Accueil > Infos > Facho > « Ripostons au fascisme » le samedi 9 avril à 14h30, manifestons Place (...)

« Ripostons au fascisme » le samedi 9 avril à 14h30, manifestons Place Bellecour !

Publié le 6 avril 2011

Maj le 7 avril 2011

Manifestation contre le fascisme le 9 avril à 14h30 départ place Bellecour à l’appel de nombreux collectifs et organisations,
- pour dire NON à la propagation de la haine et de la violence racistes et xénophobes.
- pour l’égalité des droits humains et sociaux pour tous et toutes.
- pour la fermeture du local néo-nazi de Gerland.
- pour dire stop à l’extrême-droite et à ses agressions physiques.

Pour préparer la manif, retour sur 2 ans de lutte à Lyon contre l’extrême-droite et leurs agressions

Voilà deux ans que les évènements s’enchainent, que la menace grandissante de l’extrême-droite à Lyon est palpable. Face aux menaces, aux agressions, les antifascistes lyonnais, toutes tendances politiques confondu, ont répondu par des rassemblements, des manifestations, de l’information.
A l’occasion d’une nouvelle manifestation antifasciste le 9 avril, et dans un contexte toujours plus tendu, petit retour sur deux ans de lutte contre l’extrême-droite qui passe à l’acte. (Lire la suite)

JPEG - 457.9 ko
PDF - 48.8 ko
tract d’appel à la manifestation du 9 avril

Local néo-nazi à Gerland (Lyon 7e) multiplication des agressions fascistes racisme d’État, STOP !!!

Ne lais­sons pas le racisme d’État, la xéno­pho­bie et la stig­ma­ti­sa­tion de boucs émissaires gan­gre­ner notre société !

La poli­ti­que actuelle du gou­ver­ne­ment vise à dési­gner des boucs émissaires : chasse aux sans-papiers, lan­ce­ment d’un débat raciste (cette fois sur l’islam), nou­velle réduc­tion des droits des étrangerEs et délit de soli­da­rité (loi Besson). Ceci afin de casser les soli­da­ri­tés et faire taire la contes­ta­tion contre l’accrois­se­ment des iné­ga­li­tés socia­les et contre celles et ceux qui ont pro­fité de la crise.
Les « déra­pa­ges » ver­baux de mem­bres du gou­ver­ne­ment se suc­cè­dent, la droite décom­plexée la plus réac­tion­naire revient aux affai­res. Ces dis­cours conta­mi­nent à pré­sent l’ensem­ble de la classe poli­ti­que et de l’espace public.
Le FN pro­fite de sa nou­velle porte-parole pour essayer de se faire passer pour social, alors que son pro­gramme ne vise qu’à divi­ser les clas­ses popu­lai­res afin de briser tout mou­ve­ment soli­daire et d’ampleur en leur sein. Nous voyons les consé­quen­ces direc­tes de cette bana­li­sa­tion à Lyon, où les agres­sions néo-fas­cis­tes se sont mul­ti­pliées.

Combattons cette bana­li­sa­tion des dis­cours racis­tes, anti-sémi­tes, isla­mo­pho­bes, sexis­tes et homo­pho­bes, qui encou­ra­gent la haine de l’autre et pous­sent à la vio­lence.
Ces faits, inquié­tants, ne sont mal­heu­reu­se­ment que la partie la plus visi­ble du déve­lop­pe­ment et de la dif­fu­sion des idées racis­tes, hai­neu­ses des partis d’extrême-droite.
Ces partis, et les grou­pus­cu­les qui leur sont asso­ciés, repré­sen­tent un danger réel sur le plan poli­ti­que, quand ils défor­ment les réa­li­tés socia­les à leurs fins pour déve­lop­per un dis­cours de haine et d’exclu­sion de l’autre.

Des mem­bres de l’extrême-droite occu­pent l’espace public et s’en pren­nent à des mani­fes­tan­tEs.

Quelques illus­tra­tions :
- l’atta­que d’un ras­sem­ble­ment contre le débat sur l’iden­tité natio­nale : un blessé grave (jan­vier 2010).
- l’agres­sion de che­mi­nots tenant un piquet de grève à la gare de Perrache, pen­dant le mou­ve­ment de défense des retrai­tes (octo­bre 2010).
- le tabas­sage d’un jeune à Saint-Jean, parce qu’il por­tait un pin’s de Che Guevara (08/12/10).
- l’agres­sion à coups de batte de base-ball d’un couple à la sortie d’un concert de soli­da­rité à Villeurbanne, occa­sion­nant de graves bles­su­res et des séquel­les à vie (15/01/11).
- l’atta­que à coups de cutter d’une lycéenne après un ras­sem­ble­ment (04/02/11).
- le vol de titres de séjours à des étrangerEs lors d’agres­sions.

Un local néo-nazi, le Bunker Korps Lyon, a pignon sur rue dans le 7e arron­dis­se­ment de Lyon

Dans ce local, situé au 22, impasse de l’Asphalte, sont orga­ni­sés des concerts, des entraî­ne­ments au combat, la dif­fu­sion des matchs de l’Olympique Lyonnais pour les inter­dits de stade et autres « acti­vi­tés cultu­rel­les » qui dif­fu­sent les idées fas­cis­tes. Lors de leurs concerts où sont invi­tés des grou­pes néo-nazis euro­péens, les saluts hit­lé­riens fusent, accom­pa­gnés de « sieg, heil ». Leur logo contient le dessin d’une tête de mort, l’emblème des SS char­gés de l’enca­dre­ment des camps de concen­tra­tion et d’exter­mi­na­tion. Ils uti­li­sent comme para­vent l’appel­la­tion Lyon Dissident et se sont signa­lés en ten­tant d’orga­ni­ser un concert néo-nazi en 2008 à Vaise (le concert avait été annulé suite à une cam­pa­gne d’infor­ma­tion). À tra­vers ce local, ils pro­pa­gent leur idéo­lo­gie de haine raciale et vio­lence réac­tion­naire.

Après les succès du ras­sem­ble­ment du 23 février et de la réu­nion du 28 mars, touTEs ensem­ble contre l’extrême droite !

Le 23 février, nous étions entre 600 et 700 ras­sem­bléEs devant la mairie de Lyon 7e, pour récla­mer la fer­me­ture du local néo-nazi de Gerland et l’arrêt des agres­sions fas­cis­tes. Une délé­ga­tion a été reçue par le maire de l’arron­dis­se­ment et des adjoin­tEs. Ils ont indi­qué étudier des solu­tions et mettre le local sous sur­veillance admi­nis­tra­tive. Pour les per­son­nes pré­sen­tes, pour les rive­rai­nEs qui conti­nuent à subir les mena­ces, pro­vo­ca­tions et autres inti­mi­da­tions des nazis, cela n’est pas suffi­sant. La mairie cen­trale et le Préfet doi­vent pren­dre leurs res­pon­sa­bi­li­tés. Tout le monde est menacé par les agres­sions de ces fran­ges les plus radi­ca­les de l’extrême-droite.
Lundi 28 mars, une réu­nion publi­que a été orga­ni­sée avec succès dans le quar­tier de Gerland pour infor­mer les habi­tan­tEs du quar­tier.

MANIFESTATION SAMEDI 09 AVRIL 14H30 PLACE BELLECOUR

- pour dire NON à la pro­pa­ga­tion de la haine et de la vio­lence racis­tes et xéno­pho­bes.
- pour l’égalité des droits humains et sociaux pour tous et toutes.
- pour la fer­me­ture du local néo-nazi de Gerland.
- pour dire stop à l’extrême-droite et à ses agres­sions phy­si­ques.

P.-S.

Premiers signataires, par ordre alphabétique :
AFMD, les Alternatifs, Attac, Cabiria, CCRASS, CGA, CGT Éduc’Action, CGT Vinatier, CLASH, COVRA, CSP69, FASE, FSE, Gauche Unitaire, JCML, LDH Lyon 8e, LDH Oullins sud-ouest lyonnais, LJSI Lyon, MJCF, MJS, MRAP, NPA, PCF, PG, PIR, Planning Familial, la Rafal, Ras l’Front, Résistances Mornantaises, ROC ML, SUD Éducation, SUD Lycéen, Union départementale CNT, UEC, UJFP, Union syndicale Solidaires, VP Partisan, les Voraces.

La liste des signataires est mis à jours quotidiennement. Pour signer l’appel, contacter le collectif69 ou le signaler ci-dessous

Portfolio

titre documents joints

Proposer un complément d'infos

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 8 avril 2011 à 16:42, par Alcazar

    la journée des rroms est annulée, a cause justement du fait que la manif passe pas loin

  • Le 8 avril 2011 à 15:26

    la journée des Roms est annulée pour cause de..... manifestation anti-fa ! la préfecture a demandé aux organisateurs de la journée mondiale des Roms de se déplacer a jean Jaures car la manifestation devait passer à côté.... ça n’a aucun sens.... mais bon, du coup la journée pour les Rom est repoussée à juin...

    effectivement , en réponse a phalus géant (franchement on se croirait sur les forums du progrès ou de 20 min, c’est quoi ces pseudo a la con qui servent à rien là... et puis phallus ça prend deux l) c’est pas sur des forums d’articles qu’on organise ce genre de trucs si t’es motivés pour faire bouger les choses, prend contact avec des gens plutôt, dans la vraie vie....

  • Le 7 avril 2011 à 19:06, par none

    je ne sais pas si il est très opportun d’évoquer cette possibilité ici, vu que de fait la police a pu en prendre bonne note, autant dire que l’effet de surprise, et la possibilité éventuelle de dévier du circuit prévu est tuée dans l’oeuf (ou pas...parce que je suis un optimiste forcené, mais...).

  • Le 7 avril 2011 à 18:22, par phalus géant

    Pour ceux qui sont motivés, et selon le nombre, il serait légitime de dévier un peu du chemin qui nous serons contraint d’emprunter, mais il faut être un max ! Après comme dit herope ce serait vraiment bien d’aller faire un arrêt au rassemblement pour les Roms ce serait vraiment top. Sur ce à samedi tout le monde ! Soyez nombreux, faites sortir vos voisins, amis, familles, go !

  • Le 7 avril 2011 à 14:59, par herope

    Pourrait-on profiter de la manif anti-fa pour faire un arrêt place Raspail (rassemblement pour la journée mondiale des Roms) et ainsi montrer notre solidarité car les Roms subissent de plein fouet le xénophobisme de l’extrême -droite ?

  • Le 7 avril 2011 à 12:06

    Ce n’est pas à lyon, mais c’est bien de le signaler :

    Assassinat raciste et homophobe : de 14 ans à la perpétuité pour quatre skinheads

    Après avoir écarté ces motifs, la justice a finalement reconnu le caractère homophobe du meurtre barbare d’Alexis Frumin en 2007. Durant le procès, les skinheads « n’ont montré aucun regret »

    Quatre skinheads ont été condamnés mercredi soir par les assises des mineurs de la Marne à des peines allant de 14 ans de prison à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat raciste et homophobe d’un jeune homme de 21 ans en juin 2007 à Reims. La cour a finalement accédé à la demande des parties civiles qui réclamaient la requalification des faits en « crime raciste et homophobe ».

    Barbarie Les quatre hommes, âgés de 21 à 28 ans et dont deux étaient mineurs au moment des faits, étaient jugés à huis clos depuis le 29 mars pour « homicide volontaire avec préméditation précédé d’actes de torture et de barbarie ».

    Après six heures de délibéré, les jurés ont condamné le plus âgé des accusés à la réclusion criminelle à perpétuité et à 14 ans de réclusion l’autre accusé majeur lors des faits. Une peine de 30 ans de réclusion, sans excuse de minorité, a été prononcée à l’encontre d’un des deux mineurs alors que le deuxième a été condamné à 14 ans de réclusion avec excuse de minorité. Une jeune femme de 26 ans, ex-compagne d’un des accusés, qui était poursuivie pour non empêchement de crime écope d’une peine de 3 ans d’emprisonnement dont un ferme. Les jurés ont quasiment suivi les réquisitions de l’avocat général qui réclamait des peines de 15 ans à la perpétuité.

    Ni regrets ni émotion « Ces jeunes gens ont tout fait pour que les années de prison pleuvent, ils n’ont montré ni regrets, ni émotions, indiquant qu’ils étaient encore dans leurs têtes de véritables skinheads et de petits nazis », a estimé Me Emmanuel Ludot, l’avocat des familles.

    Du côté de la défense, Me Eric Raffin qui défendait le mineur le plus lourdement condamné, a regretté que l’excuse de minorité n’ait pas été retenue pour son client. « Les peines sont lourdes, pour une affaire lourde également » a-t-il commenté. « Il ne faut pas oublier qu’on est en présence de très jeunes gens et que ce verdict sera marquant pour eux », a poursuivi Me Raffin.

    « Basané et efféminé » Dès leur garde à vue, les quatre hommes se revendiquant de la mouvance skinhead, avaient reconnu avoir tué Alexis Frumin, un jeune homme en rupture familiale, « parce qu’il avait le teint basané et semblait efféminé », avait indiqué à la presse Madeleine Simoncello, procureur de Reims. Ils accusés d’avoir, dans l’après-midi du 9 juin 2007, ligoté la victime sur une chaise avant de la frapper à coups de rangers et de lui brûler les parties génitales à l’aide d’une bombe de déodorant transformée en chalumeau, tout en écoutant des chants nazis.

    Par la suite, le groupe avait promené Alexis en centre ville où une foule dense célébrait l’inauguration du TGV-est, avant de le conduire dans un parc en bordure de rivière où il a été étranglé à l’aide d’une ceinture de pantalon et jeté à l’eau. Son corps sera découvert par un témoin une semaine plus tard.

    source :http://www.tetu.com/actualites/france/assassinat-raciste-et-homophobe-de-14-ans-a-la-perpetuite-pour-quatre-skinheads-19190

  • Le 6 avril 2011 à 21:34, par Solidaire

    @ Bambi

    A mon avis, la préfecture a peur que les néo-nazes sortent de leur planque pendant que la manifestation passera au au 22 impasse de l’Asphalte, ce qui pourrais créer des affrontements... Le fameux « trouble à l’ordre public » va surement être dit en justification par la préfecture...

    Les néo-nazes ont fait la une de L’hebdo Tribune de Lyon le 31 mars : http://www.tribunedelyon.fr/index.p... Un lien vers Rebellyon est dans l’article en ligne.

  • Le 6 avril 2011 à 21:33, par setilyon

    Alors comme ça les fachos, vous menent la vie dur !

    ils faut que cela se sache ça dans les banlieues, et dans le 3/7 eme ils vons s’en occuper les jeunes, de plus ils aiment la baston ! ça va etre chaud pour ces fachos. on va les mettres « couché pas bougé, à la niche » on va en parler, maintenant, que nous avions lue, on va faire passer le mots, à la jeunesse, républicaine des banlieues.

  • Le 6 avril 2011 à 21:28, par Europe Ecologie Les Verts

    La structure du Rhône de Europe Ecologie Les Verts soutien l’appel à manifester le 9 avril.

    Yves DURIEUX Responsable départemental

  • Le 5 avril 2011 à 10:13, par bambi

    COLLECTIF 69 VIGILANCE CONTRE L’EXTREME-DROITE et autres signataires Contact : 06 15 74 92 41

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    La préfecture a-t-elle choisie son camp ? Un parcours imposé pour une manifestation contre le fascisme !

    Le Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite proteste contre le refus du Préfet du parcours proposé pour la manifestation anti-fasciste du samedi 9 avril. En effet, le Collectif souhaitait passer au plus près du local néo-nazi situé au 22 impasse de l’Asphalte à Gerland.

    C’est portant ce local et ceux qui le fréquentent qui violent les lois en exaltant et mettant en pratique la haine de l’autre, de l’étranger à travers de valeurs nauséabondes et en usant la violence contre ceux et celles qui ont le malheur de les croiser.

    Cette protection du local néo-nazi et cette restriction au droit de manifester, de la part du Préfet est inadmissible et doit être dénoncés fortement par tous les anti-fascistes et les démocrates. Nous vous serons reconnaissants de bien vouloir informer vos lecteurs, auditeurs, téléspectateurs de notre initiative.

    Nous ne lâcherons rien et appelons à être nombreux et nombreuses à la manifestation du 9 avril à 14H30 à Bellecour.

    Avec nos salutations cordiales.

    Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite


Infos locales

  • Résistances et solidarités internationales

    Débat « L’Ukraine, entre capitalisme à la russe et impérialismes occidentaux »

    Depuis quel­ques mois, l’Ukraine est deve­nue un champ de batailles où s’affron­tent les vieilles puis­san­ces impé­ria­lis­tes d’Europe occi­den­tale et des États-Unis, et le capi­ta­lisme russe dési­reux de se cons­truire une puis­sance régio­nale. L’étincelle et Union pour le Communisme pro­pose une réu­nion publi­que / débat le jeudi 24 avril à 18H à l’Université Lyon 2 (Quais).

  • Résistances et solidarités internationales

    Conférence-débat : officiers français et génocide des Tutsi

    Les expli­ca­tions, déné­ga­tions et jus­ti­fi­ca­tions des offi­ciers fran­çais pré­sents au Rwanda en 94, dans le texte. Une démar­che ori­gi­nale pour com­pren­dre le rôle des offi­ciers fran­çais dans le géno­cide tutsi à partir de leur pro­pres décla­ra­tions. Conférence - débat le 26 avril à la librai­rie Terre des Livres.


16 avril


13 avril

  • Vie des quartiers - urbanisme - initiatives

    Goûter solidaire contre la fin de la trêve hivernale

    Depuis le 31 mars, fin de la trêve hiver­nale, plu­sieurs famil­les dont les enfants sont sco­la­ri­sés à l’école Gilbert Dru se retrou­vent à la rue ou dans des situa­tions d’héber­ge­ment très pré­cai­res. C’est pour­quoi des parents et des ensei­gnants de plu­sieurs écoles et col­lè­ges de l’agglo­mé­ra­tion lyon­naise s’orga­ni­sent et vous invite le jeudi 17 avril.


12 avril

  • Résistances et solidarités internationales

    Rencontre autour de la naissance d'une école autogérée

    Rencontre débat avec des cama­ra­des venu-e-s de Barcelone pré­sen­ter leur projet d’école auto­gé­rée, coo­pé­ra­tive et com­mu­nau­taire, le mer­credi 16 avril.

  • Salariat - précariat

    Blocage du site ERDF de Vénissieux

    Depuis jeudi 10 avril, une tren­taine de sala­riés du groupe ERDF de Vaise et Vénissieux, blo­quent l’entrée du site de Vénissieux deman­dant entre autre le retrait des cour­riers d’aver­tis­se­ment et de blâmes adres­sés à cer­tains d’entre eux. Il se sont relayés toute la nuit du 10 au 11 avril dans l’attente d’une négo­cia­tion juste.

  • Résistances et solidarités internationales

    « Les négociations Israélo-Palestiniennes » : Premier bilan et perspectives

    Conférence d’Élias Sanbar, ambas­sa­deur de la Palestine auprès de l’UNESCO, mer­credi 16 avril à 18h, salle Victor Hugo, Lyon 3e.


9 avril

  • Discriminations

    Lecture de soutien à Act Up-Paris

    Pour sou­te­nir l’asso­cia­tion, rendre visi­bles ses actions et ses combat en matière de lutte contre le sida, deux évènements sont orga­ni­sés à Lyon dans la jour­née du samedi 12 avril


7 avril

  • Ecologie - nucléaire - Alternatives

    « No Gazaran » : Film & débat au ciné Caluire

    Projection le ven­dredi 18 avril à 20h30, avec le Collectif Caluire Environnement, du film docu­men­taire « No gaza­ran » suivi d’un débat. Avec la pré­sence de la réa­li­sa­trice Carole Menduni.


6 avril

  • Droits sociaux - santé - services publics

    Rassemblement contre la casse de l'assurance chômage

    Rassemblement contre la casse de l’assu­rance chô­mage à l’occa­sion de la venue de Pierre Gattaz (pré­si­dent du Medef) à Lyon 1, le mardi 8 avril à partir de 17h45. Et assem­blée géné­rale le mer­credi 9 avril à 15h à l’Opéra de Lyon.

  • Informatique

    Infokiosque et atelier informatique au squat Le Kajibi

    Ce mardi 8 avril à partir de 14h, le squat Kajibi pro­pose un info­kios­que et un ate­lier infor­ma­ti­que sur le thème « com­pren­dre et auto­gé­rer/par­ta­ger sa connexion Internet ».


3 avril


1er avril


30 mars


28 mars


> Voir toutes les archives