Travail dominical chez Bricorama : ces journalistes au chevet d’un délinquant multirécidiviste

391 visites

Les patrons ont compris. Ça paye plutôt bien de chialer à longueur de journée. Après un cadeau fiscal de 20 milliards, la réédition sans condition du gouvernement aux fariboles du « manque de compétitivité » ou l’à-plat-ventrisme express de Bercy face à trois pigeons en ligne, pourquoi s’arrêteraient-ils en si bon chemin ? Dans un climat aussi porteur, la bataille idéologique pour le dynamitage du droit du travail se doit de continuer ! Next stop, le travail le dimanche.

A ce titre, la real-tragédie se jouant à guichet ouvert sur nos écrans autour de l’enseigne Bricorama est un petit bijou de ’com. Mêlant patron en pleurs, une poignée de salariés manipulés ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez et des journalistes chausse-pied trop contents d’en faire les martyrs de l’oppression syndicale, les péripéties salario-lacrymales du groupe à 25 millions d’euros de bénéfices l’an passé n’ont rien à envier aux épisodes les plus racoleurs du Jour où tout a basculé.

La suite à lire sur : http://sebmusset.blogspot.fr/2012/11/Bricorama-travail-dimanche.html

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info