Médias

Mémoire Médias

Je hais le nouvel an

Chaque matin, à me réveiller encore sous la voûte céleste, je sens que c’est pour moi la nouvelle année. C’est pourquoi je hais ces nouvel an à échéance fixe qui font de la vie et de l’esprit humain une entreprise commerciale avec ses entrées et sorties en bonne et due forme, son bilan et son budget pour l’exercice à venir. Ils font perdre le sens de la continuité de la vie et de l’esprit. On finit par croire sérieusement que d’une année à l’autre existe une solution de continuité et que commence une nouvelle histoire, on fait des résolutions et l’on regrette ses erreurs etc. etc.

Vie du site Rebellyon Médias

Rebellyon.info : comment ça marche ?

Rebellyon.info est un média collaboratif et participatif, animé par un collectif autogéré à la composition et à l’effectif variable dans le temps.
Le collectif de Rebellyon, n’est pas composé de journaliste, n’écrit pas d’article non plus, il anime la vie du site ! La nuance est de taille, Rebellyon est un outil commun, que le collectif administre et anime. Les rédacteurs/rédactrices c’est vous ! N’importe qui peut devenir rédacteur/rédactrice sur Rebellyon, l’inscription ne prend pas plus de quelques minutes.

Infos locales Médias

Mayday, 12 heures de radio pour passer les fêtes

Depuis septembre l’émission Mayday émet tous les mercredis à 18h sur le 102.2 de la bande FM. Une petite clique radioactive a pris les studios de Radio Canut pour le cockpit d’un avion et te fait traverser une thématique comme un long-courrier en détresse au milieu du Pacifique.

A lire sur d’autres sites Globalisation - capitalisme

Sainté se laissera-t-elle googliser ?

Le personnel du service de comm’ de Perdriau doit être en burn-out tant ses apparitions médiatiques ont été nombreuses ces derniers jours. Si on a du mal à suivre le rythme, on est pas passé à côté de cette info annoncée la semaine dernière : la multinationale Google a choisi Saint-Étienne pour ouvrir son deuxième « atelier numérique » en France.

Mémoire Salariat - précariat

Avant de se révolter, les canuts avaient créé leurs moyens d’information

Voici un extrait de l’Écho de la Fabrique n°3 du 13 novembre 1831, quelques jours avant la révolte des canuts... : « Au commencement d’octobre, les ouvriers avaient eu déjà des réunions partielles, quand fut résolue une grande assemblée sur la place de la Croix-Rousse, à l’effet de nommer des délégués et non pas des chefs... » (Réédité et numérisé par Normale-Sup Lyon)
Ainsi naissait à Lyon la presse ouvrière, ce qui eu un impact considérable dans le monde entier. Dans l’Écho de la Fabrique, Marius Chastaing définit le journal : « c’est un bouclier (un journal sert d’armes défensives), un javelot (il sert à l’attaque), un miroir (il réfléchit les opinions), une arène (il leur ouvre un champ libre), une table rase (il reçoit des perspectives radicalement nouvelles et conserve leur expression diverse) ».

Brèves Extrêmes droites

Quand Lyon Mag regrette que des slogans antifascistes recouvrent le local des identitaires

La Traboule, local des identitaires dans le Vieux Lyon, a semble-t-il été redécorée avec des slogans antifascistes dans la nuit du 23 au 24 octobre 2018. Il n’en faut pas plus pour que le site Lyon Mag vienne au chevet de ces militant·es d’extrême droite en regrettant que la rue où se trouve leur local ait été « victime de vandalisme ».
Si l’usage du terme « victime » est à la fois inapproprié et ridicule pour qualifier une rue, le reste de l’article est scandaleux de complaisance avec les identitaires. (...)

Brèves Médias

Quand Le Progrès se fait le relais de l’agenda patronal contre les aides sociales

Le patronat, dans certains secteurs, peine de plus en plus à trouver des gens qui acceptent de travailler pour des miettes... ça a été le cas cette année avec les saisonniers, ce dont les médias se sont largement fait le relais. On a alors pu assister à une campagne de presse où des exploiteurs de tous les coins de la France ont eu micro ouvert pour se plaindre de la fainéantise de tous ces prolétaires qui ne se précipitaient pas pour se faire exploiter au SMIC dans des champs en plein cagnard pendant (...)

A lire sur d’autres sites Médias

Journée d‘action par rapport aux perquisitions et la fermeture de linksunten.indymedia.org le 25 août

Après les émeutes contre le G20 à Hambourg, l‘Etat allemand s‘est lancé dans une nouvelle campagne contre „les autonomes“. Au tout début de la campagne répressive de l‘été passé, le ministère de l‘intérieur a interdit la plateforme d‘information de la gauche radicale linksunten.indymedia.org et a fait perquisitionner plusieurs apartements ainsi que l‘espace autogéré KTS Freiburg, le 25 août 2017. Depuis cette date, le média n‘existe plus.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 18 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info