Site collaboratif d’infos alternatives

Rencontre et discussion sur l’absurdité du travail social

Rencontre et discussion avec des membres du collectif PUS (professionnels de l’urgence sociale), le jeudi 29 septembre à 19h, au 44 rue Burdeau (Lyon 1er).

Le rôle du syndicat est de défendre les conditions de travail, nous sommes bien d’accord. Mais à la CNT la défense des conditions de travail est inséparable de la question du sens et de l’intérêt du travail et donc de la remise en cause du travail. Pourquoi et pour qui travaillons-nous ? Les travailleurs sont les mieux à même de savoir à quoi correspond le travail qu’ils effectuent, à qui et à quoi il sert.

Si le fondement du travail est l’exploitation, ne peut-il pas avoir un intérêt social, collectif au-delà du profit de la classe dominante ?
Si il y a longtemps que les travailleurs-euses ont compris que le travail ne rendaient pas libre, ne sommes nous pas tous et toutes à la recherche d’épanouissement et de sentiment d’être utile ?
Pourquoi avons nous de plus en plus un sentiment d’absurdité face aux exigences de nos employeurs ?
Peut-on travailler à tout prix, juste pour gagner du fric, sans se poser de questions ?
Est-ce que la seule autre alternative est de refuser de travailler ?
Les salariés des domaines sanitaire et social, secteur sensé être sans profit, sont parmi les premiers concernés par la question du sens et de l’intérêt du travail.
Bien souvent, nous ne sommes qu’une courroie de transmission et docilement admettons que notre travail consiste à faire rentrer dans le rang tout ce qui en sort, malades, jeunes en difficulté et qui en créent et, bien sûr, sans logis et sans papiers... Devons-nous accepter cela ?
De quel côté devons-nous nous situer ? Du côté de ceux qui, au prétexte qu’ils nous paient (assez mal d’ailleurs) veulent nous faire faire du contrôle social, de la répression, de la sélection au rythme de la performance, de la restructuration, du management, de la libéralisation ? Ou du côté de ceux et celles que nous côtoyons tous les jours, les victimes de l’injustice, des inégalités et de l’exclusion ?

A la CNT, nous pensons que ce sont sont les salariés et les personnes accompagnées qui doivent ensemble, tenter de poser les bases d’un autre ordre, fondé sur l’autogestion et sur la recherche de la justice de l’égalité sociale et de la liberté.

Les travailleurs et travailleuses de l’urgence sociale sont au premier rang et ils ont souhaité via le collectif des professionnels de l’urgence sociale (PUS), partager les situations difficiles qu’ils et elles rencontrent, la révolte qui les saisit souvent au rôle qu’ils sont contraints de jouer, pris dans des paradoxes insurmontables, et aussi partager les solutions, outils, alternatives élaborés collectivement lors de leur lutte.

P.-S.

Contact :
04 78 27 05 80
cnt.sanso69@free.fr

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

Grève sauvage à la gare de Perrache jeudi 16 mars

Un peu plus de 70 employés de l’accueil de la gare de Lyon Perrache se sont mis en grève ce jeudi 16 mars après l’annonce du licenciement d’une de leurs collègues. Ils ont notamment envahi une réunion de la direction pour signifier leur refus face au licenciement de cette employée appréciée de ses...

> Tous les articles "Salariat - précariat"

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

Hôpital du Vinatier : dépôt d’un préavis de grève

La Cgt du vinatier a déposé un préavis de grève local pour le 03 avril 2017 de 13h00 à 17h00. Ce préavis rentre dans le cadre de l’action de la pédopsychiatrie, regroupée en collectif de résistance, et du mouvement initié depuis le mois de novembre sur l’hôpital contre le plan d’économie de 3,5...

Communiqué de la CGT ville de Lyon : Ehpad Marius Bertrand, la lutte continue

Nous attaquons ce jour la 4ème semaine de lutte aux côté des agents de l’Ehpad Marius Bertrand. Une 4ème semaine pour dénoncer les conditions de travail des agents au service des personnes âgées. Il faut avoir à l’esprit que de mauvaises conditions de travail, en sous-effectif, pour les agents d’un Ehpad...

> Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"