La Rafale n°05 - Juin 2004

Cette Rafale a été collé sur les murs lyonnais en juin 2004. Elle est disponible ici au téléchargement en format pdf :

Petit guide lyonnais Salariat - précariat

Coup de gueule : riche, soigne-toi bien... et pauvre, démerde-toi

Privatiser la sécu, c’est à coup sûr : riche, soigne-toi bien et pauvre, souffre encore plus et démerde-toi parce que la situation sociale dans laquelle tu es c’est de ta faute.
Le trou de la sécu, béant, gigantesque n’a-t-il pas toujours été ? Comme toujours aussi l’immobilisme de nos politiciens.
Depuis que j’ai des oreilles et des yeux assez grands ouverts pour comprendre ou ne rien comprendre d’ailleurs.
Langue de bois et langage convenu, cravate et air sérieux sont de rigueur (rigueur budgétaire, (...)

Petit guide lyonnais Salariat - précariat

Le pharmaceutique a la maladie du capital

Aventis est une entreprise pharmaceutique et vaccinale à l’échelle mondiale qui emploie 71 000 salariéEs, c’est le 7e groupe mondial et le 1er en France. Pour la branche vaccinale (Pasteur), c’est le 3e mondial, et le 1er européen. Le groupe totalise près d’une quinzaine de produits « phares » (produits rapportant beaucoup de bénéfices). Aventis est un groupe qui investit dans la recherche 3,1 milliards d’euros ; par conséquent le groupe a peu d’argent disponible pour acheter une grosse entreprise (...)

Petit guide lyonnais Salariat - précariat

Les sanctions disciplinaires (1/2)

Une sanction disciplinaire est une mesure prise par l’employeurE à la suite d’agissements du salariéE qu’il considère comme fautif. Pour qu’une sanction ait des conséquences, sur la présence du salariéE dans l’entreprise, sa carrière, sa fonction ou sa rémunération, l’employeurE est tenu de respecter une procédure spécifique.
Une sanction disciplinaire doit être justifiée et proportionnée à la faute commise.
Pour une seule et même faute, une seule sanction peut être prononcée.
Les sanctions doivent être (...)

Petit guide lyonnais Salariat - précariat

La Sécu c’est notre pognon, gérons-la sans État ni patron !

Notre non-participation à des organismes de collaboration de classe, sans pouvoir décisionnel, véritables leurres de démocratie puisque le patronat y ont toujours le dernier mot et le choix de décider ce qu’ils veulent (commissions dites paritaires dans le public, comités d’entreprise, tribunaux prud’hommaux dans le privé) nous distinguent des autres syndicats.
Jamais ces organismes n’ont été arrachés au patronat ou à l’État comme voudrait nous le faire croire une littérature syndicale ou politique (...)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info