Popouri n°29 - mars 2007

Après une fiesta aussi haute en couleur que celle du 1er décembre, vous vous attendiez sûrement à voir fleurir des popouris tous les 15 jours... Et puis, il y a eu les fêtes, dégoulinantes de foie gras, de mollusques en tout genre et de boissons alcoolisées mais toujours pas de popouri à offrir à votre vieille tante révolutionnaire ou à vos petitEs cousinEs qui apprennent à lire...

Une occasion de douter en cette période électorale... le popoulit-büro aurait-il cédé aux sirènes politiciennes des belles promesses non tenues, aux abus de biens sociaux...? Ou déçu par la disparition de Nicolas Hulot, aurait-il décidé de financer le barbier de Bové ... ? Rassurez-vous, rien de tout ça...

Juste quelques changements internes au popoulit-büro, dans sa composition, mais pas dans son organisation « à l’arrach’ crew represente ». Du coup, ça va donner de nouveaux regards, de nouveaux thèmes... mais pas de changements radicaux, parce que quand même on aime bien le popouri canal historique...

En tout cas, après moult et moult interrogations sur son avenir, le popouri est là, au comptoir, comme tout bon pilier de bar qui se respecte. C’est une nouvelle équipe qui débarque, à l’arrache, prête à tout pour vous satisfaire, lecteurices adoréEs. On a pris les ciseaux, relevé nos manches et creusé nos cervelles pour que puisse enfin sortir votre publication préférée.

Ici, on ne sert pas de sarkolène. Tarif des consommations : des nouvelles des activités sur le campus de Bron, et sur celles beaucoup moins encourageantes des nuisibles de la police nationale. Suivi d’un texte de réflexions actuelles dans le mouvement, sur le fonctionnement collectif. Des nouvelles de Roland Veuillet, syndicaliste venant de terminer une grêve de la faim. Puis vous trouverez une analyse du récent procès des incendiaires de mosquées d’Annecy et banlieue. Avant une longue moitié de l’interview de l’ami Experimental, qui sort un album. La deuxième partie paraîtra dans le numéro suivant (elle est disponible en intégralité sur rebellyon.info).
Sans oublier notre agenda mondain... Et aviez vous remarqué la nouvelle présentation du popouri en quatrième de couverture ? Vous vous en foutez ? Snif...

Le Popoulit-büro

Petit guide lyonnais

Y’a de la vie… à Bron !

Au printemps dernier, pendant le mouvement anti-CPE, au-delà des manifs et des actions régulières, s’est créée sur le campus de Bron une vie collective. Petit à petit, une organisation en autogestion s’est mise en place afin d’assurer les besoins de la vie quotidienne : dormir correctement, manger chaud et varié… Une vie s’est instaurée : quelques projections, débats, fêtes, concerts… La volonté de retour à la normale du gouvernement et des co-gestionnaires n’a pas pu briser les liens noués durant la (...)

Petit guide lyonnais

Une organisation de la défiance. Variation…

Il faut se défier des organisations. On est bien d’accord. Fuir leurs tristes réunions, leurs cortèges bêlant avec autocollants, drapeaux et camionnettes sonos… fuir leur folklore d’autant plus affirmé qu’elles brassent du vent ou tournent à vide, cherchent à mobiliser pour encarter et encarter pour mobiliser, sans aucune prise à la situation . Le problème, on le sent bien à chaque fois, c’est que les organisations travaillent d’abord à leur conservation, au maintien de leur identité historique, de leur (...)

Petit guide lyonnais

Nous soutenons nos troupes... quand elles flinguent leurs officiers !!!

Retour sur un procès jugé en assises il y a peu… Mais cette fois il ne s’agit pas de camarades !!! Le 5 mars 2004, la mosquée d’Annecy et la salle de prière kurde de Seynod étaient incendiées, comme un point d’orgue sur la montée du racisme islamophobe en France. Ces incendies criminels perpétrés par des militaires et des activistes d’extrême-droite illustrent l’inversion idéologique sur le thème de « l’expansionnisme musulman », en pleine période de réhabilitation de l’imaginaire colonial. Variations autour d’un fait pas divers.

Petit guide lyonnais

La démocratie c’est crêve toujours...

Roland Veuillet, conseiller principal d’éducation (CPE) du lycée Dhuoda de Nîmes, a refusé en février 2003, de remplacer des surveillantEs grévistes par des élèves majeurEs. Deux raisons à cela : Roland était gréviste, et surtout le proviseur Deharo a refusé de lui transmettre un ordre écrit, ordre nécessaire lorsqu’il y a « réquisition » de personnel.
Le refus de Roland était une excuse trop belle pour l’administration de se débarasser d’un syndicaliste qui dérangeait. Verdict de la sanction (prise par le (...)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info