Capitalisme / Consumérisme

Mémoire Mémoire

Maurice Kriegel-Valrimont, jusqu’au bout l’esprit de rébellion

Le mercredi 2 août 2006, le grand résistant français Maurice Kriegel Valrimont s’est éteint à Paris à l’âge de 92 ans. Toute sa vie, il a voulu changer le monde, avec succès assez souvent. À Lyon, Maurice prend le nom de Valrimont, et réussi, avec d’autres, à organiser l’unité des mouvements de résistance et à former toute une armée secrète... jusquà la Libération. Mais son énorme énergie constructive et son engagement antifasciste, antistaliniste, anticolonialiste continueront ensuite sereinement jusqu’à son dernier souffle.

A lire sur d’autres sites Capitalisme / Consumérisme

Tout le monde déteste le tourisme

Évoquant l’ouverture, la découverte, l’aventure, la joie, le principe du voyage a très bonne image dans les sociétés occidentales. Mais on oublie généralement que le tourisme reste un privilège participant à maintenir des formes de domination : « pour l’heure, moins d’un humain sur quinze est en position politique, culturelle et économique de visiter les quatorze restants. Migrations d’agrément et de désagrément se croisent aux frontières, béantes pour les uns, grillagées pour les autres, des régions émettrices et réceptrices ». Sans compter les effets de l’industrialisation du secteur, qui tend à transformer et défigurer des sociétés dont on cherche paradoxalement l’authenticité, ou encore à produire une très forte pression écologique qui va en s’empirant. Le voyage lointain, pas si éthique que ça ? Entretien avec Bernard Duterme, qui a coordonné l’ouvrage La Domination touristique.

Mémoire Capitalisme / Consumérisme

Seveso : après le nuage de dioxine le 10 juillet 1976, les fumées restent opaques

Le 10 juillet 1976 explosait une usine chimique proche de commune italienne de Seveso, située dans la province de Monza et de la Brianza, causant la mort directe et indirecte de plus de 80.000 animaux domestiques et d’élevages et intoxiquants des centaines de personnes. Plus de quarante ans après cette catastrophe meurtrière, certains aspects occultés demeurent non élucidés. Texte de René Hamm.

Mémoire Capitalisme / Consumérisme

Contre les saigneurs du G8, le VAAAG ouvrait ses portes le 28 mai 2003 à Annemasse

Un autre contre-sommet est il possible ? En 2003, à l’occasion du G8 d’Évian, et après les contre-sommets de Gênes en 2001 ou le No-Border Camp de Strasbourg en 2002, les militant.e.s anti-autoritaires et libertaires tenteront de répondre par la positive. Le résultat sera le VAAAG, pour Village Alternatif, Anti-Capitaliste et Anti-Guerre, qui se tiendra à Annemasse du 28 mai au 3 juin 2003. Une tentative d’autogestion et de lutte collective.

Infos locales Capitalisme / Consumérisme

8 députés du Grand Lyon votent pour la mise en place d’une censure policière du web

8 député·es (Rudigoz, Bonnell, Khedher, Isaac-Sibille, Blein, Brugnera, Brocard et Touraine) LREM et MODEM de la Métropole de Lyon ont voté en faveur de la proposition de loi « visant à lutter contre les contenus haineux sur internet » ce mercredi 13 mai. Les autorités pourront exiger le retrait de tout contenu qu’elles assimilent à du terrorisme, sans contrôle d’un juge.

Infos locales Capitalisme / Consumérisme

Mobilisons-nous dans le respect des précautions sanitaires le 16 mai

A l’appel de nombreux groupes Gilets Jaunes et différents collectifs en lutte, rendez-vous dans la rue samedi 16 mai à partir de 14h, place de la République, pour demander des explications à Macron et son gouvernement sur la gestion de la crise et demander le retrait des nombreuses lois liberticides et antisociales qu’ils ont mis en place durant et avant le confinement.

Infos locales Capitalisme / Consumérisme

FAMAR Lyon : une seule solution, la nationalisation

La société FAMAR Lyon située à Saint-Genis-Laval (Métropole de Lyon), sous-traitante de l’industrie pharmaceutique employant un peu plus de 250 salariés, risque toujours une fermeture. La nationalisation de l’entreprise devient une décision incontournable pour répondre aux besoins sanitaires et satisfaire ainsi les intérêts de santé publique.

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Un revenu de confinement, maintenant !

En Italie comme dans la majorité des pays, la crise sanitaire suscitée par la pandémie de Covid19 agit comme le catalyseur d’une crise économique venue de loin, qui creuse l’écart entre les mieux loti·es et les plus précaires. Avec les interdictions de déplacement et de sortie, les travailleur·ses au noir, intermittent·es, indépendant·es, saisonnier·es et auto-entrepreneur·ses, le plus souvent exclu·es des systèmes de protection sociale caractéristiques du travail salarié, ont perdu du jour au lendemain toute forme de rémunération. La mise en place d’un revenu de confinement pourrait donner les moyens de survivre, même provisoirement, à toutes celles et ceux pour qui la crise ne s’arrêtera pas avec la fin de la pandémie. Jefklak traduit et publie deux textes qui analysent la crise en cours en Italie et celle à venir tout en examinant la nécessité de mesures économiques et politiques d’urgence.

A lire sur d’autres sites Capitalisme / Consumérisme

Aérien, grande distribution, courrier, transports, les salariés tombent comme des mouches

Alors que plusieurs milliers de soignants ont été contaminés par le Covid-19, les salariés que le gouvernement considère comme la deuxième ligne dans la bataille contre le coronavirus payent un lourd tribut, et commencent aussi à compter leurs morts. En cause : la faiblesse des mesures de protection prises par les employeurs et la volonté du gouvernement de freiner le moins possible l’activité économique.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 53 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info