Répression policière

Analyse et réflexion Surveillances / Fichages

Darmanin, elle est où l’enquête sur Briefcam ?

Le 14 novembre dernier sortait une enquête du site Disclose qui démontrait que depuis 2015 les keufs utilisent en secret un logiciel d’analyse d’images israélien de la société Briefcam qui permet notamment l’emploi de la reconnaissance faciale. Gérald le violeur, notre sinistre de l’intérieur, avais alors face à cette "révélation" demandé « une enquête administrative sous trois mois ».

Infos locales Répression policière

Rassemblement de soutien aux 17 personnes arrêtées par la sous-direction anti-terroriste

Ce matin, entre la Normandie et la Seine-St-Denis, 17 militant.es soupçonné.es d’avoir participé aux journées d’actions contre le béton, en décembre dernier ont été arrêté.es et perquisitionnés par la sous-direction antiterroriste (SDAT). Nous appelons à un rassemblement, ce mardi 9 avril, à 19h00 devant la préfecture du Rhône pour demander la libération immédiate des camarades, qui, pour certain.es pourraient rester enfermés 96h au 5e sous-sol de la SDAT, à Levallois-Perret. Le comité (...)

Mise à jour :

Brèves Répression policière

Affaire Lafarge : deux nouvelles mises en examen

Ce 5 avril 2024 à partir de 9H30 aura lieu au tribunal d’Aix-en-Provence l’audience en vue de la mise en examen de deux personnes arrêtées au début de l’été dernier dans le cadre de l’affaire Lafarge. Ce jour là, rassemblons-nous pour signifier notre solidarité aux mis.e.s en examen.
Les 5 et 20 juin derniers, des centaines de policiers et gendarmes surarmés investissent appartements, maisons et villages aux quatre coins de la France. 35 personnes sont perquisitionnées et placées en (...)

A lire sur d’autres sites Migrations / Sans-papiers

Entretien avec Karim Mohamed Aggad, déchu de sa nationalité française et désormais apatride

Dans cette interview exclusive réalisée par Montassir Sakhi et Max Fraisier-Roux, Karim Mohamed Aggad revient sur son parcours personnel, son incarcération et sa déchéance de nationalité. Parti en Syrie afin de combattre le régime de Bashar al-Assad et protèger le peuple syrien, l’Etat français l’interpellera à son retour pour le placer en détention provisoire. Condamné pour “association de malfaiteurs terroristes”, les autorités le priveront de sa nationalité française - le rendant de fait apatride - en pleine transgression du droit international le plus évident. Karim est désormais placé en centre de rétention administrative dans l’attente d’une expulsion au Maroc, pays d’origine de sa mère, qui ne pourra se faire sans l’accord des autorités diplomatiques marocaines.

Infos locales Contre-cultures / Fêtes

Communiqué de presse – Mega-boum pour les 1 an de Sainte-Soline le 25 mars

🪩 Rassemblement lundi 25 mars, Place Guichard à 19h00
Le 25 mars 2023, il y a maintenant 1 an, le ministre de l’intérieur et la préfète des Deux-Sèvres tendaient un piège macabre à des milliers de militant.es, venu.es de toute la France et de différents pays pour un weekend de mobilisation pour la défense de l’eau. Des dizaines de militant.es lyonnais.es étaient présent à cette mobilisation, et en revinrent, certain.es blessé.es, d’autres traumatisé.es. Tout cela pour avoir osé se (...)

Mise à jour :

Infos locales Résistances et solidarités internationales

6 interpellations et 3 perquisitions pour des escaliers repeints aux couleurs du drapeau Palestinien

Dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 février, les marches de l’escalier de la rue Sainte Marie des Terreaux ont été repeintes par des activistes pro-palestiniens aux couleurs du drapeau de la Palestine, pour visibiliser l’horreur du génocide pratiqué par l’armée d’occupation israélienne.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 24 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info