Site collaboratif d’infos alternatives

Manifeste du collectif espagnol Democracia Real Ya

17 compléments

Traduction du manifeste du collectif espagnol Democracia Real Ya, à l’origine des mobilisations du 15 mai qui se sont transformées en un gros mouvement de contestation et d’occupation.

Notes préliminaires :

  • le but de la traduction de ce manifeste est de documenter ce mouvement dont on parle peu dans les médias alternatifs francophones ;
  • la traduction est approximative et perfectible, n’hésitez pas à laisser en compléments d’informations de meilleures formulations ;
  • le texte, ainsi que l’a signalé le traducteur qui l’a fait passé (merci !), est "transversal et réformiste" mais il a eu le mérite de "rassembler beaucoup de sensibilités, un peu à la façon (mais avec un discours très "péninsulaire") des revolté-es arabes ou du Wisconsin".
  • il existe d’autres textes de réflexion sur ce mouvement, parfois très critiques de ce collectif Democracia Real Ya, ils peuvent être trouvés sur http://www.csocasablanca.org/REFLEXIONES-ENTORNO-AL-15M.html.
  • la traduction du manifeste a été réalisée par @desiertodesara après un appel à traduction sur twitter.

Pour le reste des information / traductions sur l’Espagne, lire Tahrir, Puerta del Sol, Bellecour ? La révolution est dans la place !

PNG - 745.4 ko

Manifeste de "Democracia Real Ya !"

Nous sommes des personnes courantes et ordinaires. Nous sommes comme toi : des gens qui se lèvent tous les matins pour étudier, pour travailler ou pour chercher un boulot, des gens qui ont famille et amis. Des gens qui travaillent dur tous les jours pour vivre et donner un futur meilleur à celles et ceux qui les entourent.

Parmi nous, certain-e-s se considèrent plus progressistes, d’autres plus conservateurs. Quelques un-e-s croyants, d’autres pas du tout. Quelques un-e-s ont des idéologies très définies, d’autres se considèrent apolitiques. Mais nous sommes tous très préoccupé-e-s et indigné-es par la situation politique, économique et sociale autour de nous. Par la corruption des politiciens, entrepreneurs, banquiers, ... . Par le manque de défense des hommes et femmes de la rue.

Cette situation nous fait du mal quotidiennement ; mais, tous ensemble, nous pouvons la renverser. Le moment est venu de nous mettre au travail, le moment de bâtir entre tous une société meilleure. Dans ce but, nous soutenons fermement les affirmations suivantes :

  • L’égalité, le progrès, la solidarité, le libre accès à la culture, le développement écologique durable, le bien-être et le bonheur des personnes doivent être les priorités de chaque société avancée.
  • des droits basiques doivent être garantis au sein de ces sociétés : le droit au logement, au travail, à la culture, à la santé, à l’éducation, à la participation, au libre développement personnel et le droit à la consommation des biens nécessaires pour une vie saine et heureuse.
  • Le fonctionnement actuel de notre système politique et gouvernemental ne répond pas à ces priorités et il devient un obstacle pour le progrès de l’humanité.
  • La démocratie part du peuple, par conséquent le gouvernement doit appartenir au peuple. Cependant, dans ce pays, la plupart de la classe politique ne nous écoute même pas. Ses fonctions devraient être de porter nos voix aux institutions, en facilitant la participation politique des citoyens grâce à des voies directes de démocratie et aussi, procurant le plus de bienfait possible à la majorité de la société, et pas celle de s’enrichir et de prospérer à nos dépens, en suivant les ordres des pouvoirs économiques et en s’accrochant au pouvoir grâce à une dictature partitocratique menée par les sigles inamovibles du PPSOE [1].
    JPEG - 34.2 ko
  • La soif de pouvoir et son accumulation entre les mains de quelques-uns crée inégalités, crispations et injustices, ce qui mène à la violence, que nous refusons. Le modèle économique en vigueur, obsolète et antinaturel, coince le système social dans une spirale, qui se consomme par elle-même, enrichissant une minorité et le reste tombant dans la pauvreté. Jusqu’au malaise.
  • La volonté et le but du système est l’accumulation d’argent, tout en la plaçant au-dessus de l’efficience et le bien-être de la société ; gaspillant nos ressources, détruisant la planète, générant du chômage et des consommateurs malheureux.
  • Nous, citoyens, faisons parti de l’engrenage d’une machine destinée à enrichir cette minorité qui ne connait même pas nos besoins. Nous sommes anonymes, mais, sans nous, rien de cela n’existerait, car nous faisons bouger le monde.
  • Si, en tant que société nous apprenons à ne pas confier notre avenir à une abstraite rentabilité économique qui ne tourne jamais à notre avantage, nous pourrons effacer les abus et les manques que nous endurons tous. Nous avons besoin d’une révolution éthique. On a placé l’argent au-dessus de l’Etre Humain, alors qu’il faut le mettre à notre service. Nous sommes des personnes, pas des produits du marché. Je ne suis pas que ce que j’achète, pourquoi je l’achète ou à qui je l’achète.

A la vue de cela, je suis indigné/e

Je crois que je peux le changer.

Je crois que je peux aider.

Je sais que, tous ensemble, on le peut.

Sors avec nous. C’est ton droit.

(suit la possibilité de signer sur la page originale en castillan).

PNG - 685.7 ko

(Les photos ont été rajoutées pour cet article sur Rebellyon, les deux dernières sont reprises de http://periodismohumano.com/sociedad/libertad-y-justicia/miles-de-espanoles-exigen-democracia-real.html, la première chopée sur El Pais).

P.-S.

Pour s’informer sur les médias alternatifs espagnols :
- http://madrid.indymedia.org/ (le plus fourni apparemment)
- http://barcelona.indymedia.org/
- http://lahaine.org/
- Blog des différents campements : http://acampadabcn.wordpress.com/
- Centre social occupé madrilène : http://www.csocasablanca.org/
- Centre de médias indépendants : http://www.centrodemedios.org/ avec pas mal d’infos aussi sur Madrid
- http://concentracionsolmadrid.blogspot.com/
- http://madrid.tomalaplaza.net/
- http://www.diagonalperiodico.net/ (beaucoup d’infos en direct, le plus intéressant peut-être)
- http://www.kaosenlared.net/
- http://www.soltv.tv/soltv/index.html (une vue de la Puerta del Sol en direct)

Notes

[1Addition de PP et de PSOE, les deux partis de droite et gauche qui alternent au pouvoir.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 25 mai 2011 à 11:13, par Tryph

    @Zog-Zog :
    c’est un point de vue intéressant et tu pourrais éventuellement l’aborder ce soir en prenant la parole, si tu reviens.

  • Le 25 mai 2011 à 09:12, par Zog-Zog

    J’etais au rassemblement a bellecour, ce qui m’a frappé c’est "l’image" que voulait se donner le groupe (l’allure disait une dame). Ainsi il ne fallait pas laisser de bouteilles par terre, pas pour l’environnement, non non, pour l’image. La petite conséquence qui en découle est qu’aucune "indignation" ou "revendication" ne concerne les médias (à bellecour comme en espagne) car ce sont eux qui façonnent l’image. Je pense que c’est une erreur commune à beaucoup de mouvement, on le voit lyon mag a fait un papier plus que douteux, pourtant les "GO" se félicitaient hier de la venue de tlm et comptaient attirer d’autres médias. Ca me dérange de voir un mouvement plus à même de vouloir lisser son image médiatique qu’a vouloir obtenir de réels changements politiques, l’histoire nous démontre pourtant qu’on ne se sert pas des médias sans s’en retrouver asservis au retour...

  • Le 23 mai 2011 à 10:49, par manu

    Et mon frère était (est) là, dans une grande place côté de Seville !

    J’ai tout suivi, parce qu’on avait tous l’information en direct en Facebook et Twiter, parce maintenant tout se passe là, dès l’organisation de nos soirées mondaines, passant par les photos de notre voyage qu’on veut faire profiter à nos nombreux amis, jusqu’à les nouvelles révolutions. C’est comme ça aussi en Espagne.

    Et enfin, mon pett frère était là, spécimen du jeune espagnol moderne, à savoir : Chômeur Bac+5 en littérature moderne arabe, homo branché avec projet de mariage (parce chez nous on peut le faire depuis des années ), vie sociale hyper remplie, appartement de charme dans les vieux quartiers, porte du frigo tapissé des polaroids de ces voyages que nos parents n’ont jamais pu se payer parce que maintenant on peut sauter dans un avion pour photographier les rennes en chaleur de la Laponie si on veut, tout pour 50 euros.

    Et maintenant c’est mieux que jamais nous disent nos parents. Nous les espagnols, on est les meilleurs. On est ceux qu’on vit le mieux en Europe et on sait faire la fête comme personne ailleurs, on est les champions du monde ! On est le plus diplômés, le mieux formés. On est les plus bordeliques mais ceux avec plus de génie et d’esprit. On parle plus fort que personne mais on sait attendre patiemment (plus que personne) : vivre avec 1000 euros par mois pendant des années : parce qu’un jour les choses iront mieux, parce que forcement on le vaut, parce qu’on a étudié longtemps comme papa et mama nous disaient. Entre temps, on paye notre hypothèque religieusement (avant on était aussi les plus cathos des cathos en Europe).

    Et un jour on a eu marre. Parce qu’on n’a jamais eu notre mai 68, nous les espagnols on va faire mieux et plus beau : marre de politiques de droit et de gauche tous pareils. Marre du chômage et de ses galères. Marre de Facebook, marre de la télé, du FMI ,du Fukujima et du Capitalisme. Marre de l’Europe et de ses promesses, marre d’une Démocratie qui n’est pas REAL.

    Et aujourd’hui on va voter blanc ou rien. On va rester sur la place à crier et à réfléchir, à se taire et à gueuler. On va se réinventer. Il faut se réunir, se mobiliser, créer quelque chose de nouveaux. Socialistes, anarchistes, gauchistes, communistes, centristes, catholiques, libérales, on a tous marre d’eux, ils sont tous pareils.

    Mais ils ne nous auront plus. On restera sur la place.

    Posd :

    EL PAIS 23/05/2011

    Elecciones del 22 de Mayo 2011

    El PP arrolla al PSOE en toda España
    Le PP (Droite espagnole (Parti d’Aznar) balaie le Parti Socialiste en toute l’Espagne)

  • Le 22 mai 2011 à 22:07, par la grenad’ine

    Une coordination national est en train de se mettre en place entre les villes de Madrid,Barcelone et Grenade. A grenade la plaza del ayntamiento (la place de la mairie) ’est occupée jours et nuits depuis une semaine,la motivation est toujours présente et le nombre de manifestant grandi !!!! La Democracia Real Ya !!!!

  • Le 21 mai 2011 à 21:46

    oui, une autre façon de vivre est possible ! tous, ensemble, construisons-la ! soutenir les révoltes, soutenir la lutte des peuples, c’est bien ! mais faire de même, c’est mieux ! si la mobilisation continue d’être aussi forte en Espagne, il est impossible qu’il n’y ait pas d’impact dans le reste de l’Europe...

  • Le 21 mai 2011 à 15:37, par dom

    Par quel moyen pourrait-on exprimer notre solidarité avec ce mouvement ?
    Après le Maghreb & le Machrek , est -ce l’heure de l’Europe méridionale
    (Espagne, Grèce...) , qui , à son tour , va se révolter ?

    "Nous sommes des personnes , pas des produits du marché."

  • Le 21 mai 2011 à 14:01, par ella09

    l argent est roi dans le monde entier une autre facon de vivre est possible ..soutenons la lutte du peuple espagnol pour le droit a vivre dignement !

  • Le 21 mai 2011 à 09:47, par chatounet

    Les médiacrates sont morts de peur.

    C’est le moment de les faire exploser.

    Elkabbach, Chabot, Pujadas, Apathie, Demorand, Pernault, Ferrari, etc., TOUS DEHORS !

    Qu’ils dégagent tous ! Le règne des médiacrates, de l’oligarchie financière et publicitaire finit maintenant.

    Pendant les manifestations nous devons pointer les médias du doigts. Il faut que le peuple comprennent qu’ils sont le premier bouclier des puissants. Nous devons expliquer cela. Simplement, et clairement.

    Viva la revolucion !

  • Le 20 mai 2011 à 18:01, par Marie

    A propos du mouvement et de l’interdiction des manifs pour cause d’élections :

    http://www.critique-sociale.info/index.php/articles-dactualite/152-pendant-les-elections-interdit-de-faire-de-la-politique

  • Le 20 mai 2011 à 13:14, par anon

    Faut les soutenir sans faille !
    Des initiatives sont prises en france ?? rassemblement devant les consulats, ambassades grande place ?? On peut en lancer ?
    J’ai l’impression que la révolution est proche pour nous aussi youpi !

  • Le 20 mai 2011 à 13:14, par lola
  • Le 20 mai 2011 à 12:47, par Rouge&Noir

    Atteinte aux libertés en Espagne : "La commission électorale espagnole a annoncé jeudi soir (le 19 mai) que les manifestations de la jeunesse qui secouent le pays depuis plusieurs jours seraient interdites ce week-end avant les élections locales. Certains participants ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils braveraient cette interdiction."

    Source : http://lci.tf1.fr/monde/europe/les-indignes-espagnols-manifesteront-ils-pendant-les-elections-6495090.html

    @ Anon, c’est clair qu’ils doivent flippé la haut, d’ailleurs l’interdiction de manifesté ce week-end le montre bien !
    Concernant les mass médias, ils commencent à en parlé ; 260 articles traitent le sujets dans les divers médias français aujourd’hui (20 mai), mais c’est loin de faire la une !

  • Le 20 mai 2011 à 10:41, par anon

    C’est quand même fou que personne n’en parle dans les mass médias ...
    Ils doivent bien flippé la haut, tout la haut...
    EL PUEBLO UNIDO JAMAS SERA VENCIDO
    Longue vie à cette revolution !

  • Le 19 mai 2011 à 23:36, par Emi Saire

    "No es indicio de salud estar bien adaptado a una sociedad enferma"
    "Ce n’est pas un indice de (bonne) santé que d’être bien adapté à une société malade"

    Ce soir, 3000 personnes sont réunies sur la plaza Catalunya de Barcelone. Des jeunes, des vieux, des clowns, des musicien-ne-s, des vieux, des vieilles, des banquiers, des employé-e-s des étudiant-e-s, des chomeu-se-rs, des passant-e-s, des punks et des hommes en cravates.

    La place est divisée en trois : la place Palestine, la place Tahrir et la place Islandaise. Une cuisine populaire est bien installée, on troque, on participe comme on peut. Des points d’informations s’improvisent un peu partout.

    Une troupe de saltimbanques offre un spectacle plein d’humour et dénonce la criminalisation de leur travail dans l’espace public (la rue).
    Des petits groupes improvisés parlent, débatent. Les interlocuteur-trice-s changent alors il y a du mouvement, on s’approche, on écoute, on participe. Sur le sol sont minutieusement collés des articles de succès de révolutions : l’islandaise, la tunisienne, l’égyptienne. On trouve également des articles dénonçant la corruptions de certain-e-s politicien-ne-s, des scandales politiques et bancaires.

    Une dame en tailleur et fond de teint discute après avoir entendu à la radio les journalistes questionner des manifestants : pourquoi ne votez vous pas pour Izquierda Unida (équivalent des Verts) si vous ne voulez ni le PSOE (équivalent PS), ni le PP (équivalent UMP) , mais c’est du système dont nous ne voulons plus, s’exclaffe t’elle !
    On échange des stratégies de votes pour les prochaines élections (équivalent des régionales) : ne plus voter pour les grands partis. Plus loin un banquier discute avec sa fille au chômage et d’autres acquiescent.

    La mairie de Barcelone a coupé la caméra routière de la plaza Catalunya pour que les images ne se diffusent pas. En vain, grâce à la merveille cybernétique, twitter diffuse simultanément l’assemblée gigantesque qui s’improvise maintenant (depuis 22h30). Le mouvement prend de l’ampleur.

    Des images arrivent depuis Madrid où la répression a tapé fort dimanche matin pour déloger les campeu-se-s. Il y a eu des arrestations mais la plaza del sol est toujours occupée. On entend : "¡que no, que no, que no os representan !" ("non, non, vous ne nous représentez pas !") ou encore "Democracía real ya !" ("Démocratie réelle dès maintenant !"), on en appelle encore aux banquiers à payer la dette ou au départ du Roi.

    C’est un mouvement spontanné, sans leader ni partis qui s’exprime dans toute l’Espagne. Des gens qui prennent le temps de parler, de s’organiser, de repeupler les places des centres villes et de remettre les choses à leur place : le pouvoir c’est nous, la vie c’est maintenant et tout est possible !Plus personne ne croit à ce système sclérosé qui nourri le plus riche au détriment du plus pauvre, de la culture et de la vie. Les revendications sont simples : pour la liberté et pour un monde plus juste !

    Les révolutions des pays arabes nous ont ouverts la voie, l’Islande a réussi a faire démissionner son premier ministre et à faire poursuivre ses banquiers en justice !

    Europe, souvient toi et lève toi !

    LIENS :

    En live de Barcelona : http://www.lavanguardia.com/local/barcelona/20110519/54156936102/siga-en-directo-la-acampada-de-barcelona.html

    en live de Madrid :
    http://www.soltv.tv/soltv2/index.html

    photos Madrid : http://www.elpais.com/fotogaleria/Protesta/Movimiento/elpgal/20110517elpepunac_3/Zes/11

  • Le 19 mai 2011 à 20:59, par Rouge&Noir

    Génération NI NI
    NI PP ! NI PSOE !

    http://s2.subirimagenes.com/otros/5964570ni-psoe-ni-pp.jpg

    - Ni PSOE (équivalent PS) ni PP (équivalent UMP) scandent les manifestants-tes dans toute l’Espagne, ils appellent les citoyens espagnols-es à ne pas voté pour les deux principaux parti politique du pays, en gros à ne pas voté du tout !

    - La plate-forme citoyenne "Democracia real, Ya !" (Une vraie démocratie, maintenant !), qui regroupe une partie des manifestants, a annoncé jeudi 19 mai qu’elle cherchait à s’étendre et a convoqué de nombreux rassemblements à travers le monde.

    Au passage, les espagnols-es appellent ces deux parties le PPSOE, comme en France avec l’UMPS....

    Le printemps espagnole est en marche !

  • Le 19 mai 2011 à 18:30, par Alain Grizzly

    pour de bonnes photos :
    http://fotograccion.org/wp/

    le blog d’une étudiante française sur place
    http://erasmusmadrileno.blogspot.com/

    d’autres sites en espagnol (mais il y en a des tonnes d’autres...)
    http://info.nodo50.org/
    http://www.centrodemedios.org/

  • Le 19 mai 2011 à 12:27, par mateo

    bonjour, ce documental peut etre pas mal en complément d’infos, c’est en espagnol par contre désolé, a plus.
    http://www.youtube.com/watch?v=Xa4ZpChISBk&feature=feedf

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info