A 9 jours de l’inauguration de Minatec, ouverture permanente du Laboratoire à Valence

1230 visites

Le plus simple est de partir de ce que disent les industriels.
GIXEL groupement des entreprises d’électronique écrit dans son livre bleu : "Acceptation par la population : La sécurité est très souvent vécue dans nos sociétés démocratiques comme une atteinte aux libertés individuelles.
Il faut donc faire accepter par la population les technologies utilisées et parmi celles-ci la biométrie, la vidéosurveillance et les contrôles.
Plusieurs méthodes devront être développées par les pouvoirs publics et les industriels pour faire accepter la biométrie. Elles devront être accompagnées d’un effort de convivialité par une reconnaissance de la personne et par l’apport de fonctionalités attrayantes".

Valence Pôle de traçabilité/ Êtes vous prêt au puçage de masse ?
Nous, c’est à dire plusieurs dizaine de personnes on y tient pas, mais on veut le faire savoir. Nous préparons le voyage à Grenoble pour le dire.

Dans le tract d’appel à la soirée nous avions expliqué l’enjeu pour ce département de cette soirée.

En voici quelques extraits :

"A Valence une école d’ingénieurs s’est spécialisée dans les recherches sur les RFID [1] : L’ESISAR. Dépendante de l’INPG Grenoble et soutenue par la chambre de commerce et d’industrie de la Drôme et le Conseil Général et pas loin derrière, par le CEA-LETI, l’Esisar se vante par dessus tout de son incroyable faculté à développer des formations en partenariat avec les entreprises. A titre d’exemple, cette année, l’école propose 18 projets de fin d’année portés par les étudiants et commandés par des entreprises partenaires. Huit de ces projets sont pour Thalès, entreprise largement financé par la Délégation Générale à l’Armement.

On s’engage face à ces partenaires industriels à « conserver la plus grande discrétion ». Enseignants - chercheurs, étudiants, ingénieurs, industriels, travaillent donc sur des systhèmes de traçabilité avec le soutien de l’Armée.

Samedi 20 mai, une dizaine de personnes se sont réunies au Laboratoire pour voir le film « Alerte à Babylone » et échanger sur les problèmes soulevées : les nanotechnologies et le contrôle croissant des populations.
Dès mardi, nous proposons de construire ensemble la mobilisation sur ce coin de terre nucléaire, la Drôme.
Touchés par les RFID, marqués du sceau du nucléaire, nous nous proposons de construire la mobilisation pour les 3 jours de Grenoble. Il nous reste quelques jours pour diffuser massivement des tracts, coller des affiches, organiser un info kiosque.

- RDV ce mardi 23 à partir de 17 h au Laboratoire :

  • possibilité de prendre des affiches, des tracts
  • possibilités de participer à la construction de l’Info kiosque

D’autres mondes sont possibles sans les nano...

P.-S.

- pour les RFID voir http://www.autoidlabs.org...
- commentaires possibles sur lelaboratoire.over-blog.com.

Notes

[1RFID : Radio Frequency IDentification - en anglais :
La traduction sur quelques millimétres carrés d’un désir totalitaire de tout suivre, de tout pister, contrôler surveiller électroniquement. _ Même des arbres, oui. La chose ressemble à une mini étiquette d’où son nom d’étiquette « intelligente », ou « smart tag ») et se compose d’une puce et d’une antenne. Chaque étiquette est unique, donc distingue l’objet ou la personne qui la porte parmi tous les autres. et est lisible à distance, à travers l’épaisseur de la peau, d’un emballage, de l’écorce, d’une couche de neige épaisse etc
Comme on dit au Labo Auto-ID du Massachussetts institute of technology (MIT) « Mettez une étiquette RFID sur une canette de COCA ou un essieu de voiture et soudain un ordinateur peut la »voir« . Mettez des étiquettes sur chaque canette et chaque essieu et soudain le monde change (..) Le centre conçoit, construit, et teste et déploie une infrastructure globale qui permettra aux ordinateurs d’identifier tout objet instantanément n’importe où dans le monde ».

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"