Site collaboratif d’infos alternatives

Mémoire

Mémoire Mémoire

24 juin 1894 à Lyon : Caserio poignarde le président de la république française Sadi Carnot

Le 24 juin 1894, le président de la République Sadi Carnot vient à Lyon visiter l’Exposition Internationale qui se tient au parc de la Tête d’Or et sur le "quai des Enfoirés". Le soir, après un banquet à la Bourse de Commerce qu’il préside, la foule, massée entre la place des Cordeliers et la place de la Bourse, attend sa sortie avant qu’il ne se dirige vers le Grand-Théâtre...
Caserio nous dit lui-même ce qu’il a fait...

Mémoire Mémoire

21 juin 1943 : arrestation de Jean Moulin à Caluire

Ce lundi 21 juin 1943, aux alentours de 15 heures, tout en haut de la montée Castellane qui domine l’île Barbe, sortant de trois tractions avant noires, une dizaine d’hommes de la Gestapo commandés par Klaus Barbie encerclent la maison du Docteur Dugoujon, à Caluire et Cuire, où se tient une réunion clandestine de la résistance organisée autour de Jean Moulin...

Mémoire Répression - prisons

Angela Davis, la rebelle, condamnée à mort, est acquittée le 4 juin 1972

Aux cotés de Malcom X et Martin Luther King, Angela Davis est une grande figure du mouvement Noir américain qu’elle paiera en étant condamnée à mort en 1972. C’est une mobilisation d’une ampleur internationale qui permit sa libération. Aujourd’hui, elle est toujours militante des luttes sociales et politiques : « La jeunesse est plus révoltée et plus créative que jamais ! »

A lire sur d’autres sites Mémoire

De la Russie à l’Argentine. Parcours d’un anarchiste au début du XXe siècle

Après la « Révolution de 1905 » qui secoue l’empire tsariste, Simon Radowitzky (1889 – 1956) fuit la Russie pour échapper à la répression policière. Il se réfugie en Argentine en 1908. Actif dans les réseaux anarchistes de ce pays, il est condamné au bagne pour avoir tué en novembre 1909 le chef de la police, responsable du massacre du 1er mai 1909 à Buenos Aires. De la Russie à l’Argentine, de l’Uruguay à l’Espagne, ce petit livre retrace la vie tumultueuse d’un anarchiste.

Mémoire Médias

L’histoire de Radio Canut. A la recherche d’un media émancipé : la radiodiffusion (les années 1970)

Avec les 40 ans de Radio Canut, on propose de revenir sur les luttes des radios pirates à la fin des années 70 pour mettre un terme au monopole médiatique de l’État et constituer des médias libres, qui donnerait la parole à celles et ceux qui ne l’ont pas. Cette histoire a été écrite en partie par des animateurs-animatrices de radio canut, qui résume les 30 dernières années. Les 10 restent à être complétées et la suite à venir aussi !

Infos locales Expression - contre-culture

Projection du film "Ni dieu ni maitre. une histoire de L’anarchisme"

Samedi 27 mai à 15 heures à la librairie La Gryffe, Rencontre/débat autour de la projection du documentaire "Ni dieu ni maitre. une histoire de L’anarchisme"
1 La Volupté de la destruction + scènes coupées et extraits du volet 3 Les réseaux de la colère
présenté par Tancrede Ramonet suivi d’une discussion animée par Jean-Christophe Angaut et Claire Auzias sur « L’Anarchisme hier et aujourd’hui »

Mémoire Guerres - Armements

22 mai 1994 : dis tonton, tu vas pas nous lâcher en plein génocide ?!

Il y a 22 ans, l’État français supervisait et participait au génocide d’un million de Tutsis. En une centaine de jours, l’État français et les autorités extrémistes rwandaises de l’époque accomplirent l’extermination d’une partie de la population rwandaise désignée comme ennemi intérieur.
Le 22 mai 1994, le président du gouvernement intérimaire qui assure l’exécution du génocide, Sindikubwabo, adresse à François Mitterrand une lettre.

Mémoire Mémoire

L’organisation des libertaires à Lyon au milieu des années 1980

En mai-juin 1985, la revue IRL (Informations et réflexions libertaires) consacrait un numéro aux "libertaires entre Saône et Rhône", détaillant les groupes, les lieux, les dynamiques des mouvements anarchistes lyonnais. Un texte, intitulé "Organisation libertaire à la lyonnaise" tentait de faire la synthèse ce cette réalité locale. Près de trente ans plus tard il en reste une description d’un milieu, d’un mouvement, à un instant précis, une photographie. De quoi repenser aussi notre présent collectif.

Infos locales Migrations - sans-papiers

Projection-Débat : La Réunion des années 1960-1970, émigration, déportation, contrôle des naissances

Sur le Bumidom, l’affaire des “Enfants de la Creuse”, et les avortements et stérilisations pratiqués sur des femmes réunionnaises sans leur consentement. Avec la présence de : Michael Gence, Jean-Charles Pitou, Françoise Vergès. Le 20 mai 2017 14h, à l’Université Lyon 2 (campus BDR), au “Grand Amphi”. Entrée gratuite.

Mémoire Mémoire

25 avril 1539 à Lyon « le Grand Tric des imprimeurs », première grève ouvrière et premières délocalisations

À partir du 25 avril 1539 éclate le tric qui va durer plus de trois mois dans les ateliers typographiques de Lyon, la première grève ouvrière de l’histoire de France, appelée le Grand Tric des Imprimeurs de Lyon. Ce tric fut suivi d’interminables négociations qui durèrent jusqu’à la fin de l’année 1544. Il fut suivi déjà par des délocalisations en Allemagne.

Mémoire Mémoire

9 avril 1992 : un César pour les squatteurs

Un bout d’histoire des luttes sur logement au début des années 90 à la Croix-Rousse à travers des événements survenus autour de l’inauguration de l’immeuble du "Patineur" dans le sillage de l’expulsion du squat le Rap’Thou.

Brèves Guerres - Armements

Samedi 25 mars Bruno Barrillot, fondateur de l’observatoire des armements, est mort

Bruno Barrillot, né le 9 avril 1940 à Lyon, était l’un des fondateurs de l’Observatoire des armements. Il est décédé samedi 25 mars, en Polynésie, où il continuait son combat pour faire reconnaître les conséquences sanitaires, environnementales et sociales des essais nucléaires.
Un hommage lui sera rendu samedi 8 avril de 16 h. à 19 h. dans les locaux de l’Observatoire, 187, montée de Choulans 69005 Lyon (funiculaire Saint-Just)
Un texte, dont voici un extrait, lui rend hommage sur le site de (...)

Infos locales Expression - contre-culture

Projection de La Bande à Bonnot

Le Centre de Documentation Libertaire de Lyon vous invite à un cycle de projections de films sur l’histoire des mouvements anarchistes. Nous continuons ce cycle avec le film La Bande à Bonnot (Ph. Fourastié - 1968 - 1 h 50)
Rendez-vous à la librairie La Gryffe, 5 rue Sébastien Gryphe, le vendredi 7 avril, à 19 h 30

Mémoire Mémoire

En 1983, des jeunes du quartier populaire des Minguettes se révoltent contre les violences policières et font la grève de la faim

Comme en 2010 en centre-ville, comme en 2007, et comme en 2005 dans les faubourgs, les violences subies, le climat de racisme, les quartiers abandonnés de tous et les révoltes étaient d’actualité en 1983 : le 28 mars, après de nouvelles violences policières, 12 jeunes du quartier des Minguettes en ont vraiment marre et entament une grève de la faim.

Mémoire Mémoire

Les jeunes empêchés de manifester à Lyon ? Déjà en 1994... (25 mars)

On interdit ainsi à certains jeunes de « participer à toute manifestation publique » ou même « de se promener dans la presqu’île », c’est à dire le centre ville où se trouvent non seulement les grandes places comme la place Bellecour (où se déroulent la plupart des manifestations), mais aussi la gare de Perrache, l’Hôtel-Dieu et la mairie !
2010 ? Non ! 1994, et la répression contre le mouvement contre le CIP. Comme quoi, c’est avec les vieilles recettes....

Mémoire Mémoire

Le 18 mars 1871 : naissance de la Commune de Paris

Redoutant une révolte, Adolphe Thiers, chef du pouvoir exécutif, ordonne à l’armée de s’emparer des canons achetés par souscription populaire, symbole de la résistance parisienne, et qui avaient été parqués à la Butte Montmartre et aux Buttes-Chaumont...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info