Résistances et solidarités internationales

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Exarchia - it’s all fucked up !

Exarchia, haut-lieu du mouvement anti-autoritaire, de contestations et de luttes politiques, est probablement confronté à la plus grande vague de répression étatique depuis longtemps : l’« Operation Law and Order » et l’abolition de l’asile universitaire. La lutte pour la vie et la survie autodéterminées se poursuit.

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Les zapatistes face au déploiement militaire le plus important du Mexique

Créée initialement pour combattre les cartels et lutter contre leurs trafics, le nouveau corps de police militaire et civile appelée la « Garde Nationale » sert bien d’autres enjeux : contrôle accru de la frontière sud mexicaine pour empêcher les migrant-e-s de passer, mais également reconquête des territoires autonomes zapatistes dans un contexte de répression étatique envers les mouvements sociaux et les organisations populaires.

Brèves Répression - prisons

Tuna Altinel a été placé en liberté provisoire

Tuna Altinel, accusé par les autorités turques “de propagande terroriste” suite à une pétition pour la paix au Kurdistan turc qu’il a signée en 2016, a été placé en liberté provisoire ce mardi 30 juillet. Selon l’AFP, « la décision du juge a été accueillie par des cris de joie et des applaudissements d’une centaine de soutiens ». Ils se sont rendus devant la prison de Balikesir (où il était retenu) pour assister à sa remise en liberté.
Une fois remis en liberté, l’universitaire lyonnais a déclaré à l’AFP « Je (...)

Mémoire Mémoire

Joël Fieux assassiné par les Contras (soutenue par les USA), au Nicaragua le 28 juillet 1986

Joël Fieux est mort le 28 juillet 1986 au Nicaragua dans une embuscade tendue par la Contra, la contre-révolution. Il avait 28 ans et était originaire de Lons-le-Saunier. Joël était notre ami. Nous l’avons connu à Lyon, où il a vécu entre 1977 et 1980, année de son départ au Nicaragua. Certains d’entre nous l’ont revu à Matagalpa avant son assassinat.

Mémoire Résistances et solidarités internationales

Kanakÿ : une lettre oubliée de Pierre Messmer

Alors Premier ministre, il écrit le 19 juillet 1972 à son secrétaire d’État aux DOM-TOM, car il veut, en 1972, et oui en 1972, coloniser la Nouvelle-Calédonie. Pour lui, les Kanaks, qui peuplent cet archipel depuis près de 5 000 ans, c’est moins que rien, ils n’existent pas. Ou plutôt ils ne sont là que pour se révolter. C’est une justification terrible de l’apartheid, du racisme, de la spoliation, du pillage, de la répression, des exactions, des assassinats qu’ils ont dû subir sur leur terre ancestrale par les gouvernements français.
Gaulliste qui a mal fini, Pierre Messmer est décédé à 91 ans le 29 août 2007.

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Révolution au Soudan : « Les femmes ont une âme de combattantes »

Au mois de décembre 2018, le peuple soudanais s’est soulevé contre le régime d’Omar El-Béchir. Après la démission du tyran, c’est le Conseil Militaire qui s’est emparé du pouvoir. Les manifestations se poursuivent, la répression s’aggrave. Nous avons échangé avec deux femmes soudanaises vivant à Tours sur la situation dans leur pays. Témoignage de deux femmes révoltées.

Mémoire Répression - prisons

Le 22 juin 1911 : écrasement de la commune libertaire de « Tierra y Libertad » au Mexique

Dans le cadre de la Révolution Mexicaine, et plus spécifiquement des luttes de réappropriation des terres engagées par les peuples indigènes contre les grands propriétaires, l’année 1911 fait date. Sous le mot d’ordre de Ricardo Florès Magon : « Tierra y Libertad », une commune libertaire est proclamée en début d’année en Basse Californie, et expérimentera ses principes pendant cinq mois, avant d’être attaquée par l’armée mexicaine de Porfirio Díaz et l’armée américaine, puis définitivement écrasée le 22 juin 1911.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

[Soudan] Les Janjawids au pouvoir

Après plusieurs mois de contestation, le dictateur Omar Al-Bachir a été remplacé par un Conseil Militaire, présidé par Burhan et Hemetti. Les massacres qui ont commencé il y a une semaine dans la capitale sont perpétrés par les Janjawids, qui sont coupables de génocide au Darfour et dans d’autres régions depuis vingt ans.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 53 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info