Répression policière

A lire sur d’autres sites Migrations / Sans-papiers

[Die] Dans nos campagnes la police se lâche : avec ou sans masques, avec ou sans papiers, nous détestons toutes la police

Un pote sans-papiers a été violemment interpellé mercredi matin au marché, après que les gendarmes aient tenté de le contrôler et verbaliser pour non port du masque. On entend déjà commenter, analyser, baver sur ce qui s’est passé, avec plus ou moins de pertinence et de proximité avec la vérité : le pote aurait des troubles psychiques, quand on est dans sa situation on a plutôt intérêt à raser les murs et fermer sa gueule, il a vraiment déconné sur le coup, quand on fonce dans un mur on se le prend... La liste pourrait s’allonger, la liberté de commenter étant bien une des dernières qu’on nous concède pleinement.

Infos locales Répression policière

Violences policières dans les lycées : la matraque comme pédagogie

Lors de l’année scolaire 2019-2020, les lycéens et lycéennes de l’agglomération lyonnaise ont pris part aux mouvements sociaux. En réponse, ils ont été victimes d’une répression policière approuvée par le rectorat et par certaines directions de lycées. Quand des responsables de l’éducation nationale n’arrivent pas à entendre leurs élèves, les matraques remplacent la parole. Le Comité de liaison contre les violences policières de Lyon rapporte aujourd’hui des témoignages de violences et d’intimidations.

Infos locales Répression policière

Toujours plus de flics à Lyon ? Doucet demande 200 policiers supplémentaires à Darmanin

Le maire de Lyon n’en finit plus d’affirmer son amour de la police. En campagne, il avait promis 20 flics municipaux en plus pour la ville. Le 14 septembre, il a passé la vitesse supérieure en annonçant sur les ondes de Radio Scoop qu’il a demandé la bagatelle de 200 policiers nationaux au ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin. Alors que la circonscription de Lyon compte environ 1600 policiers, cela représenterait une augmentation de 12,5% des effectifs.

Brèves Surveillances / Fichages

Quand les flics de lyon se passionnent pour les vidéo-arrestations

Cet été la mairie de Lyon a annoncé lancer plus largement des tests de vidéo-verbalisation à la Guill’ et sur les pentes de la croix-rousse. Pendant ce temps la police continue à se perfectionner dans la reconnaissance via ses équipements de vidéo surveillance. Ainsi au cours de l’été, on a pu apprendre par les différents articles de la presse locale qu’au moins 2 interpellations ont eu lieu avec l’aide du système de vidéosurveillance lyonnais. On pourra d’ailleurs remarquer qu’il s’agit à chaque fois de (...)

A lire sur d’autres sites Surveillances / Fichages

La police prédictive progresse en France. Exigeons son interdiction !

Pendant que les dispositifs de police prédictive (comme PredPol) commencent à être interdits ou abandonnés aux États-Unis, la police française et plusieurs collectivités continuent à acheter et utiliser des équivalents français, à l’image de « Map Révélation » proposé par l’entreprise angevine « Sûreté Globale ». Cela au détriment des risques de discriminations qu’impliquent ces logiciels de surveillance, et en l’absence même de toute preuve de leur intérêt.

Analyse et réflexion Répression policière

Si tu vois quelque chose, fais quelque chose ! 12 choses à faire plutôt que d’appeler la police

Les émeutes aux États-Unis, contre le racisme structurel de l’institution policière, ont donné lieu à une diffusion inédite des idées du mouvement abolitionniste. Pour participer à son extension et à sa réalisation, voici une traduction d’un texte de 2017 : 12 things to do instead of calling police, écrit par deux collectifs de New-York, Mayday Collective et Washtenaw Solidarity & Defense précédé d’une introduction de contextualisation.

A lire sur d’autres sites Répression policière

Affaire Wissam : « À nouveau, la justice ne se donne pas les moyens de faire la vérité »

La décision de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Riom quant à la demande d’information complémentaire de la famille de Wissam El-Yamni, décédé en 2012 à la suite d’une interpellation musclée, a été rendue le 15 juillet. Les policiers mis en cause seront réentendus en présence des avocats de la famille, mais pas les témoins qui étaient présents dans le commissariat au moment des faits. Pour Farid El-Yamni, le frère de Wissam, cette décision est un nouveau signe que dans cette affaire, la justice ne se donne pas tous les moyens de faire la vérité.

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Après George Floyd, l’idée d’abolir la police gagne du terrain

Depuis le meurtre de George Floyd, la police étatsunienne est sur la sellette. Sous la pression de la rue, municipalités et États fédérés multiplient les mesures de réforme. Insuffisant pour une importante partie des manifestants : ne croyant pas à la possibilité d’une « bonne police », ils demandent tout simplement son abolition. Professeure assistante en justice criminelle à la California State University (site de Chico), Gwenola Ricordeau milite de longue date pour l’abolition du système pénal. Elle livre ici son analyse sur ce moment inédit.

Infos locales Répression policière

Suite à des manœuvres d’intimidation, le Comité de Lyon contre les violences policières dépose plainte

En février dernier, le Comité a fait l’objet d’appels téléphoniques et de courriels malveillants en provenance d’une adresse IP gouvernementale. Ces faits font suite à une enquête du Comité sur la présence d’un policier de la BAC en manifestation, porteur d’un LBD, alors qu’il était identifié comme l’un des auteurs des blessures graves infligées à un manifestant en décembre.

Infos locales Répression policière

Témoignage : violence policière raciste à Lyon le vendredi 19 juin 2020

« Il y avait un mec il a volé un vélo. Et puis ils sont venus ils l’ont arrêté il a commencé à se débattre etc. Une autre personne est venue filmer, ils ont pas aimé, ils l’ont frappé, ils l’ont chassé, ils ont couru derrière lui, et après vous êtes venue, vous avez tout filmé le reste. Vous avez eu de la chance de pas vous faire frapper aussi parce qu’il y avait plus de monde ».

A lire sur d’autres sites Migrations / Sans-papiers

Manifestations contre le racisme et la violence d’État : « La violence policière, c’est la violence du gouvernement »

Le 2 juin, plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées devant le palais de justice de Paris, à l’appel du comité « la Vérité pour Adama », un jeune homme mort alors qu’il était entre les mains de gendarmes du Val d’Oise, en 2016, à la suite d’un contrôle d’identité. Un rassemblement historique. Le 13 juin à nouveau, les rassemblements contre le racisme et les violences policières furent un véritable succès.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info