.
  • Hamma Hammami, porte-parole du Parti Communiste Ouvrier de Tunisie a été arrêté.
  • L’ancien prisonnier politique Lamari Ahmed a été arrêté.
  • Abdelwahhab Maatar, avocat du rappeur El Général a été apparemment arrêté.
  • Le couvre-feu dans Tunis et sa banlieue a été déclaré à partir de 20h ce soir jusqu’à 5h30 demain matin. Air France a reporté un vol depuis Paris vers Tunis ce soir.
  • Une partie de la famille présidentielle a été annoncée comment étant arrivée au Canada.

- Un Franco-Tunisien prof à Compiègne tué dans une émeute (rue89)
Informations sur le fait que le membre du Parti Pirate Azyz Amamy a été battu pendant sa détention, toujours en cours. Malgré les déclarations de Ben Ali sur la libération des personnes interpellées depuis le début des émeutes, les deux blogueurs Azyz Ammami et Slim Amamou sont toujours entre les mains de la police.

JPEG - 32.6 ko
Marseille, le 12 janvier


Les appels à manifestation en soutien aux luttes tunisiennes et algériennes se multiplient en France. Aujourd’hui, un milliers de personnes ont manifesté à Marseille en soutien aux luttes populaires du Maghreb. Vidéo de la manif parisienne d’hier.
A Lyon, manifestation samedi 15.


La soirée de mardi a été confuse, et de nombreuses rumeurs ont circulé sur un coup d’état ou encore le déploiement de l’armée dans les rues. Celui-ci s’avère désormais bien réel : photo de l’avenue Bourguiba à Tunis :

11 janvier :

10 janvier

  • Tunisie : Des images horribles (1 - 2) des massacres de la police tunisienne ont circulé ce soir : le bilan de la répression s’étant encore terriblement alourdi, alors que Ben Ali a traité les manifestant-e-s de terroristes dans un discours à la télé (retranscription). Des sources médicales parlent de 35 morts pour la seule ville de Kasserine. L’intifada tunisienne continue : à Kasserine, un poste de police a été incendié et un immense portrait de Ben Ali détruit. Une vidéo montre l’intifada en action à Sidi Bouzid :


Un journaliste du Guardian présent sur place a sévèrement critiqué la traitement médiatique des événements tunisiens par les médias anglophones, celle des médias français n’est pas mieux : Mis-reporting Tunisia.
Sur Global Voices, traduction du témoignage d’une habitante de Thala sur la soirée meurtrière de samedi.
Plusieurs affiches de soutien aux luttes algériennes et tunisiennes, deux de la CNT et une anonyme. Une méthode simple pour que tout le monde puisse aider les internautes tunisiens à accéder aux vidéos malgré la censure gouvernementale :"Comment mettre en place un site miroir de quelques vidéos que le monde entier doit pouvoir connaître, surtout les gens de Tunisie".
Alors que le bilan des victimes de ce week-end ne cesse de s’alourdir, il semblerait que les balles utilisées contre les manifestant-e-s tunisiens soient celles des Steyr-Aug, des fusils d’assaut d’une portée de 300 à 500 mètres équipés de lunettes. D’après les vidéos, on voit bien qu’il ne s’agit pas d’affrontements physiques, mais de jets de pierre d’un côté, de très loin, et de l’autre d’un véritable "tir au lapin", à la lunette.

Sur Global Voices, une synthèse des informations reçues via Twitter, qui semble être la manière la plus efficace de trouver des informations sur la révolte tunisienne. L’édito du Monde accuse les politiciens français de soutenir le régime Ben Ali : Le silence de Paris sur la tragédie tunisienne. Ce silence n’est pas nouveau et les connivences des différents gouvernements français étaient déjà largement dénoncé dans le livre que le gouvernement tunisien avait tenté d’interdire, Notre ami Ben Ali.
Un nouveau rassemblement de soutien à la révolte tunisienne est prévu aujourd’hui à 17 h à Paris, hier on y a brûlé le portrait de Ben Ali.

9 janvier

  • Algérie : Le gouvernement a promis la baisse du prix de denrées de base espérant calmer les jeunes, mais apparemment ils organiseraient à Alger une manifestation demain. Un chauffeur de taxi est décédé aujourd’hui suite à un malaise pendant une manifestation à Annaba, portant à au moins 5 personnes le nombre de personnes décédées depuis le début des émeutes. Plus d’un millier de personnes ont déjà été arrêtées, la chasse aux émeutiers continue après les manifestations.
    A Marseille a eu lieu aujourd’hui un rassemblement de 300 personnes contre la répression au Maghreb et en soutien aux émeutiers algériens (Alternative Libertaire Marseille).

8 janvier

  • Tunisie : 4 personnes au moins ont été tuées par l’armée, par balles, lors d’affrontements à Tala. Un gamin de 12 ans aurait aussi été tué à Kasserine selon Romandie News. Dans la journée, un autre marchand ambulant de Sidi Bouzid s’est immolé.
  • Algérie : Les récentes émeutes en Algérie, les plus graves depuis l’ouverture politique dans ce pays en 1989, ont débordé des quartiers populaires et touché les zones huppées, selon des témoignages recueillis par l’AFP et les médias algériens (Jura Libertaire).

7 janvier

6 janvier

P.-S.

Sources : sur Twitter, les tags #algerie, #tunisie et #sidibouzid.
Mais aussi l’opération des Anonymous, #OpTunisia (http://twitter.com/#!/search/%23optunisia ) face à l’offensive du gouvernement tunisien contre la liberté d’expression sur internet. Un site sur les opérations Anonymous : http://anonops.blogspot.com/

Beaucoup d’infos aussi sur http://berthoalain.wordpress.com. Le Jura Libertaire fait un travail de compilation de la presse algérienne et tunisienne.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 janvier 2011 à 18:43

    d’autres sources : l’émition de Daniel Mermet "Là-Bas Si J’y Suis", à podcaster sur le site de France Inter, datant d’aujourd’hui (17/01/2011), sujet : "Hommage à la Tunisie".

    Les prochaines émitions (dans la semaine, du lundi au vendredi, sur France Inter, de 15h05 à 16h) seront consacrées à des reportages qu’il a fait voilà un an. Confisqués par des membres dits de la police lorsqu’il était en Tunisie (avec agression), il a pu les récupérer plus tard.

  • Le 16 janvier 2011 à 17:44, par norbert

    Tunisie : les perles de Strauss-Kahn

    http://bit.ly/gR3An7

  • Le 13 janvier 2011 à 17:56, par Max

    Les miliciens de Ben Ali font régner la terreur en Tunisie
    Alors que l’insurrection a gagné l’ensemble du pays et touche dorénavant la capitale, Tunis, ou il y a eu au moins un mort, des très graves dérapages sont signalés.
     Une partie de la police de Ben Ali, transformée en milice, fait régner la terreur en s’attaquant aux citoyens. Meurtres, pillages et viols sont signalés dans plusieurs villes. Les miliciens en civils, pourchassent les citoyens, incendient les infrastructures, pillent les biens privés. Selon des informations obtenues par nos correspondants sur place, l’appareil policier qui entoure Ben Ali, a décidé de se maintenir au pouvoir coute que coute. Impliqués pendant des années dans une politique répressive, (enlèvements, tortures, racket en tous genre) ils savent que la population leur demandera des comptes si le régime change.
    Face au hésitations de la communauté internationale, voire dans certains cas, à la complicité de certains dirigeants, notamment le président français, Nicolas Sarkozy qui tente de sauver le régime actuel, l’appareil policier de Ben Ali s’engage dans une guerre totale contre la population.
    Radio Kalima le 13 janvier 2011.
    http://www.kalimadz.com/fr/index.php


    L’armée fraternise avec les manifestants à Sfax le 12 janvier 2011.
    http://www.youtube.com/watch?v=9_fslhS-WgE
    Une grande partie de l’Armée tunisienne est avec le peuple et le protège lors de ces manifestations contre la police.

  • Le 12 janvier 2011 à 21:21

    Passant au Terreaux aux alentours de 19h30 j’ai croisé une quinzaine d’étudiants tunisiens qui se ressemblaient vis-à-vis de ce qu’il se passe là-bas.
    Surtout ils prévoient de se retrouver demain vers 12h30 devant l’ambassade de Tunisie (14 avenue Foch).
    Il ne sont pas du tout organisés (ne connaissaient pas rebellyon) mais étaient super content de voir ( au moins ) un passant (moi) s’arrêter pour aller discuter avec eux et manifester son soutient. Bref pour dire qu’il faut du monde avec eux demain !

  • Le 11 janvier 2011 à 13:48, par Anarchia

    Ci joint une vidéo a faire circuler.

    http://www.youtube.com/watch?v=rM1zHUajC18&feature=player_embedded

    Solidarité au peuple Tunisien victime de la répression du régime arbitraire du despote Ben Ali.
    Rassemblements,manifestations,occupations representations Tunisiennes(consulats,offices tourisme etc..) seront les bienvenues.

  • Le 10 janvier 2011 à 21:31, par A
  • Le 10 janvier 2011 à 12:47

    Solidarité internationale au peuple Tunisien qui lutte pour sa liberté et sa dignitée.

    Anarchistes du sud

    Triste réalitée de la répression,ci joint une vidéo(a faire circuler) morts et blessés a
    l’hopital de Thala.

    http://24sur24.posterous.com/sidibouzid-des-mots-et-blesses-dans-un-hopita

  • Le 9 janvier 2011 à 04:01

    D’après des messages sur Twitter, 19 morts ce soir en Tunisie. Ben Ali perd le contrôle.