Mémoire

Mémoire Mémoire

Joël Fieux assassiné par la Contra (soutenue par les USA), au Nicaragua le 28 juillet 1986

Joël Fieux est mort le 28 juillet 1986 au Nicaragua dans une embuscade tendue par la Contra, la contre-révolution. Il avait 28 ans et était originaire de Lons-le-Saunier. Joël était notre ami. Nous l’avons connu à Lyon, où il a vécu entre 1977 et 1980, année de son départ au Nicaragua. Certains d’entre nous l’ont revu à Matagalpa avant son assassinat.

Mémoire Mémoire

Izmir, une maison pas comme les autres, est expulsée le 26 juillet 2006

Le 26 juillet 2006 à 6h du matin, les CRS venaient défoncer la porte du squat Izmir à St Étienne pour en expulser les occupants. Pour beaucoup de gens, c’est la fin d’un projet riche, intense (parfois), qui a pu créer plein de rencontres, de moments de joie, de colère aussi, de débats enrichissants ou stériles, qui était une source d’informations peu disponibles ailleurs, et qui participait au maintien d’une « culture alternative » sur st-étienne. Retour en texte et image sur ces 5 ans d’occupation ...

Mémoire Mémoire

25 Juillet 1914 : à Vaise, l’ultime discours de Jaurès contre la guerre, cinq jours avant son assassinat

« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage ! »
Voici le dernier discours de Jean Jaurès, un texte grandiose pour la paix prononcé à Lyon dans une salle de Vaise pleine à craquer, qui n’existe plus aujourd’hui, au 51 rue de Bourgogne. Cinq jours plus tard, Jaurès était assassiné au café du Croissant, à Paris.

Mémoire Mémoire

L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888

L’internationale, poème d’Eugène Pottier, écrit en juin 1871 pendant la terrible répression de la Commune de Paris. Il ne fut publié qu’en 1887 et chanté pour la première fois le 23 juillet 1888 à Lille par la Lyre des Travailleurs. Devenu l’hymne des révolutionnaires, il sera complètement illégal durant des années dans de nombreux pays d’Europe. Ce chant de révolte fut également porté par une musique désormais bien connue…, composée par Pierre Degeyter, en 1888. Apprenons donc l’ensemble des couplets...

A lire sur d’autres sites Mémoire

Mort de Maurice Rajsfus

Inlassable contempteur de l’ordre sécuritaire, l’historien, écrivain, essayiste et militant Maurice Rajsfus, né en 1928, rescapé du Vél d’Hiv, ancien président de Ras’l’Front (1991-1999), s’est éteint samedi 13 juin 2020 à l’âge de 92 ans.

Mémoire Mémoire

Le 24 juin 1894 à Lyon : Caserio poignarde le président de la république française Sadi Carnot

Le 24 juin 1894, le président de la République Sadi Carnot vient à Lyon visiter l’Exposition Internationale qui se tient au parc de la Tête d’Or et sur le « quai des Enfoirés ». Le soir, après un banquet à la Bourse de Commerce qu’il préside, la foule, massée entre la place des Cordeliers et la place de la Bourse, attend sa sortie avant qu’il ne se dirige vers le Grand-Théâtre...
Caserio nous dit lui-même ce qu’il a fait...

Mémoire Mémoire

21 juin 1943 : arrestation de Jean Moulin à Caluire

Ce lundi 21 juin 1943, aux alentours de 15 heures, tout en haut de la montée Castellane qui domine l’île Barbe, sortant de trois tractions avant noires, une dizaine d’hommes de la Gestapo commandés par Klaus Barbie encerclent la maison du Docteur Dugoujon, à Caluire et Cuire, où se tient une réunion clandestine de la résistance organisée autour de Jean Moulin...

Mémoire Mémoire

Toussaint Bordat : un acharné contre l’autorité condamné le 18 juin 1882

Militant anarchiste lyonnais, Toussaint Bordat est condamné pour avoir participé le 18 juin 1882 à la tête d’une manifestation en souvenir de la sanglante répression des mineurs de la Ricamarie de juin 1869. Mais la prison, ce n’est pas ce qui va l’arrêter : Toussaint Bordat c’est une vie entière d’engagement politique et d’information sur les idées libertaires...

Mémoire Médias

L’histoire de Radio Canut. A la recherche d’un media émancipé : la radiodiffusion (les années 1970)

Avec les 40 ans de Radio Canut, on propose de revenir sur les luttes des radios pirates à la fin des années 70 pour mettre un terme au monopole médiatique de l’État et constituer des médias libres, qui donnerait la parole à celles et ceux qui ne l’ont pas. Cette histoire a été écrite en partie par des animateurs-animatrices de radio canut, qui résume les 30 dernières années. Les 10 restent à être complétées et la suite à venir aussi !

Mémoire Mémoire

22 mai 1994 : dis tonton, tu vas pas nous lâcher en plein génocide ?!

En 1994, l’État français supervisait et participait au génocide d’un million de Tutsis. En une centaine de jours, l’État français et les autorités extrémistes rwandaises de l’époque accomplirent l’extermination d’une partie de la population rwandaise désignée comme ennemi intérieur.
Le 22 mai 1994, le président du gouvernement intérimaire qui assure l’exécution du génocide, Sindikubwabo, adresse à François Mitterrand une lettre.

Mémoire Mémoire

Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante

Retour de l’ordre bourgeois dans le sang, la Semaine sanglante reste l’un des évènements les plus sombres du mouvement révolutionnaire français. Pas moins de 30.000 communard.es seront tué.es dans les combats et 46.835 seront fait prisonnier.es. En une semaine Adolphe Thiers et ces sabre-peuple décapitent Paris la Rouge. Mais si la Commune tombe, sa mémoire perdure.

Mémoire Mémoire

1er avril 1802 : Napoléon envoie des troupes militaires en Guadeloupe pour mater les vélléités autochtones...

En Guadeloupe, la première déclaration d’abolition de l’esclavage par la Révolution de 1789 libéra les luttes d’un peuple jusque-là durement opprimé. La période 1789 - 1802 fut marquée par une grande effervescence sociale et l’apparition de leaders tels que Delgrès, Ignace... qui combattirent pour la liberté et moururent pour elle. Le 1er avril 1802, une expédition de 3 410 hommes, commandée par le général Richepance, appareillait de Brest : c’est la guerre pour le rétablissement de l’esclavage en Gouadeloupe.

| 1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | ... | 16 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info