Analyse et réflexion Meurtre policier

Les poids et les mesures

Le 28 février 2017, les socialistes votaient la dernière loi sécuritaire du quinquennat Hollande. Une série d’articles qui étendaient à l’ensemble des forces de l’ordre les règles d’ouverture du feu, jusque là dévolues aux gendarmes, qui leur permettaient d’allumer tout contrevenant pour refus d’obtempérer. Un genre de permis de tuer qui les autorisait à tirer sur un véhicule en fuite qui aurait pu, dans cette dimension ou une autre, mettre en danger la vie d’un quelconque pandore.

Mémoire Quartiers populaires / Discrimination de classe

Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois particulièrement tendue. C’est dans ce contexte que le groupe Os cangaceros publie l’affiche que nous avons retranscrite ici et qui résume les événements à la mi-82. Une affiche qui, a chaque émeute urbaine depuis 25 ans, aurait pu refleurir sur les murs des quartiers, sans vraiment perdre de son actualité.

Mémoire Médias

Micros de nuit & Modeler les corps / Minuit Décousu - Podcast

Quelles sont les voix qui nous parlent dans les radios la nuit ? Quelles sont les normes qui façonnent les corps aujourd’hui ? Viens tendre l’oreille au dernier podcast de Minuit Décousu, l’émission où on en découd avec la nuit tous les mardis soir avant minuit sur Radio Canut ! 📻🌘

Infos locales Répression policière

La Guillotière, quartier d’immigration, quartier populaire.

Le quartier connait une occupation policière de plus en plus intense. Bien sûr toute personne étant identifiée comme arabe, noire ou étrangère est contrôlée, humiliée et violentée par la police de manière systématique. Les formes de solidarité et d’organisation populaires comme le marché sauvage de la place du Pont sont interdites et réprimées. La précarité s’accentue lorsque l’Etat nation bloque tous les modes d’existence alternatifs. Dans un tel contexte, aucune vie paisible n’est possible.C’est pour ces raisons que nous refusons d’accepter que notre quartier dans lequel nous et des milliers de personnes vivons, soit soumis à une occupation systématique qui produit sur nos vies quotidiennes une violence sociale inacceptable. C’est la misère, le racisme et la gestion policière qui détruit nos vies. Le reste n’est que la conséquence évidente d’une telle situation.

Mémoire Mémoire

Le 29 Juillet 1900, Gaetano Bresci venge les ouvriè·res milanais·es à coup de révolver

Suite au massacre de Milan du 6 au 9 mai 1898, Gaetano Bresci, anarchiste italien alors immigré aux États-Unis, prend la décision de rentrer au pays pour venger les travailleu·ses milanais·es et assassiner le roi Umberto Ier d’Italie. Objectif qu’il réalise le 29 Juillet 1900. Lors de son arrestation il déclare : « J’ai attaqué le chef de l’État parce qu’il est responsable de toutes les victimes pâles et sanglantes du système qu’il représente et fait défendre. »

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info