Politicaillerie

Infos locales Politicaillerie

Non à l’intervention d’Alliance Vita à l’Université Lyon 1 : rassemblement le vendredi 20 avril

Nous, militant.es féministes et LGBTI, trouvons scandaleuse l’invitation faite le 20 avril à Blanche Streb, activiste et salariée d’Alliance Vita, dont les positions contre l’avortement et la PMA pour toutes les femmes sont de notoriété publique.
Appel à rassemblement le vendredi 20 avril à 16h30 devant le bâtiment A de la fac de médecine, métro Laennec.

Infos locales Répression - prisons

Série de discussions autour de la Justice : « la connaître, y faire face, vivre sans » du 21 au 23 mars

Il y a 10 ans, l’ « affaire de Tarnac » défrayait notre actualité. Depuis un cycle d’affrontements s’est rouvert au travers de la libération d’espaces (ZAD, maisons, quartiers, bois et jardins occupés) ou de l’expression de luttes autonomes, plus ou moins liées aux contextes de mouvements sociaux. Et l’arsenal policier et juridique s’est considérablement renforcé. Si on cherche aujourd’hui à interroger cette espèce de trajectoire contre-insurrectionnelle, ce n’est pas pour le plaisir de la généalogie ou par une passion à la fois morbide et critique qui magnifierait la toute puissance du système et l’impuissance des dominés. C’est parce que tout ce bazar pose des problèmes tactiques et stratégiques aux mouvements.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

La « refondation » pénale d’Emmanuel Macron : entre bonnes intentions et mauvaises solutions

« Une impasse ». C’est ainsi que le président Macron a qualifié le système pénal et pénitentiaire devant les élèves de l’École nationale de l’administration pénitentiaire réunis à Agen le 6 mars dernier. Un constat lucide, qui devrait appeler une réforme en profondeur, avec en ligne de mire la réduction de la population carcérale. Or, sous bien des aspects, les mesures annoncées hier par le président de la République s’arrêtent au milieu du gué. Certaines risquent même d’avoir l’effet contraire à celui escompté.

Brèves Politicaillerie

Wauquiez veut imposer son portrait aux lieux culturels de la région

On le savait menteur, vulgaire, arriviste.. et narcissique ? Wauquiez, l’homme qui raconte des bullshits à l’oreille des médias impose sa photo au lieu culturel bénéficiant des subventions de la région.
Les salles qui ont obtenu le label « scènes régionales Auvergne-Rhones Alpes » doivent « impérativement » afficher la trogne du président de région ainsi que son édito en bonne place dans leurs plaquettes de présentation.
C’est ce qu’on peut lire dans le mail que les élues du RCES ont transmis sur leur site. (...)

Brèves Politicaillerie

L’association Anticor décerne une « Casserole » à François-Noël Buffet, l’ancien maire d’Oullins

Ils sont nombreux à pouvoir y prétendre, mais peu sont récompensés. Parmi eux, un baron lyonnais. Samedi, lors de la soirée d’Anticor, l’association de lutte contre la corruption a remis 7 prix éthiques , et 2 casseroles.
Celles-ci sont sélectes. Patrick Balkany en 2015, la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud en 2016… c’est du lourd. Cette année, c’est François-Noël Buffet, maire d’Oullins pendant 17 ans, qui est décoré.
Il était jusqu’à présent davantage connu pour sa politique réactionnaire à (...)

Brèves Politicaillerie

Les associations d’aide aux migrants comparées à l’ex-URSS par Collomb

On sait que Gérard Collomb en a "un peu marre de passer pour le facho de service" concernant sa politique en matière d’accueil des migrants. Une chose est sûre, il y a peu de chance qu’il passe pour un “coco”, si l’on en croit les propos rapportés par Le Canard enchaîné. Lors d’une réunion dînatoire avec les parlementaires La République en Marche (LREM) d’Ile-de-France pour faire de la pédagogie sur son projet sur l’asile et l’immigration, Aurore Berger, porte-parole du groupe à l’Assemblée nationale, (...)

Mémoire Politicaillerie

Le 11 octobre 1711, la tragédie du Pont de la Guille a donné la Part-Dieu, devenue depuis la Part du diable

Madame Servient, dame Catherine de Mazenod de son nom de jeune fille, fut si tellement frappée par cette tragédie, qu’elle laissa une partie de ses immenses domaines de la rive gauche, « sa part de Dieu » « au profit des pauvres » de la ville de Lyon !!
Cependant, les échevins, les élus municipaux lyonnais ne firent pas grand cas de son voeu, puisqu’on voit bien ce qu’il en est advenu de la « Part-Dieu »...

Mémoire Politicaillerie

Le 20 septembre 1985, Charles Hernu est obligé de démissionner du gouvernement

Après avoir été collabo, espion, Charles Hernu, ministre de la Défense, a dû démissionner, et se consacrer exclusivement à la mairie de Villeurbanne, ayant finalement reconnu avoir donné l’ordre de faire exploser le bateau Rainbow Warrior pour ne pas gêner les essais nucléaires français dans le pacifique, un photographe ayant été tué dans l’explosion. N’est-ce pas scandaleux d’avoir donné son nom à la place des Charpennes et à une station de métro ?

Brèves Politicaillerie

Large victoire de l’abstention dans deux circonscriptions de l’agglomération, En Marche en difficulté partout ailleurs

L’abstention arrive largement en tête du premier tour dans toutes les circonscriptions de l’agglomération, et elle est même qualifiée dès le premier tour dans la 6e et la 7e circonscription où elle réalise un excellent score (respectivement de 53% et 59%). Le Parti socialiste s’est largement recyclé dans l’appareil de En Marche et arrive en second. Suivi de la France de Mélenchon (ou assimilé) dans 3 circonscriptions, de l’UMP dans 3 circonscriptions et le PS dans la dernière (à noter que c’est (...)

Brèves Politicaillerie

15 jours après, Collomb ministre de l’Intérieur et toujours maire : la double-peine pour les Lyonnais·es

A Lyon, les élections nous avaient quand même apporté une bonne nouvelle. Collomb, nommé ministre de l’Intérieur pour avoir ardemment manœuvré pour Macron, devait démissionner dans les plus brefs délais de ses mandats locaux.
Le Progrès nous avait même, pour une fois, fait saliver :
Promesses de politicien, « Si c’est vrai c’est dans le Progrès », etc. Deux semaines plus tard, la déception. Collomb s’accroche toujours à son statut de grand calife local. Il a même présidé lundi le conseil municipal après celui (...)

Infos locales Politicaillerie

Autocrate, sécuritaire, anti-pauvres, anti-migrants : Gérard Collomb devient ministre de l’Intérieur

Le maire de Lyon est le nouveau ministre de l’Intérieur, c’est-à-dire le premier flic de France, responsable en chef de la répression des mouvements sociaux, des petits délits et de la chasse aux migrants. Revue de ses œuvres à Lyon en guise d’adresse à celles et ceux qui vont devoir s’opposer à ses hommes et à ses actions sur le terrain.

Infos locales Politicaillerie

Retour en photo sur la manifestation de dimanche 7 mai au soir contre Macron et les élections.

Ce dimanche soir, ceux et celles qui pensaient que le barrage à Le Pen amenerait à un relâchement de l’arsenal sécuritaire en ont eu pour leurs frais.
En effet, à 20H00, alors qu’à peine 300 personnes étaient déjà rassemblées place des Terreaux, les flics bouclent la place afin d’empêcher tout rassemblement populaire. Vers 21H00 la place est évacuée et un cortège spontanée se met en marche.
Retour en photo sur cette mobilisation contre Macron et les élections.
Voir aussi Un début de quinquennat en fanfare
Les souris ont gagné ! Récit partiel de la manifestation sauvage du 7 mai

Brèves Politicaillerie

Les souris ont gagné ! Récit partiel de la manifestation sauvage du 7 mai

Nous sommes en retard, Macron est élu pour 5 ans (enfin normalement), alors on prend notre temps. Après la nasse de la place des Terreaux, on rejoint une partie des manifestants sur l’esplanade de la grande côte. Quelques minutes plus tard, on part en cortège rue des Pierres Plantées. L’ambiance est déterminée, on est aux alentours de 300. Peu de banderoles (sur une : « Loi travail, 2e round »), et de gens masqués. Les slogans fusent, résonnant dans cette rue étroite : les classiques « Lyon debout, (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info