Rebellyon.info

Site collaboratif d’infos alternatives

Accueil > Brèves > Nouvelle grève des personnels hospitaliers du Vinatier

Nouvelle grève des personnels hospitaliers du Vinatier

samedi 19 décembre 2009

Ce jeudi 17 décembre 2009, le personnel du Vinatier a débrayé à l’appel de la CGT, pour dénoncer le manque de personnel. Ils ont distribué des tracts autour de leur établissement.

Source : mlyon.fr

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

  • Le 23 décembre 2009 à 20:05, par DrNo

    Salut à vous,

    Toute ma solidarité à votre lutte.

    IDE à l’APHP, je ne peux que constater la validité de vos revendications et regrette amèrement le manque de riposte syndicale générale aux attaques de l’état-medef contre l’hôpital public (et contre tous nos maigres acquis...).

    vous faites face non seulement à la mise au pas marchandière du système hospitalier en général mais en sus à la surenchère sécuritaire et démagogique qui touche la psychiatrie en particulier...double besogne qui demande deux fois plus de détermination et de solidarité.

    ça vaut ce que ça vaut mais je vous souhaite une lutte victorieuse dans ces combats on ne peut plus légitime.

    Bon courage à tous et toutes, ne lâchez pas l’affaire.

    Je resterai attentif au dénouement.

    Salut à vous.

    DrNO

  • Le 21 décembre 2009 à 15:05

    Ils ont le pouvoir...

    ... nous la solidarité !

    Après les journées de grève et d’action des jeudis 10 et 17 décembre l’assemblée générale réunie le 17 à 10h appelle, à une très large majorité,
    à la mobilisation et à la grève pour le jeudi 7 janvier 2010.

    Assemblée générale à 10h, salle des organisations.

    Quelle que soit notre catégorie nous avons le même intérêt, de mauvaises conditions de travail pèsent automatiquement sur le soin, l’accueil des patients.
    La fermeture des lits en intra pèse aussi sur l’extra-muros et la prise en charge des patients en amont et en aval de l’hospitalisation. Les 3 millions d’économie (plan de retour à l’équilibre budgétaire) c’est sur notre dos et celui des patients qu’ils veulent le faire. C’est inacceptable !
    C’est notre capacité à nous maintenir mobilisés, y compris à élargir le mouvement sur notre établissement, voir sur d’autres établissements du secteur qui nous permettra d’obtenir gain de cause pour nos revendications.
    Rappelons-les en bref :
    - Aucun salarié ne doit travailler seul, dans quelque lieu de soin que ce soit.
    - Respect des organisations de travail actuelles.
    - Garantie du temps de relève collective et pluridisciplinaire.
    - Titularisation de tous les contractuels dont la situation administrative le permet.
    - Pas de temps mort pour la rémunération entre la fin d’un contrat et l’indemnité chômage.
    - Recrutement des infirmiers (nouveaux diplômés) comme stagiaires sur la base du 3e échelon.
    - Passage de tous les OPQ en Maître Ouvrier.
    - Prime de transport pour tous les agents.
    - Maintien d’une troisième équipe fixe au poste de garde.
    - Mise en œuvre de l’expertise CHS-CT concernant l’UHSA sur les 12h, le travail collectif et les temps de relève ainsi que les conséquences de l’ouverture de cette unité sur le Vinatier.
    Abandon de l’enquête-audit de la société ISEOR chargée, entre autres, d’accompagner le changement et de développer la dynamique polaire (en français ça veut dire encore mieux cloisonner) dont le coût est de 480.000 euros, soit l’équivalent de 17 postes !
    - Maintien du calcul du salaire minimum sur la base de 39 heures, acquis par nos mobilisations et nos grèves de 2002. Pour les plus bas salaires, et nous sommes nombreux) c’est un montant qui peut atteindre 150 €.
    - Reconstruction d’une cuisine hospitalière publique, sur le site avec une gestion 100% publique.
    - Non à la vidéo surveillance sur l’hôpital : mieux que la vidéo, des professionnels en nombre suffisant.
    - Respect des droits des femmes enceintes (une heure de travail en moins dès le début du troisième mois de grossesse, maintien du poste pendant la durée du congé).

    Tout cela pour que l’on reste un hôpital public
    qui répond aux missions de service public.

    Retrait sans condition de la loi HPST ! (Hôpital Patient Santé Territoire)

  • Le 20 décembre 2009 à 21:15

    Revendications :

    1-Aucun salarié ne doit travailler seul en unité comme à Arthaud, La Traille, il faut deux agents au minimum et la direction doit l’entendre. De plus, nous demandons l’abandon du projet des 12 heures à l’UHSA et la garantie pour tous les agents travaillant en unité de soins, en équipe, du maintien de la journée de 8 heures et du roulement actuel 4-2.
    Nous revendiquons la garantie du temps de relève collectif et pluridisciplinaire.
    2-Stagiairisation des contractuels (de toutes les catégories) et titularisation. Il y a exactement 299 contractuels actuellement. (Chiffre au 30 septembre 2009).
    3-Pour les agents dont le contrat n’est pas renouvelé nous tenons à soulever un grave problème : les salariés ont un délai de 3 mois (1 mois pôle emploi, 2 mois CHSV) avant de toucher leurs indemnités, c’est inadmissible. Il faut organiser une procédure qui permette de combattre cette pauvreté.
    4-Recrutement des infirmiers sur la base du 3e échelon avec stagiairisation immédiate… Nous refusons la stratégie de la direction qui vise à recruter des infirmiers comme contractuels payés au 5e échelon. Cette division des salariés est insupportable et c’est une remise en cause du statut.
    5-Passage de tous les OPQ en Maître Ouvrier sur la base des textes qui permettent la nomination en MO à partir du 4e échelon. A titre dérogatoire et pendant une durée de 3 ans à compter du 8 août 2007 l’accès au grade de MO est ouvert aux OPQ ayant atteint le 4e échelon. Pour la catégorie C, reprise de l’ancienneté dans le privé pour tous les agents recrutés avant 2006.
    6- Application sur le CHS du décret de janvier 2009 pour la prime de transport…Nous demandons l’ouverture locale de négociations.
    7- Maintien de la 3e équipe au poste de garde et affectation immédiate de 2 agents pour la pérenniser.
    8- Mise en œuvre immédiate du vote du CHSCT sur l’expertise concernant l’UHSA.
    9- Arrêt immédiat de l’enquête-audit de la société ISEOR. Le CTE n’a pas été consulté et le dossier n’a pas été présenté au Conseil d’administration. Cette enquête coûte au moins 480.000 euros au Vinatier.
    10- maintien du calcul du salaire minimum sur la base de 39h et non sur celle de 35h. Cela représente une différence qui peut atteindre 150 Euros et qui touche les agents de catégorie C et même de catégorie B !
    11- Nous voulons rester un hôpital public.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.